Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Travaux du jardin : chaleur et manque d'eau au jardin

 

Travaux du jardin : chaleur et manque d'eau au jardin

Ce que les commentateurs météo appellent le beau temps estival n'est pas toujours si beau pour les jardins qui souffrent des excès de chaleur et de manque d'eau. Comme prévu par notre Calendrier des semis biodynamique, la seconde moitié du mois de juin et la première quinzaine de juillet ont apporté de fortes températures et une relative sécheresse, tout du moins pour les endroits ayant échappé aux orages.

Que faire pour soulager les plantes en souffrance ? De façon préventive, rappelons qu'un sol "vivant", riche en humus, sera toujours plus résistant à la sécheresse qu'un sol "mort", minéralisé. 

Et, pour maintenir la vie du sol sous de fortes chaleurs, la première mesure à prendre reste le paillage !

Couvrir le sol avec de la paille, du foin, des résidus végétaux... s'avère primordial pour retenir l'humidité du sol et le protéger de l'ardeur du soleil. Autre vertu : le paillage protègera votre sol des impacts des grosses gouttes des averses orageuses.

Ceci est particulièrement important pour les sols limoneux qui ont une tendance à former une "croute de battance", c'est à dire à se fermer / se "bétonner" totalement après les averses ou les arrosages trop violents. Or la bonne santé du sol provient en grande partie de la relation qu'il peut entretenir avec l'atmosphère. Un sol qui n'accueille plus la lumière, la chaleur et l'humidité de l'air ne peut développer sa fertilité.
Si certains endroits ne peuvent pas être paillés,
le binage, surtout en soirée, peut aider le sol à recevoir l'humidité de la nuit et du petit matin.
Lorsque les arrosages s'avèrent inévitables, mieux vaut apporter une grande quantité d'eau d'un seul coup mais peu fréquemment, que de petites quantités régulièrement. L'eau pourra ainsi s'infiltrer en profondeur et incitera la croissance verticale des racines.

Du côté des végétaux eux-mêmes, le "traitement" à l'aide de certaines tisanes de plantes s'avère efficace pour soulager les légumes des effets de la sécheresse et des températures extrêmes. Il s'agit en particulier des tisanes de camomille et d'achillée millefeuille. En pratique, on utilise entre 10 et 50 g de fleurs séchées ou environ 100g de fleurs fraiches que l'on plonge dans 3l à 5l d'eau frémissante. On laisse ensuite refroidir puis on filtre et on dilue au dixième avant de pulvériser au jardin. Dans les cas difficiles, si les végétaux présentent des signes de brûlures, on peut ajouter des fleurs de millepertuis dans ces tisanes.

Plus original encore, l'utilisation de l'aloe vera : ouvrir une feuille entière et gratter immédiatement le mucilage dans 3 l d’eau additionnée d’un ½ jus de citron (ne pas mettre la feuille dans l’eau, elle contient une substance assez toxique pour les plantes) laisser macérer 24 h à l’obscurité, filtrer et dynamiser avant de pulvériser sur les plantes. (Indications tirées de l'article de Jacques Fourès dans Biodynamis n°99).

Le site du MABD fait peau neuve !

Un nouveau graphisme, une navigation facile, et de nombreux articles accessibles à tous, jardiniers ou professionnels.

Retrouvez toute l'actualité du MABD : publications, formations, conseils...

www.bio-dynamie.org

Egalement sur le site, notre nouvelle boutique en ligne de livres et produits du jardin.

Nouveau ! Pour les jardiniers uniquement, vous pouvez commander les produits du jardin en ligne (préparations biodynamiques, minéraux, etc.).

Pour les professionnels, il n'y a pas de possibilté d'acheter en ligne les préparations et autres produits, mais vous pouvez utiliser comme d'habitude le bon de commande qui se trouve ici.

Congés d'été : il n'y aura pas d'expédition de commandes du 1er au 19 août inclus, vous pouvez néanmoins passer vos commandes, celles-ci seront prises en compte. Les expéditions reprendront à partir du 20 août 2018.

COMMUNIQUÉ : L’agriculture biodynamique, une synthèse scientifique

 

Le développement important de la biodynamie en France (+20 % par an, source : www.demeter.fr/demeter-vent-poupe) suscite un intérêt croissant pour cette méthode de production agricole de la part des agriculteurs, des jardiniers, ainsi que des médias et du monde de la recherche.

La question qui revient souvent est la suivante : la biodynamie est-elle scientifique ? Ses effets ont-ils été prouvés au-delà des dires des praticiens ? Ou bien tout cela n’est-il que fumisterie ?

Nous pouvons parfois lire qu’il n’existe aucunes preuves scientifiques des effets de la biodynamie, et que les biodynamistes refusent la méthode expérimentale. De même, l’origine anthroposophique de la biodynamie, en lien avec son fondateur Rudolf Steiner, est souvent grossièrement caricaturée. Un certain recul semble nécessaire pour appréhende une pensée qui souhaite dépasser le matérialisme, et comprendre le monde dans une perspective plus complexe, comme le fait par exemple Jean Foyer (CNRS) dans son dernier article « syncrétisme des savoirs dans la viticulture biodynamique. Incorporation dans l’expérience et le sensible et trajectoire initiatique », Revue d’anthropologie des connaissances 2018/2 Vol. 12, N°2.

S’il est clair que les fondements de la biodynamie sont basés sur une démarche de connaissance ésotérique (voir le Cours aux Agriculteurs de R. Steiner), c’est-à-dire qu’ils ne proviennent pas d’une démarche expérimentale mais intuitive – et cette démarche est assumée et amplement justifiée par R. Steiner – les méthodes qui en découlent peuvent tout à fait faire l’objet d’études selon la méthode scientifique, et aboutir à des publications reconnues par la communauté. L’expérimentation, la vérification et l’amélioration des pratiques ont toujours fait partie des préoccupations du mouvement biodynamique au sens large.

Nous sommes conscients qu’il manque d’études disponibles en langue française, et que la communauté scientifique francophone a peu traité le sujet jusqu’à présent. Afin de combler cette lacune, le Mouvement de l’Agriculture Biodynamique (MABD) et l’association Les Amis de la Biodynamie mettent à disposition du lecteur la traduction d’une synthèse scientifique sur l’agriculture biodynamique. Cette synthèse actualisée est la plus complète et la plus sérieuse disponible à ce jour à notre connaissance.

Cet article est basé sur la recherche des mots-clés "biodynamic/biologisch-dynamisch" et s'appuie sur les publications scientifiques expertisées (peer review) à partir de 2006. Y sont également compris des thèses et des contributions lors des congrès scientifiques sur l'agriculture biologique depuis 2007 ainsi que des publications dans des médias spécialisés pour praticiens ainsi que des publications issues de la base de donnée Organic ePrint.org.

 
Lire le texte en pièce jointe ou en suivant ce lien

Martin QUANTIN
Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique
5, place de la Gare - 68000 COLMAR
Tel : 03.89.24.13.36
Fax : 03.89.24.27.41
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
web : www.bio-dynamie.org

La théorie de l'effondrement appelle à réfléchir une gouvernance égalitaire

Soigner l’Homme, Sauver la Terre
La Terre et l’Humanité sont à un moment charnière de leur histoire. 
Chaque être humain sur cette planète, qui est notre bien commun, peut par sa conscience et sa responsabilité accompagner la Terre et l’Humanité vers une évolution positive.
Les maladies chroniques et toxiques, l’autisme, la pollution, la disparition des espèces, la déforestation, les scandales alimentaires… nous montrent à quel point la santé de l’être humain est intimement liée à la santé de la planète.
Ces éléments sont surtout présents depuis les trente dernières années et si rien ne change dans les trente prochaines, l’humanité pourrait aller irréversiblement vers son extinction. 
Ce congrès Soigner l’Homme, Sauver la Terre a réuni différentes personnalités qui œuvrent, chacune dans leurs domaines de compétence, pour un réel équilibre écologique entre l’être humain et la planète.

14 conférences avec la participation de : Annick de SOUZENELLE - Dr Vandana SHIVA - Isabelle FILLIOZAT - Dr Jean-Louis ETIENNE - Bertrand VERGELY - Pr Barbara DEMENEIX - Dr Nicole DELEPINE - Marianne SEBASTIEN - Raphaël COLICCI - Philippe DAUTAIS - Dr Guy LONDECHAMP - Susan GEORGE - Pr Gilles-Eric SERALINI - Dr Olivier SOULIER Voir la suite 

La théorie de l'effondrement appelle à réfléchir sur une gouvernance chercheuse de vérités en dépassant les privilèges

L'effondrement social-écologique et économique activé par le changement climatique n'a rien d'illusoire : le climat est mesurable physiquement , il se manifeste dans différents endroits de la Planète par un déséquilibre toujours croissant : températures en hausse, épisodes de sécheresses et de pluies diluviennes, orages de plus en plus violents complétés par des catastrophes soudaines ayant cette force de nous toucher les uns et les autres …., c'est ce changement qui précipite l'effondrement.

La réflexion pour une gouvernance chercheuse de vérités pratiques dépassant les privilèges doit aboutir à un questionnement sur les collectivités et leurs habitudes à gérer les demandes d'aides publiques sans analyser les résultats des échecs précédents . L'économie ne fonctionnera pas mieux dans quarante ans si nous ne commençons pas dès aujourd'hui à favoriser de nouvelles compétences et à mesurer les échecs .

Sans les relations directes avec la gestion des biens communs, le développement de la dette se poursuit sans tenir compte du déséquilibre climatique . En continuant à servir en priorité d'anciens privilèges pour que rien ne change , la gouvernance « privilégiée » oublie la dette publique et évite la priorité commune .... au lieu de favoriser de nouvelles compétences sociales écologiques et économiques pour faire face à cet effondrement.

Une étrange démission

Par André Bellon

Ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale

Auteur de « Ceci n’est pas une dictature »

Un vent d’Ancien régime souffle sur la France avec ses courtisans, ses favoris, ses privilèges, son arbitraire. La situation oscille entre un pouvoir ultra autoritaire et la cour du roi Pétaud.

Un peuple désorienté se sent de moins en moins en République, de moins en moins en démocratie. Car il y a un peuple, car il y a une aspiration républicaine. La grande manifestation après le massacre de Charlie hebdo en fut une projection. Les rassemblements spontanés dans toute la France, et symboliquement sur les Champs Elysées, à l’occasion de la victoire à la coupe du monde de football en furent une autre de même que les déclarations des joueurs affirmant leur attachement à la France et à la République. On peut évidemment gloser sur le côté « populiste » de tels gestes. Mais laisse-t-on aux citoyens d’autres voies pour affirmer leur existence, leur fraternité, leurs aspirations ?

Les citoyens sont de plus en plus coincés entre un pouvoir central qui ignore leurs droits et des communautaristes qui veulent les renvoyer à des identités parcellaires. lire la suite

La grande contradiction de la constitution

Ugo Bernalicis : "Le message d'impunité qu'envoie Emmanuel Macron est dévastateur" 

sur France inter

Ugo Bernalicis, député France Insoumise du Nord, et membre de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Benalla, est l'invité de Frédéric Métézeau à 7h50. Au lendemain de la première prise de parole d'Emmanuel Macron sur l'affaire Benalla, le député France Insoumise du Nord Ugo Bernalicis, qui fait partie de la commission d'enquête parlementaire chargée de travailler sur cette affaire, voit les propos du chef de l'Etat comme "une provocation" : "Il dit "je suis le seul responsable" alors même qu’au regard de la Constitution il est dit irresponsable, il ne peut pas être inquiété. Il serait temps qu’il se prenne au mot et qu’il vienne s’expliquer devant les Français, ou au moins devant la représentation nationale". Le député rappelle que "nous demandons depuis plusieurs jours qu'Emmanuel Macron puisse être entendu devant notre commission d'enquête (...) C'est essentiel au moment où il dit qu'il est le seul responsable, on voit mal comment il pouvait se dédouaner de ses responsabilités". Écouter l'émission

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive lire la suite

Le bénévolat ne peut se développer indéfiniment au service des privilèges

Affaire des comptes de campagne : Anticor dépose plainte

par Anticor

"Que votre intelligence interroge votre conscience ou l'inverse si vous préférez" 

Anticor a déposé une plainte visant les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen, Emmanuel Macron et Benoît Hamon.

Dans une démocratie, le respect des règles électorales est indispensable. Il ne peut y avoir d’élus propres sans campagnes propres. Or, des pratiques contestables ont été mises à jour, lors de la dernière présidentielle. Dans ce cadre, l’association a déposé une plainte contre X – notamment pour détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux – visant les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen, Emmanuel Macron et Benoît Hamon. Pour autant, Anticor ne pointe pas seulement du doigt les candidats. Elle demande que soit également examinée la responsabilité de leur équipe de campagne, des entreprises impliquées ainsi que la CNCCFP. L’association attend que la Justice dise clairement si les surfacturations ou sous-facturations sont légales. lire la suite

Bruno Latour : "Enfin les questions de territoire deviennent de grandes questions politiques" écouter l'émission

Anthropologue un jour, Anthropologue toujours avec Bruno Latour !

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences. Il s'est penché sur le climat et la politique, Laure Adler s'est donc penché sur lui... écouter l'émission

Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »

Entretien avec Bruno Latour

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences.

Quel monde commun voulons-nous habiter ? Dans son dernier livre, « Où atterrir ? », le penseur Bruno Latour pose la question, en mettant au premier plan les questions politique et écologique. Reporterre s’est entretenu avec lui. Suite

Comment et pourquoi le pouvoir s’attaque à la sociologie

Par Mr Mondialisation

Les observateurs attentifs l’auront remarqué, depuis quelques temps, dans les discours des puissants, relayés par de trop nombreux médias mainstream, la sociologie critique est le nouvel ennemi désigné. Certains allant jusqu’à parler de « culture de l’excuse ». La cause ? En tentant d’expliquer rationnellement l’origine de la barbarie, la sociologie prendrait soi-disant la défense des terroristes lire la suite

Contre le surendettement, vous reprendrez bien un peu de dette ?

Par Simone Wapler.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives fleurissent, comme prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette.

10 ans après la crise financière mondiale, les folies collectives se multiplient comme les dettes et le crédit.

« La folie est quelque chose de rare chez l’individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques. » Nietzsche

Les socialistes et les économistes ont souvent une caractéristique commune : comme ils pensent « collectif », ils en arrivent à défendre des choses absurdes à l’échelon individuel.

En France, la limitation de la durée du travail à 35 h partait de la folie du « partage du travail ». Mais si vous dites « si je travaille moins, tout le monde sera plus riche » vous passez pour un crétin.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives poussent comme des champignons à la fin de l’été : prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette, la « guerre des monnaies », la « guerre commerciale »lire la suite

Rien n’est bon dans « subvention »- Résistance au développement de la dette publique qui génère l'effondrement écologique planétaire-Offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques  voir la suite

Face au danger de l'effondrement, développements coopératifs ou faillites coopératives ? voir la suite

L'Économique, le Juridique, le Spirituel-Pour un organisme social tri-articulé

Le premier épisode de la série est en accès libre (gratuit)
99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film de cette ampleur consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Première partie : L’argent et l’économie” 
Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Voir la vidéo

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous lire la suite

Des coopérations globales et locales

Pour traiter des inégalité plus globales commençons par traiter les inégalités locales dans un même territoire

Nous pouvons observer sur le même territoire des inégalités entre deux villages d'un même territoire séparés seulement de 14 kms,  l'un sera confronté à un élevage intensif alors que l'autre uniquement concerné par d'autres projets dits " touristiques " .... ne prête aucune attention à cette incivilité polluante .... lire la suite

Biomimétisme : Comprendre la nature pour innover, créer et protéger notre Terre

Par Marine Wolf

« Nous ne sommes pas les premiers à construire »

Il y a une petite bête dans le désert namibien qui n’a pas accès à l’eau douce. Pour vivre, elle boit l’eau du brouillard. Elle a des bosses sur le dos de ses élytres, qui attirent l’eau comme un aimant. Quand le brouillard arrive, l’eau est collectée sur le bout des bosses, descend sur les côtés et atterrit dans la bouche de la bête. Si l’on reproduit cette technique pour recouvrir les bâtiments afin qu’ils collectent l’eau du brouillard, cela donne une solution dix fois plus efficace que les filets à brouillard.

Ingénieux, n’est-ce pas ? C’est ce qui s’appelle le biomimétisme  Lire la suite

Travail forcé, pesticides et pression, la face cachée des produits durables chez Lidl

Dans une des plantations visitées, celle de Palmar, 83 travailleurs sur les 100 interrogés indiquaient devoir travailler pendant l’épandage par avion de pesticides sur les champs, « au risque d’être licenciés en cas de plainte ». lire la suite

Lien en Pays d'OC soutient le réseau Biocoop-

Pourquoi soutenir le réseau Biocoop pour entreprendre autrement ?

Soutenir le réseau Biocoop fondé par de réels entrepreneurs économiques permet un réel accompagnement aux porteurs de projets . Lorsque les échecs sont répétés dans nos villages dans des créations de commerce , les personnes qui n'ont plus leurs activités rejoignent la liste des demandeurs d'emplois ou tentent de nouvelles aventures entrepreneuriales isolées toujours accompagnées par les mêmes instances incompétentes qui seules perdurent durablement dans nos ruralités.  La disparition des entreprises, des commerces  ne peut être résolue que par les compétences de réseaux coopératifs respectant une  logique cohérente telle que celle des "Biocoop"

Entreprendre autrement avec Biocoop-Créer mon magasin Biocoop voir la suite

Biocoop, acteur historique du commerce équitable voir la suite 

COMMUNIQUÉ : L’agriculture biodynamique, une synthèse scientifique

Le développement important de la biodynamie en France (+20 % par an, source : www.demeter.fr/demeter-vent-poupe) suscite un intérêt croissant pour cette méthode de production agricole de la part des agriculteurs, des jardiniers, ainsi que des médias et du monde de la recherche.

La question qui revient souvent est la suivante : la biodynamie est-elle scientifique ? Ses effets ont-ils été prouvés au-delà des dires des praticiens ? Ou bien tout cela n’est-il que fumisterie ? Lire la suite

Les normes écrasent les agriculteurs

par Marie Astier ( Reporterre)

C’est la hantise de nombreux paysans : un seul contrôle peut faire basculer leur ferme dans la crise. Pour les aider, la Confédération paysanne a publié un « Guide des droits et devoirs ». Mais beaucoup de normes sont conçues pour les grosses exploitations plutôt que pour les petites fermes.

Il y a à peine plus d’un an, c’est après avoir fui un contrôle sur sa ferme que l’éleveur Jérôme Laronze, 37 ans, était tué par un gendarme. Une série de déboires administratifs avaient poussé l’agriculteur à bout. Se sentant victime de harcèlement, le jour où les contrôleurs, à l’aide de nombreux gendarmes, étaient venus recenser ses vaches en vue de les lui retirer, il était parti en cavale. L’affaire, suivie par Reporterre, s’est terminée par ce que la famille dénonce comme une bavure policière. Lire la suite

Vendre et acheter des livres autrement : c’est vital !

Par Mr Mondialisation

Lire pourrait être considéré comme une activité strictement individuelle. Pourtant, les livres jouent un rôle au niveau du groupe : en faisant évoluer les mentalités, en soulevant des débats collectifs et en scellant des amitiés nourries d’échanges intellectuels. Le livre a toujours fait parler de lui. Il a poussé les hommes à se rassembler et à agir, souvent bien au-delà de son contenu, autour d’idéaux communs. Il est parfois l’étincelle de départ dans les projets de nations entières : pensons aux ouvrages présentant des théories économiques et sociales. Les sociétés se construisent sur la cohérence, la volonté et l’effort collectif en partie grâce aux écrits depuis le début de l’Histoire. À l’époque d’Amazon et de la FNAC qui doit se diversifier au maximum pour ne pas patiner économiquement, les librairies itinérantes, d’occasion, villages du livre et cafés-librairies ne sont pas en reste et font leur part dans la vie du livre. Leur existence dépend pourtant de nous. Aux petits bonheurs des lecteurs… lire la suite

 


 

Rien n’est bon dans « subvention »- Résistance au développement de la dette publique qui génère l'effondrement écologique planétaire-Offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques

Pourquoi la France est en déficit depuis 1975 ?

Par Daniel Moinier

Ecrivain, expert économie pour : Economie Matin, Lyon Entreprises, Politicnews; Conférencier.Tests Psycho Recrutement

Le présent volume réunit les récents travaux de recherche menés par l’auteur. Une analyse richement documentée de l'histoire économique et politique de la France depuis 1975 a été effectuée. Elle retrace les grandes étapes allant des « Trente Glorieuses » aux « Trente Peureuses » en passant par les « Trente Piteuses ».

La corrélation entre augmentation de la durée de vie et diminution du temps de travail a conduit au niveau de catastrophe que l’on connait aujourd’hui. Face à ces effets dévastateurs pour l'avenir du pays, il est appelé à la mise en œuvre de réformes radicales. Les mesures entreprises misent en place jusqu'ici par les gouvernements successifs ne sont pas parvenues à résoudre la situation de crise.

Il est proposé des solutions concrètes telles que la suppression des aides superflues ou encore l'allongement du temps de travail pour relancer la croissance et revenir à une France au minimum sans déficit. Voir la suite

Contre le surendettement, vous reprendrez bien un peu de dette ?

Par Simone Wapler.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives fleurissent, comme prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette.

10 ans après la crise financière mondiale, les folies collectives se multiplient comme les dettes et le crédit.

« La folie est quelque chose de rare chez l’individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques. » Nietzsche

Les socialistes et les économistes ont souvent une caractéristique commune : comme ils pensent « collectif », ils en arrivent à défendre des choses absurdes à l’échelon individuel.

En France, la limitation de la durée du travail à 35 h partait de la folie du « partage du travail ». Mais si vous dites « si je travaille moins, tout le monde sera plus riche » vous passez pour un crétin.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives poussent comme des champignons à la fin de l’été : prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette, la « guerre des monnaies », la « guerre commerciale »lire la suite

Rien n’est bon dans « subvention »

Nathalie MP

Rien ne va plus pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Acclamée à son arrivée rue de Valois pour son professionnalisme et les prix littéraires obtenus à la tête de la maison d’édition Actes Sud fondée en 1978 par son père, auréolée d’une sensibilité de gauche très appréciée dans les milieux culturels, elle doit maintenant affronter les doutes qui se sont installés à propos de ses capacités de ministre ainsi qu’une sombre affaire de conflit d’intérêts.

C’est ce dernier point qui m’intéresse ici, car il soulève l’épineuse question très française des subventions nombreuses et variées qui s’empilent dans nos dépenses publiques – qu’on veut baisser, paraît-il – en irriguant abondamment ce qu’on appelle encore la « société civile », qu’il s’agisse d’entreprises, d’associations ou de particuliers. voir la suite

Françoise Nyssen : la généreuse subvention touchée par son ancienne maison d'édition

par Capital

En 2017, alors que la ministre de la Culture est aussi l'ancienne présidente d'Actes Sud, l'éditeur a touché plus de 100 000 euros de subvention. voir la suite

Affaire Françoise Nyssen : la subvention de trop ?

Par Nathalie MP.

Les subventions ne sont pas des aides. Ce sont d’abord des arguments électoraux, ce sont ensuite des renvois d’ascenseurs et des instruments de servilité, ce sont au bout du compte des moyens politiques de pression et de censure.

Rien ne va plus pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Acclamée à son arrivée rue de Valois pour son professionnalisme et les prix littéraires obtenus à la tête de la maison d’édition Actes Sud fondée en 1978 par son père, auréolée d’une sensibilité de gauche très appréciée dans les milieux culturels, elle doit maintenant affronter les doutes qui se sont installés à propos de ses capacités de ministre ainsi qu’une sombre affaire de conflit d’intérêts.

C’est ce dernier point qui m’intéresse ici, car il soulève l’épineuse question très française des subventions nombreuses et variées qui s’empilent dans nos dépenses publiques – qu’on veut baisser, paraît-il – en irriguant abondamment ce qu’on appelle encore la « société civile », qu’il s’agisse d’entreprises, d’associations ou de particuliers. Lire la suite

Subventions : ces associations extrêmes que vous financez malgré vous

Par Bill Wirtz.

Chaque année votre argent de contribuable sert à financer des associations hautement politisées. La liste risque de vous énerver…

Une partie importante de la population européenne serait très réticente à donner à des causes antithétiques à leurs croyances. Cela a poussé de nombreux acteurs non-gouvernementaux à paraître relativement neutres aux yeux du public. L’Union Européenne, cependant, soutient financièrement des organisations qui font activement du lobbying à Bruxelles.

Afin d’illustrer ce point, examinons quelques exemples d’ONG hautement politiques qui bénéficient de subventions de l’UE. lire la suite

Comment les subventions à l'énergie " verte " transfèrent la richesse aux riches

Nicolas Loris
18/07/2018
Version originale

Lorsque les Golden State Warriors, qui ont remporté trois des quatre derniers championnats de la NBA, ont signé les All-Star Demarcus Cousins, les experts du sport à travers le pays ont offert la même opinion : Les riches viennent de s'enrichir.

À bien des égards, il en va de même pour les subventions à l'énergie.
Les programmes fédéraux en matière d'énergie promettent des objectifs politiques ambigus tels que l'atténuation des changements climatiques, la stimulation de l'innovation ou la réduction de la dépendance à l'égard des sources d'énergie étrangères. Mais elles mènent souvent à des situations qui aident les riches aux dépens des Américains à revenu moyen ou faible. C'est parce que lorsque le gouvernement fédéral s'engage dans le secteur de l'énergie, il transfère des milliards de dollars à la production et à la consommation de sources et de technologies politiquement préférées - et beaucoup d'entre elles impliquent que les pauvres transfèrent de l'argent aux riches.
Par exemple, une étude récente de l'Institut de recherche du Pacifique a révélé que
plus de 99 % des subventions pour les véhicules électriques vont aux ménages dont le revenu est de 50 000 $ ou plus, et près des trois quarts vont aux ménages dont le revenu annuel est de 100 000 $ ou plus. Voir la suite

Un tiers des dirigeants du CAC 40 sont issus de la sphère publique

Par Laurie Debove
18 juillet 2018 

Face à cette imbrication publique/privée de plus en plus forte, que devient réellement le rôle de régulation de l’Etat ? Est-il encore en mesure de faire respecter les intérêts publics et d’encadrer les comportements des multinationales ? lire la suite

Résistance au développement de la dette publique qui génère l'effondrement écologique planétaire

CYRIL DION : « L'EFFONDREMENT EST DEJA LA » voir la vidéo

Les biens communs permettent d'éviter de prolonger indéfiniment l'effondrement écologique par le développement de la dette publique

 « On n’arrivera pas à changer les choses si on ne remet pas en cause l’inégalité » Hervé Kempf

Tout est prêt pour que tout empire voir la vidéo

Solution proposée par Lien en pays d'OC : offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques

Un service payant aux administrations publiques subventionnées qui pourront éviter de redistribuer l'argent publique aux associations et entreprises qui ne sont pas engagées dans les outils de biens communs et s'opposent ainsi à l'éthique et l'équitable fondement social écologique économique réunis du développement durable.

Lien en Pays d'OC aujourd'hui

L'activité citoyenne de Lien en Pays d'OC n'est pas marchande , l'association ne reçoit ni subvention publique , ni cotisation elle est entièrement financée par des bénévoles volontaires afin de participer à la lutte contre le développement de la dette publique .

Liée au développement de l'information de démocratie évolutive basée sur la tri-articulation sociale, cette activité de la société civile  est cependant indispensable pour ouvrir une troisième voie en recherche d'équilibre et d'équité.

Comme toute entreprise et institution publique ; l'activité de l'information, de mise en relation pour inter-connecter les réseaux d'une alimentation de qualité , les besoins essentiels et les entreprises durables dans une économie ouverte sur la coopération a besoin de financement .

Ce financement est proposé par l'échange d'un service: permettre  aux habitants, aux entreprises , aux associations tournées vers les biens communs , aux institutions, aux élus de participer à la coopération d'un développement durable en utilisant un service citoyen qui se présente sous la forme d'une lettre ( petit journal ) « La Lettre citoyenne pour annonces et services» 

Cette lettre papier serait  prolongée par un envoi électronique et  ouvrirait  des relations entre les personnes motivées par les biens communs, l'économie réelle d'existence, la résistance face à la fracture sociale , la coopération fraternelle  sur des fondements de base comme l'alimentation de qualité économique et démocratique

Cette lettre diffuserait l'information des aides possibles aux personnes en difficulté qui en ignorent l'existence ou craignent de les demander , elle permettrait de créer des emplois pour l'intérêt public dans les secteurs oubliés par l'économie marchande ( comme les échanges d'informations et l'inter-connection des réseaux  Lire la suite

Sans le développement de l'Egalité : facteur de croissance sociale, écologique et économique nécessaire à l'émergence d' une gouvernance issue de la responsabilité de la société civile , la transition ne pourra se réaliser dans la Paix.

La responsabilité civile sociale intègre l'éthique et l'équitable et de multiples compétences associatives citoyennes conscientes et prévoyantes du danger de l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...voir la suite

S.O.S. MAIRES- Autonomie et résilience des communes rurales *****

Les maires ont des intérêts aux  valeurs tangibles proposées par la société civile. Pourquoi ? voir ici

Appel aux élus, maires et citoyens voulant agir pour que l'Egalité devienne un lien social dynamique face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ... Cet effondrement peut toucher chacun d'entre nous à tout moment..

Suite au Congrès des maires de France ( voir ici ) , la proposition de la société civile éthique et équitable évolutive est d'apporter une vigilance à la demande d'aide financière de l'association des maires de France à l'Etat .

Cette aide publique ne doit pas servir des élus opportunistes oubliant les projets essentiels et existentiels qui seront indispensables face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...

La tradition française  fondée sur les 3 idéaux Liberté -Egalité-Fraternité ne pourrait plus évoluer sans cette dynamique de l'Egalité.

Appel aux élus et maires de France voulant travailler avec la société civile éthique équitable et évolutive la réflexion de la diminution de la dette publique favorable au développement de l'Egalité comme facteur de croissance sociale, écologique et économique.

Les administrations publiques découlant des mairies, communauté de communes , des pays, du départ , de la région , de l'europe..

constituent un millefeuille lourd , coûteux et inadapté à la mise en place d'outils diversifiés capables de gérer les biens communs face à l'effondrement provoqué par l'accroissement de la dette publique et de l'écologie planétaire qui en découle ….

Le bénévolat doit être rémunéré lorsqu'il est utile aux biens communs un des grands principes de l'Egalité des droits de l'Homme.

Des coopérations globales et locales

Pour traiter des inégalité plus globales commençons par traiter les inégalités locales dans un même territoire

Nous pouvons observer sur le même territoire des inégalités entre deux villages d'un même territoire séparés seulement de 14 kms,  l'un sera confronté à un élevage intensif alors que l'autre uniquement concerné par d'autres projets dits " touristiques " .... ne prête aucune attention à cette incivilité polluante .... lire la suite

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive  voir la suite

Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution...lire la suite

Les aides sociales ne seraient ni coûteuses, ni inutiles. Parole d'experts. Voir la suite

Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -

Respecter le bon sens du développement durable lire la suite

Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution...lire la suite

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous voir la suite

Face au danger de l'effondrement, développements coopératifs ou faillites coopératives ? voir la suite

 

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous

L'économie n'est pas un jeu pour gagnant elle doit devenir juste et équitable pour ne pas se transformer en dette publique . Les assistés ne sont pas les pauvres dans une société en effondrement spirituel , social , écologique , économique mais ceux qui en veulent toujours plus en oubliant de s'engager dans les biens communs.

L'illusion de la bulle économique Coupe du Monde de football

Coupe du monde : La victoire des Bleus va faire frémir l’économie française… rien de plus

Par Ludovic Dupin

Le boulet de canon de Paul Pogba, le coup franc d’Antoine Griezmann, l’arrêt magique de Hugo Lloris… Est-ce que chacun de ces mouvements va ajouter quelques milliards d’euros au PIB tricolore ? Si un effet existe, il est marginal, assurent les économistes. Bruno Le Maire, lui, y croit.

C’est presque une légende urbaine. La victoire de l’équipe nationale de football lors d’une Coupe du Monde aurait un effet très positif sur l’économie. S’il y a bien un gain de popularité du Président (comme l’avait connu Jacques Chirac en 1998) et un impact sur le moral des foyers, l’effet économique reste à prouver.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, veut y croire. Il l’assure : "C'est bon pour la croissance". Avant de justifier : "La croissance économique, ça repose sur de la confiance et une victoire en Coupe du monde, ça donne de la confiance en soi aux Français (…) il y a une part d’irrationnel dans l’économie". Suite

Coupe du monde : les arènes et gladiateurs du XXIème siècle

Du pain et des jeux dans les arènes contemporaines de la Coupe du monde de foot.

Par Patrick Aulnas.

Les constantes du gouvernement des hommes traversent les civilisations et les millénaires. On le sait, mais cela reste malgré tout un sujet d’étonnement. Le peuple de France tout entier se mobilise autour de la finale de la Coupe du  monde de football. Le pouvoir politique ne peut se dispenser d’adhérer à cet enthousiasme. Macron sera présent dans la tribune du stade de Saint-Pétersbourg comme César dans sa tribune des arènes de Rome. L’impopularité des politiciens peut-elle être atténuée par la popularité des stars du foot ? Provisoirement sans doute. Mais dans quelques mois, l’engouement aura disparu et les dures réalités du pouvoir subsisteront. Lire la suite

Une pétition pour "obliger la Française des jeux à recycler ses tickets perdants"

L’idée de ce prof d’économie dont le discours est en permanence teinté d’écologie sur les bancs de la majorité municipale c’est d’inciter la FDJ à être responsable des millions de tickets de jeux à gratter perdants «qui jonchent nos trottoirs et remplissent nos poubelles.» «Actuellement, la FDJ insiste sur son rôle responsable dans la protection de l’environnement, en invitant les joueurs à recycler leurs tickets de grattage... Un peu court, non?», s’étonne Pascal Monier.

L’idée de ce prof d’économie dont le discours est en permanence teinté d’écologie sur les bancs de la majorité municipale c’est d’inciter la FDJ à être responsable des millions de tickets de jeux à gratter perdants «qui jonchent nos trottoirs et remplissent nos poubelles.» «Actuellement, la FDJ insiste sur son rôle responsable dans la protection de l’environnement, en invitant les joueurs à recycler leurs tickets de grattage... Un peu court, non?», s’étonne Pascal Monier.  lire la suite

L'illusion d'une bulle économique Football et celle plus ouverte d'une économie s'appuyant sur la base solide des biens communs.

L'équipe de Football a gagné la coupe du Monde bravo à son entraîneur et aux joueurs . Bien entendu le football n'est pas la solution pour donner un revenu à chacun ce que les biens communs anticipant l'effondrement social, écologique et économique  peuvent permettre . L'effondrement que nous vivons tous peut dans une société équitable évolutive éviter que les bénévoles pour un travail collectif deviennent la seule issue alors que d'autres gagnent des revenus considérables parce qu'ils sont des élites de l'image illusoire d'une nation gagnante ….Si nous voulons transformer un système basé sur "la gagne" manipulé par les sponsors des grandes multinationales distribuant des revenus inconsidérés pour les uns il ne suffit pas d'être "contre' il faut devenir "pour "s'engager avec tous les autres à construire une économie capable de s'en libérer. C'est en favorisant une coopération capable de multiplier des travaux rémunérés qu'une autre société équitable constructive émergera de l'effondrement que nous vivons tous mais qui n'effleure pas encore la conscience suffisante à construire une économie libérée de la dette ...

Voir L’esclavage de la dette et l’esclavage pour dette

Par Hubert de Vauplane

Depuis la crise financière de 2008, il existe toute une littérature comparant la situation des surendettés (que ce soit des Etats ou des individus) à de l’esclavage pour dette : ainsi, la dette ne serait pas d’abord une affaire comptable, une relation économique, mais un rapport politique d’assujettissement et d’asservissement. Elle deviendrait infinie, inexpiable, impayable, et servirait à discipliner les populations, à imposer des réformes structurelles, à justifier des tours de vis autoritaires, voire à suspendre la démocratie au profit de « gouvernements techniques » subordonnés aux intérêts du capital[1]. Dès lors, toute dette ne pourrait être qu’injuste. C’est notamment à la suite de la crise des dettes publiques européennes, et en particulier de la dette grecque, que des voix se sont élevées contre l’asservissement des citoyens grecs (ou autres) envers les créanciers pendant plusieurs générations, au point de comparer ceux-ci à des esclaves dans la mesure où le travail des générations présentes et futures de ces pays endettées n’a d’autre but que de rembourser les créanciers de ces pays. Et de qualifier ces pays comme de néo-colonies des créanciers en ce qu’ils auraient perdus toute souveraineté dans leur gestion, en particulier budgétaire. Lire la suite

Subventions : ces associations extrêmes que vous financez malgré vous

Par Bill Wirtz.

Chaque année votre argent de contribuable sert à financer des associations hautement politisées. La liste risque de vous énerver…

Une partie importante de la population européenne serait très réticente à donner à des causes antithétiques à leurs croyances. Cela a poussé de nombreux acteurs non-gouvernementaux à paraître relativement neutres aux yeux du public. L’Union Européenne, cependant, soutient financièrement des organisations qui font activement du lobbying à Bruxelles.

Afin d’illustrer ce point, examinons quelques exemples d’ONG hautement politiques qui bénéficient de subventions de l’UE. lire la suite

Comment les subventions à l'énergie " verte " transfèrent la richesse aux riches

Nicolas Loris
18/07/2018
Version originale

Lorsque les Golden State Warriors, qui ont remporté trois des quatre derniers championnats de la NBA, ont signé les All-Star Demarcus Cousins, les experts du sport à travers le pays ont offert la même opinion : Les riches viennent de s'enrichir.

À bien des égards, il en va de même pour les subventions à l'énergie.
Les programmes fédéraux en matière d'énergie promettent des objectifs politiques ambigus tels que l'atténuation des changements climatiques, la stimulation de l'innovation ou la réduction de la dépendance à l'égard des sources d'énergie étrangères. Mais elles mènent souvent à des situations qui aident les riches aux dépens des Américains à revenu moyen ou faible. C'est parce que lorsque le gouvernement fédéral s'engage dans le secteur de l'énergie, il transfère des milliards de dollars à la production et à la consommation de sources et de technologies politiquement préférées - et beaucoup d'entre elles impliquent que les pauvres transfèrent de l'argent aux riches.
Par exemple, une étude récente de l'Institut de recherche du Pacifique a révélé que plus de 99 % des subventions pour les véhicules électriques vont aux ménages dont le revenu est de 50 000 $ ou plus, et près des trois quarts vont aux ménages dont le revenu annuel est de 100 000 $ ou plus. Voir la suite

Un tiers des dirigeants du CAC 40 sont issus de la sphère publique

Par Laurie Debove
18 juillet 2018 

Face à cette imbrication publique/privée de plus en plus forte, que devient réellement le rôle de régulation de l’Etat ? Est-il encore en mesure de faire respecter les intérêts publics et d’encadrer les comportements des multinationales ? lire la suite

Théorie de l'effondrement : Édouard Philippe se dit "obsédé" par la question

Jamais cette hypothèse n'avait été aussi clairement envisagée à ce niveau de l'État. C'est désormais chose faite et c'est tant mieux.

Par Axel Leclercq

Le temps ayant fait son œuvre, la question n’est plus seulement de savoir si l’homme parviendra à épargner les arbres, les ours polaires et les oiseaux, mais de savoir si notre civilisation saura sauver sa peau. D’ailleurs, il y a fort à parier que cette question, effrayante mais essentielle, va enfin occuper tout l’espace public. Pour preuve, même Édouard Philippe, premier ministre de notre pays, l’a officiellement posée hier, lors d’un échange diffusé en direct sur les réseaux sociaux. Une réflexion inattendue qui, bonne nouvelle, donne enfin la mesure de ce qui se joue aujourd’hui. Lire la suite

Plus on est riche, moins on a de morale. C'est la science qui le dit.

En 2012, des chercheurs américains mettaient en évidence le lien entre statut social élevé et capacité à enfreindre les règles. Des expériences sans appel.

Par Axel Leclercq

Vous avez l’impression que l’argent corrompt ? Eh bien la science vous donne raison. Dans un article publié en février 2012, le journal Le Monde, rapportait des expériences saisissantes prouvant pour résumer que, plus on est riche, moins on a de morale ! Explications.

Si Édouard Philippe, premier ministre de notre pays est préoccupé par la dette Il est indispensable qu'il s'engage avec la réflexion coopérative citoyenne pour proposer des solutions durables tout en abandonnant que la réussite sociale se résume à devenir gagnant et riche lire la suite

Rien n'est plus solide qu'une économie basée sur un réseau de producteurs , de distributeurs et de consommateurs réunis et engagés dans la vie réelle des biens communs en faisant face à l'effondrement . La qualité alimentaire peut découler d' un fondement qui allie les 3 piliers du développement durable : social-écologie et économie sans en effacer un seul.

La plate-forme Biocoop pleinement active

La dépêche du midi

100 % active depuis le 11 juin, la plate-forme emblématique du développement du bio dans le Sud-Ouest, située dans ZAE de la Confluence, a été inaugurée officiellement mardi dernier, en présence de Claude Gruffat, président du groupement coopératif Biocoop, de Michel Masset, maire de Damazan, de Raymond Girardi, vice-président du conseil départemental, et d'une centaine de personnes. Représentant une surface au sol de 22 000 m², l''ensemble du bâtiment s'inscrit dans le respect de normes de construction visant une certification HQE de niveau «Excellent» en cohérence avec les valeurs environnementales que porte Biocoop et avec son programme de développement de la RSE. La visite guidée par le directeur du site, Mounir El Aouni, permit d'apprécier la fonctionnalité et le confort des locaux flambant neufs. 2500 m² sont consacrés aux bureaux et locaux sociaux. Le bâtiment de stockage se compose de 3 parties de 6000 m², ainsi que d'un local de charge pour une flotte de 100 chariots électriques. Le président Claude Gruffat présenta ensuite le groupement Biocoop, dont la finalité du projet est une proposition véritablement politique à la société civile pour une transition alimentaire responsable, une transition de qualité nutritionnelle et une transition écologique. Voir la suite 

Lien en Pays d'OC soutient le réseau Biocoop-

Pourquoi soutenir le réseau Biocoop pour entreprendre autrement ?

Soutenir le réseau Biocoop fondé par de réels entrepreneurs économiques permet un réel accompagnement aux porteurs de projets . Lorsque les échecs sont répétés dans nos villages dans des créations de commerce , les personnes qui n'ont plus leurs activités rejoignent la liste des demandeurs d'emplois ou tentent de nouvelles aventures entrepreneuriales isolées toujours accompagnées par les mêmes instances incompétentes qui seules perdurent durablement dans nos ruralités.  La disparition des entreprises, des commerces  ne peut être résolue que par les compétences de réseaux coopératifs respectant une  logique cohérente telle que celle des "Biocoop"

Entreprendre autrement avec Biocoop-Créer mon magasin Biocoop voir la suite

Biocoop, acteur historique du commerce équitable voir la suite 

Soigner l’Homme, Sauver la Terre
La Terre et l’Humanité sont à un moment charnière de leur histoire. 
Chaque être humain sur cette planète, qui est notre bien commun, peut par sa conscience et sa responsabilité accompagner la Terre et l’Humanité vers une
évolution positive.
Les maladies chroniques et toxiques, l’autisme, la pollution, la disparition des espèces, la déforestation, les scandales alimentaires… nous montrent à quel point la santé de l’être humain est intimement liée à la santé de la planète.
Ces éléments sont surtout présents depuis les trente dernières années et si rien ne change dans les trente prochaines, l’humanité pourrait aller irréversiblement vers son extinction. 
Ce congrès
Soigner l’Homme, Sauver la Terre a réuni différentes personnalités qui œuvrent, chacune dans leurs domaines de compétence, pour un réel équilibre écologique entre l’être humain et la planète.

14 conférences avec la participation de : Annick de SOUZENELLE - Dr Vandana SHIVA - Isabelle FILLIOZAT - Dr Jean-Louis ETIENNE - Bertrand VERGELY - Pr Barbara DEMENEIX - Dr Nicole DELEPINE - Marianne SEBASTIEN - Raphaël COLICCI - Philippe DAUTAIS - Dr Guy LONDECHAMP - Susan GEORGE - Pr Gilles-Eric SERALINI - Dr Olivier SOULIER Voir la suite 

Les catastrophes planétaires qui nous arrivent
À Bombay, la mer vomit les déchets des humains à la tonne

Courrier international - Paris

La conjonction de fortes marées et de pluies diluviennes provoque le retour sur les terres d’une quantité impressionnante d’ordures que la ville envoie d’ordinaire dans la mer.

Le phénomène est d’une ampleur telle que les habitants de Bombay ont cessé de compter. Les pluies diluviennes de la mousson – depuis début juin il est tombé 1 817 mm, soit 72 % de la moyenne annuelle –, ajoutées aux coefficients de marée les plus élevés de la saison, font revenir sur le littoral de la capitale économique de l’Inde des tonnes de déchets essentiellement plastiques depuis le 13 juillet, comme le montre un reportage diffusé par Zeenews. Voir la suite

Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -

Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution...lire la suite

Des coopérations globales et locales  lire la suite