Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Première Rencontre Civilienne - Lundi 01 juin à 20:45 – 22:15

Première Rencontre Civilienne
Lundi 01 juin à 20:45 – 22:15


Participez à la toute première Rencontre Civilienne en direct sur le web.
Penser dès maintenant, les transformations sociétales de demain...
Animation : Stéphane Lejoly et Michel Laloux
Participation active : via l’application ZOOM envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. vous recevrez le PDF

Participation en tant que spectateur cliquer ici
DE QUOI PARLERONS-NOUS ?
Une nouvelle ère s’ouvre. Le besoin d’une santé de la vie sociale et économique est devenu criant. Le modèle de l’État central et unitaire a fait son temps. Celui des Civiliens est venu. Ensemble, posons les bases d’une démocratie de la société civile.
L’économie est malade de la financiarisation. Comment la rendre saine ? Comment transformer la monnaie, le capital, le travail et le foncier-immobilier pour que l’économie soit au service de l’humain et de la terre ?
Pour cette première rencontre, commençons par l’État. Que devrait être son rôle dans une société équilibrée et viable ?
L’idée que nous avons de l’État est-elle encore compatible avec une véritable démocratie, celle de la société civile ?
Comment changer vraiment de modèle, sans faire une République de plus, une sixième, puis une septième, puis… ?
Et si la société civile était l’État ?
Et si la représentativité était le plus grand leurre ?
Nous sentons tous qu’un grand changement est nécessaire. Sommes-nous prêts à lâcher nos propres schémas, ceux avec lesquels nous avons grandi et que l’école et la société ont peut-être imprimés en nous, sans que nous nous en rendions compte ?
Osons traiter ces questions sur le fond. Faisons du neuf, avec du neuf.
Comment ? C’est ce dont nous parlerons lors de cette première Rencontre Civilienne animée par Stéphane Lejoly et Michel Laloux.
·         Pour participer en direct en communiquant par message écrit ("chat") avec les animateurs, il est nécessaire de vous inscrire via le bouton ci-dessous. Lorsque vous serez inscrit (vous devez communiquer votre email) vous recevrez dans les minutes qui suivent le lien de connexion via le logiciel ZOOM
Participation active : via l’application ZOOM envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. vous recevrez le PDF


·         Pour participer en tant que spectateur   cliquer ici
La participation à cet événement est gratuite
Je m'inscris à cette rencontre cliquer ici
Merci de diffuser dans vos réseaux  

La Souveraineté et l'autonomie alimentaire citoyenne dans un territoire sont indispensables pour continuer à construire et développer une économie réelle au service des besoins essentiels et prioritaires de l’être humain...le jour d'après

Le jour d’après ...l’épidémie du coronavirus, construisons un monde répondant aux besoins citoyens : sociaux écologiques et économiques avec les consommateurs responsables dans les prises de décisions en rétablissant la confiance pour éviter de faire le contraire de ce qui est dit….
Attention aux circuits courts qui raccourcissent les compétences en augmentant les coûts .

Formons un Conseil National Citoyen de Souveraineté et Autonomie Alimentaire

Mise à jour le 08 05 2020
Souveraineté et autonomie alimentaire : 2 piliers indispensables pour co/construire une filière libérée du BIG BUSINESS DE L’AGROCHIMIE


L’organisation citoyenne dans un territoire doit prendre en compte souveraineté et autonomie alimentaire
Pour parvenir à introduire souveraineté et autonomie alimentaire dans une commune le Conseil Municipal doit laisser une place dans ses prises de décision à un Conseil de citoyens impliqué dans Souveraineté et Autonomie Alimentaire Citoyenne Nationale

La vérité sur la souveraineté alimentaire
La souveraineté alimentaire ne rimera jamais avec libre-échange et compétition
La souveraineté alimentaire n'est pas née avec les récentes prises de parole d'Emmanuel Macron.  voir la suite

Autonomie et démocratie alimentaire avec les consommateurs citoyens éclairés .
" Si on engage une société du repli sur soi où chacun cultive sa parcelle , il n’y aura pas de cohésion sociale.
En plus, on a pas tous les talents pour tout faire. Pour arriver à une civilisation pacifiée, il y donc trois leviers à actionner : le savoir-être , le savoir- faire et le savoir-vivre ensemble "
François Rouillay et Sabine Becker " voir plus

En finir avec le modèle  du tout prêt à l’emploi et du tout jetable demande à  éviter qu’une gouvernance locale persiste à soutenir un modèle qui   en restant déconnecté  d’un Conseil National Citoyen de Souveraineté et Autonomie Alimentaire ne s’adapterait pas aux risques de résilience alimentaire

Pour parvenir à introduire Souveraineté et Autonomie Alimentaire   dans une commune,  le Conseil Municipal développera  l'intérêt démocratique à laisser la place dans ses prises de décision à un Conseil de citoyens impliqué dans Souveraineté et Autonomie Alimentaire Citoyenne Nationale

Covid-19 | Une crise qui révèle le besoin de transformer les systèmes alimentaires
Communiqué de presse du Cirad
L’épidémie de Covid-19, au-delà de son impact sur les systèmes de santé, affecte l’ensemble du système alimentaire, ont alerté plusieurs organisations (UE, FAO, OCHA, UNICEF, USAID, PAM, FIDA, Banque mondiale) le 21 avril* avec un risque accru d’insécurité alimentaire. Un panel de 27 experts de l’IPES-Food, dont Nicolas Bricas du Cirad fait partie, dresse une analyse des symptômes, causes et solutions potentielles en réponse à cette crise. Ils en appellent à une « transformation des systèmes alimentaires porteuse de résilience à tous les niveaux » suite

 

[Appel aux élus et futurs élus maires ] Organiser la résilience des territoires collectivement pour se préparer aux chocs à venir avec association résiliere voir la suite
 

Formons un Conseil National Citoyen de Souveraineté et Autonomie Alimentaire

 Soutenons la démarche  pour transformer le système en alertant les élus de notre choix
Sur Factio cliquer ici

Partageons sur Facebook  cliquer ici
Merci pour la coopération
Le lien social dans l'aménagement citoyen du territoire
site https://lienenpaysdoc.com/

L'autonomie alimentaire citoyenne est indispensable dans un territoire pour continuer à construire et développer une économie réelle au service des besoins essentiels et prioritaires de l’être humain ...le jour d'après  Voir plus       sur Facebook cliquer ici

 

J’habite Caylus un village qui manque de magasin diffusant une gamme complète de produits bio , beaucoup de Caylusiens doivent individuellement faire des aller retour pour faire leurs courses dans les villes voisines .
Adapter des solutions pour élargir la gamme des produits dans des structures existantes est ma démarche pour éviter les pertes de temps, les économies et éviter la consommation de carburant à l’époque ou nous cherchons à diminuer le CO2
Un magasin à Caylus qui réceptionnerait des livraisons permettrait des achats alimentaires de qualité d'une boutique en ligne sur un site de magasin coopératif . En adaptant ce service durable aux besoins de la consommation , l'économie commencera avec les consommateurs responsables locaux .
L'économie commence avec les consommateurs responsables locaux  voir la suite

Autonomie alimentaire locale sur Caylus.
Cette année, des cagettes en terrasse pour les petits légumes. Au jardin , en pleine terre, les semis peinent par manque d'eau, la pluie annoncée n'arrive pas. Malgré les mulches, c'est sec. Pour l'instant quelques salades et blettes font leur apparition.
Par les temps actuels, apprendre à cultiver de la nourriture où c'est possible, devient une nécessité, un jardin, un balcon, un petit espace peuvent permettre de démarrer
Cultiver sa nourriture localement, dans le respect du vivant, en favorisant le partage, les échanges : un moyen de reconnecter les habitants des villages à la terre nourricière, au vivant, à la cuisine faite avec les produits frais locaux et créer de la solidarité.
Car la résilience alimentaire ne peut se faire qu'avec de l'entraide et de la coopération
Je lance un appel aux habitants d'ici et alentours (Caylus, Caussade, et autres) qui souhaiteront se joindre pour créer un groupe local et rejoindre le mouvement d'autonomie alimentaire lancé par François Rouillay et Sabine Becker.
Après confinement, peut être déjà penser à des échanges de semences, ou de plants, pour faire connaissance ?
Voir Habitat coopératif et  jardins solidaires pour une transition sur Facebook cliquer ici

 

Tri-articulation sociale (ici)  , Démocratie évolutive (ici) , Démocratie alimentaire ( ici) pour la mise en pratique du  jour d’après le covid 19.

Le jour d’après l’épidémie du coronavirus ...continuer à construire et développer une économie réelle au service des besoins essentiels et prioritaires de l’être humain.
Ce monde d’après sera celui que nous construirons autrement , sur Factio.org alertons les élus de notre choix pour faire vivre ce projet voir ici

Invitation à rejoindre ce groupe pour ancrer dans le local ce projet en réseaux coopératifs

Caylus, Caussade villages&villes ouverts sur la Planète  cliquer ici

Pas d’unité nationale sans retisser le lien social au début d'un nouveau modèle.
Un site Le lien social dans l'aménagement citoyen du territoire  voir ici    et le développement de groupes sur ( Facebook, Linkedin, Factio) pour élargir le réseau afin de Promouvoir une nourriture démocratique saine en réseaux coopératifs  voir la suite

Envois fréquents aux élus par mails afin de passer des paroles aux actes  Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire voir plus
Alimentation de qualité et habitat: des besoins prioritaires  voir la suite
Toute cette mise en réseau depuis une vingtaine d'années est travaillée sans aucune subvention publique elle s'appuie donc sur l'économie réelle découlant de la démocratie évolutive.

L’organisation de l’autonomie alimentaire responsable  : la solution pour construire une filière alimentaire pendant et après l’épidémie du coronavirus.
- s’appuie sur  l’alliance d’une agriculture paysanne libre et d’une  constitution de jardins solidaires citoyens locaux pour bien se nourrir
- s’appuie sur  la construction  d’une Démocratie alimentaire de qualité ( sans pesticides et OGMs ) entre producteurs consommateurs responsables et distributeurs pour une filière économique coopérative citoyenne  qui respecte la santé des consommateurs et celle des sols .
Afin d'éviter des circuits courts qui allongent les coûts et n'évitent pas les trajets inutiles aux consommateurs pour se procurer des aliments de qualité innovons des services de distribution adaptés .

Les agriculteurs producteurs recommandés
La Confédération paysanne, syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs
La Confédération paysanne est, depuis 1987, un acteur majeur du syndicalisme agricole français qui porte des valeurs de solidarité et de partage. Le projet pour une agriculture paysanne qu'elle défend avec constance depuis sa création est cohérent et global. Il intègre pleinement les dimensions sociales, agronomiques et environnementales dans la production agricole. C'est une alternative réaliste à un modèle d'agriculture industrielle qui élimine trop de paysans et de structures agricoles diversifiées.
La Confédération paysanne dénonce la course effrénée à la compétitivité qui mène à la disparition de filières entières de production – nous ne serons jamais assez compétitifs vis-à-vis de pays qui ne s'embarrassent ni de règles sociales ni de respect de l'environnement.
La Confédération paysanne combat un modèle agricole qui conduit à la domination économique de quelques structures hyperproductives et hyperconcentrées, tout comme elle s'oppose à une vision de l'agriculture « paysagère » ou de loisir. Les paysans ont une mission qu'ils sont les seuls à pouvoir remplir : nourrir les hommes. Leur travail a une valeur et doit leur assurer un revenu juste. Voir plus

Le Mouvement de Bio dynamie : l’agriculture qui soigne la Terre
L’agriculture biodynamique est une forme d’agriculture biologique à la fois holistique, régénérative et positive.
C’est une agriculture holistique car elle considère la ferme et plus généralement la Terre comme un écosystème vivant. Elle favorise le développement de fermes plus autonomes et diversifiées. Elle prend également en compte, dans la mesure du possible, les cycles qui rythment la vie de la Terre (cycles solaires et lunaires par exemple) pour optimiser les travaux agricoles et la qualité des produits (conservation notamment).  suite

Les deux mondes - Quantité et qualité
Écrit par  Bernard Prieur
L'ère industrielle a véritablement décollé après la révolution française c'est-à-dire il y a, à peu près, 200 ans (c'est hier à l'échelle de l'humanité). Assez rapidement, dans l'économie, l'industrie a remplacé l'agriculture qui était pourtant le fondement de ce système. De nos jours c'est l'industrie qui règne en maître sur notre planète, et c'est elle qui dicte ses lois (elle-même, d'ailleurs, remplacée par la finance). Voir plus

Paysans des Baronnies
Présentation et vidéos
Paysans des Baronnies est une association qui rassemble depuis une dizaine d'années des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d'aliments de qualité dans les Baronnies, un très beau pays situé au nord des premiers contreforts des Pyrénées. Son but est de mettre à la disposition du plus grand nombre de consommateurs la meilleure nourriture possible, provenant de fermes recherchant la biodiversité, dans une nouvelle économie permettant les prix les plus justes pour tous.
Au cours de rencontres ouvertes à tous (selon la démarche de l'économie associative), se déroulant sur le territoire, différents contrats sont élaborés :
    • Par ceux qui produisent;
    • Par ceux qui distribuent;
    • Par ceux qui consomment la production.  voir plus


Dans la vidéo ci-dessous, Bernard Prieur, un des principaux initiateurs de l'association, présente dans les grandes lignes son fonctionnement voir ici
 

Bernard Ronot, de l'agriculture intensive à la biodynamie.
Par Onpassealacte!
Bernard Ronot s'est engagé pour la force de vie des semences anciennes en fondant l'association Graines de Noé. Agriculteur de 83 ans, il raconte la Révolution Verte de l'agriculture d'après-guerre, utilisatrice d'intrants chimiques, dans laquelle il s'est engagé à 100%. Ce documentaire est surtout l’histoire d’une prise de conscience et d’un retour, après 30 ans de cultures intensives, à un choix d’une agriculture vivante et naturelle. L’histoire d’une reconquête et d’un engagement pour la conservation des semences anciennes de blé. L’histoire d'un cheminement, d’un modèle d’agriculture à un autre pour redécouvrir le sens du mot "paysan" : celui avant tout de nourrir le monde. voir la vidéo

Soigner la Terre avec l'agriculture biodynamique | Entretien avec Jean-Michel Florin | ÆTHER
  Jean-Michel Florin est co-responsable de la section d'agriculture du Goetheanum, Dornach (CH), formateur au Mouvement d'agriculture culture biodynamique (MABD), Colmar (F). La biodynamie est une méthode agricole qui cherche à respecter le vivant et développer une perception plus fine des êtres vivants. Elle vise en premier lieu à prendre soin du sol, de l'humus et de la biodiversité, permettant aux organismes agricoles d'être plus résilients. Elle utilise des méthodes naturelles et homéopathiques pour prévenir les déséquilibres et les maladies. Les produits de l'agriculture biodynamique ont montré leur haute qualité, en particulier dans le domaine des vins. Cette méthode permet aussi de lutter contre le changement climatique par sa capacité à fixer plus de carbone et à mieux retenir l'eau à travers l'augmentation de la couche d'humus et l'agroforesterie. La biodynamie engendre une plus grande stabilité des rendements et se développe aujourd'hui dans le monde, que ce soit dans de grandes exploitations ou parmi la petite paysannerie, comme en Asie et en Amérique du Sud. Voir la vidéo

 

Promouvoir une nourriture démocratique saine en réseaux coopératifs voir ici   

Un revenu d'existence : la meilleure redistribution possible pour faire circuler l'argent dans la sphère de l'économie réelle d'existence et ses besoins essentiels en évitant de servir prioritairement les intérêts de BIG BUSINESS qui s'avèrera   antisocial , antiécologique et antiéconomique  ?
L’Espagne instaure un revenu universel face au coronavirus
Par Laurie Debove
L’Espagne n’est pas la seule à songer au revenu universel comme mesure financière pour éviter l’aggravation des inégalités et la paupérisation d’une majeure partie de la population
L’idée prend de l’ampleur dans le monde entier, ou plutôt dans le monde confiné : créer un revenu universel pour absorber les conséquences d’une crise économique encore plus sévère que celle de 2008. L’Espagne devient une pionnière en la matière, avec la déclaration de la Ministre de l’Economie dimanche : le gouvernement espagnol va lancer un revenu universel, et il devrait durer une fois l’épidémie passée. voir la suite

 

Le revenu de base - Débat Par Mouvement pour la tri-articulation sociale Un certain nombre de personnes militant en faveur du revenu de base, affirment le faire en s'appuyant à l'origine sur les  concepts de la tri-articulation sociale (il s'agit selon elles d'appliquer la séparation entre le travail, d'une part, et le revenu, d'autre part, telle qu'elle peut être comprise et mise en oeuvre grâce aux concepts de la tri-articulation sociale). Voir plus

Il serait plus juste de redistribuer un revenu d’existence que financer les grandes entreprises polluantes sans poser de condition écologique   voir plus
 

Habitat coopératif et  jardins solidaires pour une transition
Ce groupe permet de relier les projets d'habitats coopératifs et de jardins solidaires ouverts sur le monde extérieur, dans le but de faire des échanges intergénérationnels
Ce groupe favorisera la mise en réseau des projets d'associations et d'entreprises durables, dans le secteur géographique Quercy-Rouergue : en organisant des rencontres et des événements adaptés à la transition sociale écologique et économique, avec la participation d'intervenants travaillant dans l'esprit de réseaux coopératifs avec les citoyens consom'acteurs   voir plus

Pas d'unité nationale sans intergénérationnel Monsieur le Président . L’intergénérationnel un sens humain à développer dans l’après coronavirus car il sera un pilier social pour favoriser les échanges de savoirs "faire pratique " : cuisiner , jardiner, bricoler , communiquer avec les réseaux afin de rompre avec le "système du tout prêt à l’emploi " . Ce système d’avant coronavirus "de surconsommation " pollue non seulement la planète mais aussi les esprits …..en réduisant l’innovation et la créativité de chacun dans le corps social qui ne peut se limiter qu’à vendre ou à acheter sans conscience.
Voir Autonomie Alimentaire 2020  cliquer ici

Les partenaires
- Résilience et Sécurité nationale
par Stéphane LINOU
Le temps est venu de créer un Conseil National de la Résilience Alimentaire ! Oui, "les blés sont sous la grêle" et il ne serait pas responsable de "faire les délicats": clin d'oeil appuyé à "ceux qui croyaient au ciel et à ceux qui n'y croyaient pas". Voir la vidéo

La Confédération paysanne, syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs
La Confédération paysanne est, depuis 1987, un acteur majeur du syndicalisme agricole français qui porte des valeurs de solidarité et de partage. Le projet pour une agriculture paysanne qu'elle défend avec constance depuis sa création est cohérent et global. Il intègre pleinement les dimensions sociales, agronomiques et environnementales dans la production agricole. C'est une alternative réaliste à un modèle d'agriculture industrielle qui élimine trop de paysans et de structures agricoles diversifiées.
Voir plus

Le Mouvement de Bio dynamie : l’agriculture qui soigne la Terre
L’agriculture biodynamique est une forme d’agriculture biologique à la fois holistique, régénérative et positive.
C’est une agriculture holistique car elle considère la ferme et plus généralement la Terre comme un écosystème vivant. Elle favorise le développement de fermes plus autonomes et diversifiées. Elle prend également en compte, dans la mesure du possible, les cycles qui rythment la vie de la Terre (cycles solaires et lunaires par exemple) pour optimiser les travaux agricoles et la qualité des produits (conservation notamment).  suite

- Mouvement pour la tri-articulation sociale
Presque plus personne ne peut ignorer qu'un système social, économique, financier, politique et « moral » est en train de se fissurer puis de s'effondrer peu à peu sous nos yeux (et sous nos pieds !), entraînant avec lui l'humanité dans un chaos et une misère indescriptibles. Il n'est pas nécessaire ici d'égrainer la longue liste des catastrophes politiques, économiques, écologiques... qui ne fait que s'allonger chaque jour devant notre regard.
Les « solutions » proposées par les États nationaux, au niveau de l'Union européenne ou au niveau mondial, semblent à chaque fois mener à des impasses, voire aggravent les crises. Une expression est véhiculée (sous le couvert) dans le milieu de l'élite politique, économique et scientifique belge, qui se garde bien de communiquer son impuissance au public, de peur de susciter des mouvements de panique : «Le bateau est devenu fou et hors de contrôle». Voir plus

Démocratie Évolutive
Ces principes

Une gestion des affaires publiques par la société civile

La Démocratie Évolutive permet à chacun de développer une citoyenneté créative, favorisant l'émergence de nouvelles formes sociales lesquelles deviennent le reflet des aspirations individuelles et collectives, à un moment donné. Ces formes sociales sont évolutives, à la mesure de la mobilité et de la créativité des citoyens.

La fin des réformes par le haut    voir plus
- Université Francophone de l'Autonomie Alimentaire
Appel à mobilisation du 1er avril 2020
Par Sabine BECKER
Alors que la majeure partie des habitants de la planète se retrouvent confinés chez eux pour cause d’une pandémie virale et pour ce qui concerne la France, depuis le 16 mars 2020, François Rouillay et Sabine Becker lancent un appel à la mobilisation citoyenne pour s’engager à produire ou à contribuer à la production d’une nourriture locale dans le partage et le respect du vivant. Voir plus

retrouvez le groupe sur Facebook

Pacte pour la transition
L’échelle locale est primordiale pour la transition écologique, sociale et démocratique, et les élections municipales de mars 2020 seront un moment clé pour encourager cette transition partout en France.

Nous avons donc conçu le Pacte pour la Transition, 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Notre objectif est d’inspirer et d’accompagner les habitant·es et les candidat·es locaux qui souhaitent œuvrer à transformer nos communes.

Les 32 mesures du Pacte ont été rédigées par 60 organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert·es. Elles s'accompagnent notamment de fiches techniques comprenant des retours d'expérience de communes qui ont déjà mis en œuvre les mesures. Voir plus


Partenaires souhaités
Les maires de nos communes
Pourquoi SOS Maires ?
→ Parce que les Maires et Conseillers des communes rurales sont les gardiens des ressources vitales.
→ Parce que pour tous, face aux crises actuelles, il est urgent de les aider à sécuriser et à développer ces ressources.
Alors que l’État se désengage de nos campagnes et que les maires sont poussés à transférer leurs compétences à des instances supra-communales, nous considérons, au contraire, que leur rôle est déterminant.
A court et moyen terme, en effet, la seule échelle géographique, administrative et humaine efficace pour devancer les effondrements en cours est celle des communes rurales.
Notre équipe a lancé S.O.S. Maires dans l’objectif d’inciter et d’aider les maires et les conseillers des communes rurales, ainsi que tous les acteurs de la société civile avec eux, à anticiper – pratiquement, et dès aujourd’hui – les crises qui se profilent, à court et moyen terme. voir la suite

Proposition de Lien en Pays d’OC à SOS Maires
Construire l’alliance d’une agriculture paysanne libre avec une autonomie alimentaire citoyenne : la solution pour bâtir une filière alimentaire de qualité ( sans pesticides et OGMs en prévention santé  ) afin de  survivre après l’épidémie du covid 19 qui  annonce d’autres effondrements ( sociaux, écologiques et économiques….) .
Rejoignez nous pour construire une Démocratie alimentaire entre producteurs consommateurs et distributeurs pour une filière économique libérée de la gouvernance du désastre .
À ce lien  Promouvoir une nourriture démocratique saine en réseaux coopératifs cliquer ici

             
Dans nos ruralités un  service de distribution de produits alimentaires de qualité ( sans pesticides, OGM ) pour nos aînés et avec les  consommateurs responsables évitera les nombreux trajets nécessaires pour se les procurer ; un service correspondant  à un besoin prioritaire à construire et à développer …..

La Nef, en chemin vers la banque éthique
La Nef, en chemin vers la banque éthique Découvrir la nef Unique en France, la Nef est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. voir plus

 

Habitats seniors participatifs et coopératifs
« On met sur la table un problème de société urgent. Dans 15 ans, il n’y aura pas assez de salariés pour payer les retraites. Tout le monde doit réfléchir. Nous espérons qu’avec les autres groupes qui se constituent, nous réfléchirons ensemble. Et avec les collectivités locales. Le débat est lancé. » Parole de "Boboyakas"  voir la suite

Une nouvelle antenne à Montauban – Habitat et Humanisme ...
Accueil Actualités Une nouvelle antenne à Montauban Une nouvelle antenne à Montauban Publié le 20 novembre 2018 par Pascale Angleys Habitat et Humanisme Midi-Pyrénées étend son action dans le Tarn-et-Garonne avec la création d’une nouvelle antenne à Montauban. En 2017, le PDALHPD (Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes … voir plus

Cordialement René Chaboy

Le président E.Macron appelle à l’unité nationale comment peut-elle se construire dans l'état actuel...?

 

Le confinement : un moment forcé à la réflexion coopérative pour construire un autre modèle ?
"Nous sommes une humanité tellement malade" - Le coup de gueule de Coline Serreau
par Anne Audigier

Chaque matin dans Grand Bien Vous Fasse, Ali Rebeihi est en ligne avec une personnalité qui raconte comment elle vit son confinement. Ce matin au bout du fil : Coline Serreau, quelque peu remontée.

La réalisatrice qui a signé l'une des plus jolies comédies françaises des années 80, Trois hommes et un couffin, qui a réalisé des films visionnaires, écolos, humanistes et généreux comme La belle verte ou La crise et une fable toujours d'actualité, Romuald et Juliette, n'avait pas très envie de parler d'elle même, mais plutôt de ce virus et de la manière dont nous l'abordons : "Les virus sont puissants et ils peuvent carrément modifier notre génome. Donc, il faut les traiter avec un certain respect ou en tout cas avec modestie, parce qu'il va falloir apprendre à survivre avec eux."
Pour se protéger des virus, il faudra avoir un environnement sain et un système immunitaire qui marche. Et c'est ça qui nous permettra de vivre non pas contre eux, mais de les supporter parce qu'ils seront toujours là. Voir plus

Le confinement, idéal pour se confronter à l'absurdité de nos existences
Par Maria Cezar  Chercheuse en philosophie
"Je m'adresse à vous, oui, vous là-bas, qui vous abrutissez devant Netflix une fois rentré de votre Open space." Pour Maria Cezar, le confinement doit nous aider à repenser la société, à commencer par l'utilité de nos métiers, notre finitude et nos conséquences directes ou indirectes sur la nature.
"Les hommes, n'ayant pu guérir la mort, la misère et l'ignorance, se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y point penser", écrivait Pascal. Frères et sœurs confinés, vous êtes à présent seuls face à vous-mêmes. Les lumières sont éteintes, le spectacle est terminé, et les masques tombent. Rideau. Désormais, il n'est plus possible de noyer votre mal-être dans le divertissement, le consumérisme ou l'océan administratif des bureaux. Les publicités se taisent, et l'unique injonction que vous recevez de toutes parts, c'est celle de rester chez vous. Impossible d'échapper à votre condition d'êtres vivants et mortels, de roseaux pensants. C'est maintenant que surgissent les monstres, ces pensées que vous essayez de chasser chaque jour de votre esprit. Il ne faut pas les mettre à mort, mais les voir pour ce qu'ils sont. Le fantôme dans la machine est un ange gardien déguisé. Voir plus

Coronavirus - Boris Cyrulnik : "Il y aura des transformations profondes"
Propos recueillis par Fred Guilledoux
La crise du coronavirus laissera des traces profondes, prémices d'une société appelée à se réinventer
Boris Cyrulnik est depuis une dizaine d'années un des visages les plus connus de la psychiatrie. Ancien animateur d'un groupe de recherche en éthologie clinique au centre hospitalier intercommunal de Toulon-La Seyne-sur-Mer et directeur d'enseignement à l'université du Sud-Toulon-Var, il a vulgarisé à travers de nombreux ouvrages le concept de "résilience", processus qui permet de renaître de sa souffrance. Actuellement confiné à La Seyne-sur-Mer où il vit, le médecin âgé de 82 ans observe avec attention la crise du coronavirus. Voir plus

Boris Cyrulnik : "Être résilient, c’est aller vers un nouveau développement"
Par Alice Pouyat
Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, spécialiste de la résilience, livre à We Demain sa vision de la crise mondiale du Covid-19, ses causes profondes, les façons d'affronter le confinement, et d'éviter de revivre un tel traumatisme. Voir plus

N’oublions pas de rejoindre ce groupe pour construire avec les citoyens le monde d’après coronavirus c'est ici

Gaël Giraud : "La sortie du confinement ne sera pas du tout la fin de la crise"
Économiste et directeur de recherche au CNRS, Gaël Giraud est l'invité d'Eric Delvaux Ecouter l’émission

La crise sanitaire est l’occasion de réfléchir à la décroissance choisie
Par Vincent Liegey, Stéphane Madelaine, Christophe Ondet, Anisabel Veillot et Thomas Avenel
La pandémie de Covid-19 a mis l’économie mondiale à l’arrêt. Mais, subie et brutale, cette récession fait peser de lourdes menaces d’un point de vue social, démocratique et humain. Pour les auteurs de cette tribune, la situation ne ressemble en aucun cas à la société de décroissance qu’ils appellent de leurs vœux.
Vincent Liegey, Stéphane Madelaine, Christophe Ondet et Anisabel Veillot sont décroissants coauteurs de Un Projet de décroissance. Thomas Avenel est décroissant. Voir plus

Santé et alimentation: les dangereux implicites d'Emmanuel Macron
      Par Pierre-André Juven
À l'occasion de son allocution du 12 mars, Emmanuel Macron a semblé enclencher un tournant dans son quinquennat, expliquant notamment que « déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie au fond, à d'autres est une folie ». Si elle peut paraître surprenante, cette position entre en fait en résonance avec des orientations affirmées quelques mois plus tôt, qui laissent présager une brutale accélération de politiques déjà à l’œuvre durant ce quinquennat, voire depuis plusieurs décennies. Celles et ceux qui y voient la promesse de renforcer enfin notre système de santé public et d’impulser un virage en faveur d’une agriculture paysanne et d’une alimentation liée à son territoire risquent d'en être pour leur frais. C'est en réalité tout l'inverse que le Président de la République annonce.
    • La « rupture technologique » dans les champs et les fermes, c’est l’agriculture 4.0 que nous vantent déjà de concert les instituts de recherche publique et le lobby de l’agroéquipement. Ces derniers travaillent main dans la main pour développer l’automatisation et la digitalisation des outils de production alimentaire, enfermant un nombre toujours plus restreint d’agriculteurs et d’agricultrices dans une fonction de contrôle d’algorithmes. Les prototypes de tracteurs autonomes, drones et automates de traitements herbicides « ultra-localisés » fascinent le gouvernement et les clusters public-privé dont l’association RobAgri constitue le plus caricatural emblème. Qu’importe le coût écologique pour fabriquer, entretenir et « recycler » les composants électroniques de ces machines et des serveurs qui stockeront le Big data accumulé. Et qu’importe la disparition des paysan.ne.s, de leurs savoir-faire et des pratiques agroécologiques qui conçoivent un champ comme un écosystème entier, à l’opposé des préceptes de cette agriculture dite « de précision ». voir l’article complet

"Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie..." : Annie Ernaux
Sur France inter
Annie Ernaux est écrivain. Elle vit à Cergy, en région parisienne. Son oeuvre oscille entre l'autobiographie et la sociologie, l'intime et le collectif. Dans cette lettre adressée à Emmanuel Macron, elle interroge la rhétorique martiale du Président. Voir plus

La chute de Rome pourrait être la conséquence d'un changement climatique… et d'une épidémie
Par Axel Leclercq
Apprendre du passé pour mieux comprendre et affronter le présent : voilà à quoi nous encourage cette vidéo passionnante consacrée à la chute de Rome
La pandémie en cours et le confinement qui l’accompagne sont l’occasion de nous interroger sur la fragilité de nos sociétés humaines et de nous intéresser aux expériences du passé. Exemple avec cette vidéo passionnante publiée le 31 mars dernier par France Culture.

Un monde qui bascule vers autre chose, ce n’est pas la première fois que cela arrive. La Rome antique en est la preuve : puissante, moderne et savamment organisée, cette civilisation s’est elle aussi effondrée.
Or, comme nous l’explique Kyle Harper, cet effondrement pourrait notamment avoir été précipité par une pandémie doublée d’un changement climatique, deux périls auxquels notre époque doit de nouveau faire face.
Autrement dit, s’intéresser à la chute de Rome, c’est aussi s’intéresser au monde actuel. Une bonne raison, donc, de regarder cette vidéo ici


Coronavirus : les médecins inquiets des dégâts collatéraux de l’épidémie
Par Sandrine Cabut et Pascale Santi
Consultations reportées, hospitalisations déprogrammées, interventions annulées… La prise en charge des patients infectés par le Covid-19 a pris le dessus sur tout le reste. Avec le risque d’aboutir à un drame. Voir plus

"Mon voisin sort trop souvent" : les forces de l’ordre assaillies d’appels depuis le confinement
Par SudOuest.fr avec AFP  voir la suite

Pression des voisins, cambriolages: pour certains soignants, les vivats résonnent de très loin

Par AFP

La France les applaudit chaque soir aux fenêtres, mais le lendemain, ils découvrent une lettre anonyme leur suggérant de déménager, ou leur voiture forcée pour voler des masques : en pleine épidémie de coronavirus, certains soignants prennent "un coup au moral". Mercredi, la consternation a envahi Lucille, qui ne souhaite pas donner son nom complet, comme d'autres soignants joints par l'AFP. Dans sa boîte aux lettres, un courrier lui demande de quitter son logement de Vulaines-sur-Seine (Seine-et-Marne). Non signée, la lettre lui suggère également de faire ses courses "en dehors de la ville" et lui reproche de promener son chien : probablement un voisin, donc. Voir plus
Face au désastre mondial relocalisons l’économie en favorisant la construction évolutive d'un réseau citoyen coopératif d'informations"
Bon courage à toutes et à tous en ces périodes difficiles
Les économistes prévoient de nombreuses faillites . Seules, isolées les petites entreprises ne pourront pas survivre après le déconfinement. Des réseaux coopératifs sont indispensables pour diffuser et faire vivre l'information positive et construire pendant le confinement , l'après coronavirus. Voir plus

 

“Face au désastre mondial, comment relocaliser l’économie?”

 “Face au désastre mondial, comment relocaliser l’économie?”
Par Renaud Vignes

La finance mondialisée écrase aujourd’hui tout sur son passage, et la pandémie de coronavirus a également montré les limites sanitaires d’un modèle fondé sur la globalisation des échanges. Beaucoup d’économistes alternatifs souhaiteraient donc relocaliser l’économie. Mais comment procéder ? Quelles politiques concrètes faut-il mettre en œuvre pour changer la donne ?  Voir plus

Laharrague Franck
CIRCUITS COURTS MOINS DANGEREUX QUE LA GRANDE DISTRIBUTION !

j'ai un argument que je ne vois nulle part en faveur de la vente directe : les circuits longs de la grande distribution sont beaucoup plus dangereux que les circuits courts et la vente directe des paysans aux consommateurs pour une raison qui devrait être évidente : TRÈS PEU DE PERSONNES ONT MANIPULÉ LES PRODUITS
À mon avis cet argument devrait être opposé à ceux (préfets, maires, ...) qui veulent restreindre les marchés de plein vent ... Organisons-nous pour que les marchés perdurent : C'EST VITAL POUR NOTRE SANTÉ et NOS PAYSANS !

Les marchés locaux de la  Communauté de Communes QRGA : de Saint Antonin Noble Val et de Caylus bénéficient de la dérogation accordée par le préfet
Voir les arrêtés à ce lien

Les comptoirs de la bio    le site  sur Facebook ici

COMMUNIQUE DE PRESSE  de la Confédération Paysanne Marchés alimentaires : la résistance paie !
Le gouvernement vient d'envoyer à toutes les préfectures un guide méthodologique qui permet d'étendre les possibilités de déroger à la fermeture des marchés et qui définit un protocole sécurisant pour toutes et tous (élus, producteurs, consommateurs). Il reconnaît ainsi que l'application de règles sanitaires strictes permet la tenue de toute forme de vente alimentaire.
La Confédération paysanne se félicite que par cette décision le gouvernement entende raison et revienne sur l'interdiction unilatérale de la tenue des marchés alimentaires.
Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, nous travaillons localement et nationalement afin de permettre le maintien des points d'approvisionnements, en lien avec les producteurs, les élus locaux et les préfectures. Voir plus

Interdit d'interdire - Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économique de l'épidémie

Sur RT France
Frédéric Taddeï reçoit : - Paul Jorion, économiste, anthropologue et sociologue - Gaël Giraud, économiste
Comment construire l’après coronavirus ?

Paul Jorion auteur de « Comment sauver le genre humain » après une analyse des différents pays de la planète face à cette pandémie pense que la France va s’en sortir . Il recommande d’éviter les doubles emplois en ne  donnant pas des chèques à des personnes qui ne savent pas les utiliser ….

Gaël Giroud Les échanges de la Planète vont être ralentis et les chaînes d’approvisionnement risquent de s’effondrer. Si l’économie réelle s’effondre la finance s’effondre . La banque centrale devra injecter de l’argent non pas dans la sphère bancaire mais dans l’économie réelle pour permettre la consommation prioritaire .
Si on est pas capables de soigner les gens aucune entreprise ne peut fonctionner convenablement . Il ajoute que l’État Providence doit re-construire un service sanitaire global et hospitalier afin de se prémunir face à de nouvelles épidémies . Ces nouvelles épidémies ne manqueront pas de réapparaître avec le déréglement climatique¨.
Sortir du confinement en pratiquant le dépistage afin de ne pas ressombrer dans de nouvelles contaminations
Ecouter l’émission pour mieux participer à la reconstruction cliquer ici

Parlons d'un changement de paradigme- Post Covid 19 stratégies pour la Récession
Mise en garde :
Nous ne savons pas encore si la récession prendra une forme en V (krach rapide mais pas très long), une forme en U (krach rapide et récession sur une période indéterminée) ou une forme en L (krach suivi par une récession longue ou une dépression). Il est de plus en plus probable que la récession prendra la forme U et peut-être bien aussi la forme L.

Ne paniquez pas !!!

Principe permacole 1 : le problème est la solution. A la place de la croissance économique et destructive souhaitée par les gouvernements et les industries, nous avons besoin d'une croissance des économies de la proximité éthique, équitable et interconnectée.

Principe permacole 2 : chaque élément, stratégie ou technique à plusieurs fonctions . Changement climatique, destruction de l'environnement et l'iniquité sont des conséquences de notre système économique mondiale actuel. En changeant ce système et en le remplaçant avec des économies de la proximité éthiques et équitables, nous commençons à résoudre ces crises.

Un petit bilan
    1. La récession qui était déjà prévue sera beaucoup plus sévère à cause du Coronavirus
    2. Les gouvernements et Banques centrales sont presque en panne d'outils pour amortir la chute.
    3. Les experts qui donnent des conseils sont les "experts myopes" : Ils non pas un vision holistique.
    4. Le cris de guerre des gouvernements , banques, experts myopes et de l'industrie est "Sauver l'économie à tout prix". Le choix du gouvernement de sauver des entreprises nationales ayant contribué à l'état d'un monde inégalitaire, injuste et destructeur n'est pas raisonnable et n'est pas acceptable


Les supermarchés et grandes surfaces
Ils, elles sont à la pointe de l'économie mondiale actuelle. Les conséquences négatives de leurs activités sont nombreuses voir plus

Laharrague Franck, motivé.
COVID-19 : NE LAISSONS PAS NOS MAIRES SEULS FACE A LA GRANDE DISTRIBUTION !

Vu que le 1er ministre vient d'annoncer sur TF1 la fermeture de tous les marchés de plein air en France. Vu que les maires peuvent demander au préfet une dérogation dûment motivée . Vu que les DGS des mairies peuvent fournir à leur Maire des arguments bien étayés pour motiver la demande de dérogation (sens unique de circulation, une entrée et sortie différente , port du masque et gants obligatoires pour les exposants, espacement des stands, ... ) . Le rôle de chaque citoyen voulant continuer à s'approvisionner en produits frais et locaux tout en aidant nos paysans sera dès demain matin de contacter et convaincre son Maire pour maintenir marchés de plein vent et Amaps sur son territoire ...
TransACTION- Connecter les producteurs et commerçnatnts aux consommateurs suite

 

Olivier Joly a partagé un lien.Le répertoire des fermes en vente directe près de chez vous se complète peu à peu...

Attention fermeture des marchés de plein air sauf dérogation. Les producteurs ont besoin de votre soutien ! [les producteurs peuvent ajouter leurs produits en passant par la page "Producteurs de l'Ain"] mise à jour du 23/03.