Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Face au danger de l'effondrement, développements coopératifs ou faillites coopératives ?

 Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants."Antoine de Saint-Exupéry"

Lors de la seconde guerre mondiale, Antoine de Saint-Exupéry était aviateur. Le fait d'avoir vécu le danger en prenant de la hauteur lui a permis de nous léguer cette pensée qui est entrée aujourd'hui dans notre culture et notre histoire.... lire la suite

Hommage aux 16 résistants : espoir aux petits porteurs de projets sociaux qui prolongeront cet exemple

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France.

voir la bande annonce du  film Les Jours Heureux de Gilles Perret «  Quand l'utopie des résistants devint réalité »  ici

Face au danger des femmes et des hommes, souvent inconnus du public, nous ont laissé des messages , mais aussi des solutions pour vivre et reconstruire quand le monde s'est effondré et c'était le cas en France en 1945.

Aujourd'hui de nombreux dangers nous menacent et de nombreuses illusions naîtront de décisions prises par quelques minorités pensant éviter le danger …. de nouvelles solutions coopératives sont non seulement possibles mais indispensables si nous voulons laisser un héritage à nos enfants....

Pablo Servigne  présente son étude "Nourrir l'Europe en temps de Crise" ***** au Parlement Européen en octobre 2013. voir la vidéo 

S.O.S. MAIRES- Autonomie et résilience des communes rurales *****

Les maires ont des intérêts aux  valeurs tangibles proposées par la société civile. Pourquoi ? voir ici

Lorsque le développement durable est associé au développement durable de la dette , la société civile innove la société éthique et équitable évolutive .

Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive

"Liberté, Égalité, Fraternité", ces trois mots complémentaires sont gravés sur les façades des écoles, des lycées, des mairies, des bâtiments publics, etc.

Aujourd'hui, la confusion entre le développement durable et celui de la dette prolonge   la fracture sociale entre les preneurs de décisions et les autres ...

Seule l'émergence consciente d'une société équitable évolutive peut construire un pont pour que les idéaux Liberté-Egalité-Fraternité ( Culture - Juridique – Economique) se concrétisent avec la participation possible d'un nombre croissant d'habitants-consommateurs. Voir la suite

Le développement de la dette publique serait remplacée progressivement par le développement de la démocratie évolutive faisant émerger de multiples services de biens communs.

La dette devient toujours plus inquiétante

Dette publique : la France s’approche de la barre symbolique de 100% du PIB

Par Philippe Lacoude.

L’Insee vient de publier les chiffres de la dette publique du dernier trimestre 2017. La dette publique progresse de plus en plus rapidement. Alors qu’elle s’élevait à 12% du produit intérieur brut (PIB) en 1974, elle double en l’espace de neuf ans, pour atteindre 25% en 1983. Elle double alors en onze ans pour atteindre 50% en 1994. En 2002, elle atteint 60%, la limite fixée par le pacte de stabilité du traité de Maastricht. En 2003, elle dépasse le niveau pharaonique de 1000 Md€, un niveau qui semble dérisoire aujourd’hui. En juin 2014, la dette française dépasse la barre symbolique de 2000 milliards d’euros. Lire la suite

Pourquoi les dépenses publiques ont flambé depuis 50 ans

Thomas LE BARS

Depuis 1968, le poids des dépenses publiques dans le PIB a augmenté d’un tiers, selon une étude de Fipeco. Une hausse liée en bonne partie à l’inflation des prestations sociales.

Voilà un graphique qui pourrait effrayer plus d’un comptable… Ces 50 dernières années, les dépenses publiques ont grimpé bien plus fortement que l’activité économique en France. Leur poids, rapporté au Produit intérieur brut (PIB), a grimpé de 14,5 points, passant de 41,9% en 1968 à 56,4% en 2017, selon des données compilées par le site spécialisé dans l’analyse des finances publiques, Fipeco, dans une étude à paraître jeudi.  lire la suite

Le développement de la dette un des effondrements à redouter par manque de conscience éthique et équitable évolutive de la société .

Beaucoup de décideurs associent le développement du territoire au développement de la dette publique . Lorsque des aides publiques sont demandées pour l'investissement de services ou de monuments qui disparaissent ou ne servent qu'un temps très court ; que cette logique persévère sans corriger le pourquoi des échecs ; un autre danger se profile celle de participer au développement durable de la dette . Cette logique d'un développement durable de la dette voudrait qu'une analyse soit faite pour corriger la manière de gérer ces services entre élus , institutions, entreprises , associations de biens communs pour la société éthique et équitable évolutive . Pourquoi ces services n'ont-ils pas eu la capacité de se financer par eux-mêmes après leurs créations en cherchant un équilibre entre les recettes et les dépenses ? Cette pratique de base économique éviterait de construire cette dette durable pour tous avant de disparaître laissant derrière elles les faillites coopératives.

Il suffirait de publier des chiffres afin de les analyser , mais si aucune publication et volonté de publication ne sont réalisées par les pouvoirs publics locaux  , l'erreur peut se poursuivre indéfiniment sans la mise en place d'un observatoire d'analyses de ces chiffres . D'autre part il suffirait que certains membres de la société éthique et équitable évolutive soient entendus pour éviter des services confondant les investissements publics pour des projets d' intérêts privés.

Les « Contribuables associés » ont mis cet observatoire qui s'arrête à l'année 2015 . L'Argus des communes : une notation des 35 870 communes de France sur leurs dépenses.

Contribuables Associés a noté chaque commune de France selon son niveau de dépenses publiques pour l’année 2015.

Voir L’Argus des communes vient d’être mis à jour : près de 5 millions de données analysées, (plus de 9 millions de consultations depuis sa création en 2012) pour en sortir les principaux indicateurs de la dépenses publique pesant sur les contribuables, dans les communes. Suite

Cet argus est insuffisant mais a cependant le mérite d'être un début de réflexion possible pour éviter les erreurs liées à la confusion des mots . 

En favorisant la mise en place d'outils de mesure des chiffres, les contradictions seront évitées, le développement de la dette publique sera remplacée progressivement par le développement de la démocratie évolutive faisant émerger de multiples services de biens communs évitant les faillites coopératives.

Se préoccuper des financements publics et de la de la commune gestion permet un investissement moral qui ne peut se réaliser sans outils pratiques é conomiques liés à la réflexion de la société éthique et équitable évolutive .

Les incontournables pour construire la société équitable évolutive

Hommage aux 16 résistants : espoir aux petits porteurs de projets sociaux qui prolongeront cet exemple voir la suite

La finance coupée de l'économie réelle conjuguée à l'augmentation de la dette publique développent les problèmes sociaux , dans une société fondée sur dominants-dominés ; gagnants perdants, chacun à son tour est menacé par le risque de pauvreté . Innover un modèle équitable est incontournable .

Rendre la finance aux citoyens les 14 propositions du Secours Catholique

Rendre la finance aux citoyens et la remettre au service de l’intérêt général. Dans un nouveau rapport, publié ce jeudi 21 juin, le Secours Catholique-Caritas fait quatorze propositions. Parmi les mesures envisagées, la séparation bancaire entre d’un côté l’activité de détail et de l’autre celle de marché. Autre piste, la mise en place d’une taxe sur les transactions financières, d’un prix carbone suffisamment élevé et d’une instance de supervision mondiale.

Aujourd’hui, moins de 10 % des montants investis dans les produits dérivés sont en lien avec l’économie réelle. lire la suite

Si nous voulons repeupler nos ruralités en voie de désertification sociale et écologique , une solution coopérative de logement …...

Pour reloger des SDF, ces particuliers leur achètent des appartements

L'association Toit à moi coordonne les petits gestes de solidarité pour leur donner un maximum d'effet. Résultat : des SDF relogés.

Contre le mal logement, il n’existe aucune fatalité. Chacun peut lutter à sa mesure contre le phénomène et contribuer à des solutions concrètes. Les politiques en premier lieu, bien sûr, mais pas seulement (et heureusement…) Exemple avec ces particuliers qui coordonnent leur générosité pour, ensemble, acheter des logements et les confier à des SDF. Explications.

Réunis au sein de l’association Toit à moi, ces particuliers (rejoints par des entreprises) ont déjà acheté une vingtaine d’appartements et relogé 60 personnes, le tout sans se ruiner ni même se sacrifier.

Comment s’y prennent-ils ? En fait, c’est assez simple. Dans la vidéo qui suit, Brut prend un exemple : un appartement acheté conjointement par 80 personnes.  Suite

Une antenne à Caylus 82160 de Toit à Moi est en cours ....

Pensons au développement social durable au service de l'être humain avant les solutions isolées qui nourrissent à court terme des intérêts seulement financiers ….

A Caylus 82 160  et le territoire Quercy-Rouergue une solution l'habitat coopératif

Le village vieillit et souffre du manque d'activités sociales et économiques, peu à peu sa désertification économique se manifeste,  à cela s'ajoute de nombreuses maisons à vendre

La tendance générale  actuelle est la vente de ces maisons pour la création de chambres d'hôtes Voir Quel avenir pour l’hébergement touristique rural ? lire la suite

Quel avenir social et économique pour le village si ces mêmes activités liées au développement touristiques prolongent entre elles une nouvelle concurrence ? Un village sans projet commun entre les habitants peut-il se développer durablement dans une orientation unique  ?

L'habitat coopératif permettrait de reloger des personnes en phase d'exclusion, dans un monde en mouvement perpétuel l'exclusion peut toucher chacun de nous  . Les initiatives d'un réseau associatif de la société civile issu de la démocratie évolutive que nous portons permettraient aux personnes d'être relogées, d'être peu à peu accompagnées socialement vers de nouvelles activités dans le monde rural qui a besoin de se repeupler . Accompagnées par des réseaux engagés dans une voie durable alliant social, écologie et économie une nouvelle population coopérative vivante pourrait sauver notre monde rural en voie de désertification .

Un premier outil est prévu dans le secteur rural pour recréer le lien social en manque : une « lettre citoyenne pour annonces et services» ….Cette lettre permettrait un engagement sur des projets favorisant les biens communs pour l'existence et les informations sur les activités durables déjà en cours.

Les toits ne manquent pas à Caylus avec toutes les maisons en vente . En aidant les personnes sans abri ; c'est l'avenir social, écologique et économique que nous pourrons avec eux développer . Dans un second temps nous revitaliserons  nos villages en prolongeant l'esprit coopératif dans les créations d'emplois d'entreprises durables utiles aux besoins d'existence.

TOIT à MOI AIDE LES PERSONNES SANS-ABRI à CHANGER de VIE

En les LOGEANT dans de vrais appartements.

En les ACCOMPAGNANT de manière importante pour les aider à résoudre leurs problématiques.

En créant du LIEN SOCIAL : boire un café, partager un repas, aller à un concert, etc.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Des donateurs réguliers (les parrains et marraines)  donnent chaque mois quelques euros qui remboursent les emprunts permettant d’acheter des appartements.

Des bénévoles donnent un peu de leur temps régulièrement pour le partager avec les personnes logées. Suite

Certaines personnes ont la réaction de dire « qu'est ce que je gagnerai à aider les personnes en difficulté ? » la réponse est simple celle de garantir des parts dans une économie réelle liée à l'existence de l'autre et à construire avec lui des échanges par la pratique du lien social . La coopération la plus large dans un monde ouvert est la garantie d'éviter de se perdre et de ne pas tout perdre....

Les pauvres, acteurs discrets de la mondialisation

par Armelle Choplin et Olivier Pliez

La mondialisation ne se résume pas au succès de multinationales et à la richesse d’une minorité de nantis. D’autres acteurs sont présents, mais ils restent discrets, souvent invisibles, dans des espaces souvent méconnus ou inattendus. 

Si la mondialisation crée des inégalités, la place qu’elle accorde aux pauvres est souvent expliquée de manière simpliste. Analysée par les uns comme un processus soit inéluctable, soit organisé par la main invisible du marché mondialisé, elle permettrait aux pauvres de se transformer peu à peu en une classe moyenne globale. Pour d’autres, les pauvres seraient avant tout les laissés pour compte de la mondialisation. Si l’on analyse de plus près ces populations définies comme « pauvres », on constate qu’elles sont bel et bien victimes de la mondialisation, en subissant celle-ci. Mais notre approche veille à compléter ce premier constat en essayant de comprendre comment les pauvres, eux aussi, participent, portent et réclament cette mondialisation. Lire la suite

VIDÉO - Des retraités créent un habitat collectif pour bien vieillir ensemble

11 juin 2018 / Fanny Laemmel (Reporterre)

Dans la périphérie lyonnaise, une vingtaine de retraités ont monté un projet d’habitat partagé sous la forme coopérative. Une façon d’anticiper pour mieux vieillir ensemble. Et ils sont heureux...

Ils sont dix-huit, tous retraités, âgés de 62 à 75 ans. Ensemble, ils ont imaginé un immeuble pour mieux vieillir. L’association Chamarel, à l’origine de ce projet d’habitat participatif, s’est créée il y a neuf ans. C’est le temps qu’il a fallu pour que cet immeuble de seize appartements voit le jour à Vaulx-en-Velin.  voir la vidéo 

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive

La devise "Liberté, Égalité, Fraternité" sur la façade de l'ENA.

Pourquoi la devise de la France est-elle "Liberté, Égalité, Fraternité"? voir la suite

En vidéo : « On n’arrivera pas à changer les choses si on ne remet pas en cause l’inégalité »

Hervé Kempf - Tout est prêt pour que tout empire Voir la vidéo

Victor Hugo.Ecrivain et politicien français, 1802 – 1885 avait dit avant lui " et je dis que l'Humanité a un synonyme : Egalité

Suite au Congrès des maires de France  ( voir ici) , la proposition de la société civile éthique et équitable évolutive est d'apporter une vigilance à la demande d'aide financière de l'association des maires de France à l'Etat . Cette aide publique ne doit pas servir des élus opportunistes oubliant les projets essentiels et existentiels qui seront indispensables face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...

La tradition française  fondée sur les 3 idéaux Liberté -Egalité-Fraternité ne pourrait plus évoluer sans cette dynamique de l'Egalité.

Appel aux maires de France voulant travailler avec la société civile éthique équitable et évolutive la réflexion de la diminution de la dette publique favorable au développement de l'Egalité comme facteur de croissance sociale, écologique et économique.

S.O.S. MAIRES- Autonomie et résilience des communes rurales *****

Les maires ont des intérêts aux  valeurs tangibles proposées par la société civile. Pourquoi ? voir ici

Aujourd'hui, la confusion entre le développement durable et celui de la dette prolonge la fracture sociale entre les preneurs de décisions et les autres ...

Seule l'émergence consciente d'une société éthique et équitable évolutive peut construire un pont pour que les idéaux Liberté-Egalité-Fraternité ( Culture - Juridique – Economique) se concrétisent avec la participation possible d'un nombre croissant d'habitants-consommateurs.

Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive

Les aides sociales ne seraient ni coûteuses, ni inutiles. Parole d'experts.

À en croire le discours ambiant, les aides sociales ruineraient la France sans réellement bénéficier à qui que ce soit. Il fallait vérifier ça.

Par Axel Leclercq

« Les aides sociales coûtent super cher et ce n’est même pas efficace. » Sûr, vraiment sûr ? Rebondissant sur les déclarations d’Emmanuel Macron (le fameux « pognon de dingue ») Franceinfo s’est posé la question et a mené son enquête, histoire de vérifier cette évidence qui n’en est pas vraiment une.

Ceux qui défendent l’idée que la France dépense trop d’argent dans la protection sociale aiment à rappeler que ces sommes représentent 32% du PIB, soit plus que dans tous les autres pays d’Europe. Ce chiffre est incontestable mais, comme chacun sait, les chiffres, on peut leur faire dire n’importe quoi. La preuve, celui-ci englobe essentiellement l’assurance maladie et les retraites. Si on ne retient que les dépenses destinées à lutter contre la pauvreté, ce chiffre descend soudainement à… 2,5% du PIB. Voici, entre autres choses, ce que nous apprennent les journalistes de franceinfo, paroles d’experts à l’appui. Regardez :

Comment tout peut s'effondrer
Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes

Co-auteur :Pablo Servigne

Co-auteur :Raphaël Stevens

Postface de : Yves Cochet

Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?

Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d’un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet - fort inconfortable - qu’ils nomment la "collapsologie". En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de "crises" que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre…

Pablo Servigne est ingénieur agronome et docteur en biologie. Spécialiste des questions d’effondrement, de transition, d’agroécologie et des mécanismes de l’entraide, il est l’auteur de Nourrir l’Europe en temps de crise (Nature & Progrès, 2014).

Raphaël Stevens est éco-conseiller. Expert en résilience des systèmes socioécologiques, il est cofondateur du bureau de consultance Greenloop.

Postface d'Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement et président de l'Institut Momentum. Voir la suite

Pablo Servigne

Chercheur in-terre-dépendant, auteur et conférencier Ses livres

Bruno Latour : "Enfin les questions de territoire deviennent de grandes questions politiques" écouter l'émission

Anthropologue un jour, Anthropologue toujours avec Bruno Latour !

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences. Il s'est penché sur le climat et la politique, Laure Adler s'est donc penché sur lui... écouter l'émission

Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »

Entretien avec Bruno Latour

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences.

Quel monde commun voulons-nous habiter ? Dans son dernier livre, « Où atterrir ? », le penseur Bruno Latour pose la question, en mettant au premier plan les questions politique et écologique. Reporterre s’est entretenu avec lui. Suite

La société civile le 3 ème pouvoir

Ce livre est le fruit de plusieurs décennies d’un travail intense sur le terrain, où Nicanor Perlas a forgé ses concepts au fil de son action sur le plan local, national et international.
Loin de dicter le chemin, ce livre est un outil de compréhension du processus mondial en cours. Car tout reste encore à inventer...

Analyse du GATT et de la mondialisation libérale par Nicanor Perlas lire ici 

Quelle approche pour une transformation radicale de l’Etat-Nation par Nicanor Perlas

Quelques Réflexions sur les Dangers d'une Approche Purement Politique. Les Prémices d'une Nouvelle Stratégie. Le Rôle Essentiel de la Triarticulation Sociale dans cette Nouvelle Stratégie.  La suite