Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Mise en pratique de l'Egalité en établissant le contrôle citoyen de la gabegie et de l'évasion fiscale

En Occitanie, dépenses en hausse et gaspillages suite à la fusion des régions.

© AFP / PASCAL PAVANI

Lorsque la fusion de la gestion gaspille l’argent public, impôt indirect et taxes s’ajoutent pour compenser . Une gestion réellement économique peut s’affirmer à partir de la société civile.

 Mise en pratique de l’Egalité en restituant l'ISF, en contrôlant gabegie et évasion fiscale.Créer un observatoire citoyen de la dépense publique du haut de la pyramide millefeuille jusqu’à sa base . Cet observatoire est indispensable pour maîtriser la hausse des taxes qui compense tous les gaspillages de l’argent public que nous ignorons ou que nous voulons ignorer à tous les niveaux de l’échelle administrative de la gouvernance administrative .

 

Réseaux citoyens inter-connectant les 3 piliers social-écologie-économie respectant le développement durable avec les producteurs-consommateurs et distributeurs en coopération fraternelle . Un engagement citoyen pour éviter les gouvernances en fusion dévoreuses d'argent public créant la con-fusion sociale .

Le travail de l'Etat est de garantir la mise en pratique de l'Egalité pour réduire la fracture sociale

En 1995 , le candidat Jacques Chirac a été élu Président de la République sur le thème de la fracture sociale . Vingt-trois ans plus tard Emmanuel Macron l’actuel Président reconnaît ne pas avoir sû créé le lien entre la France d’en haut ( l’élite dirigeante ) et celle d’en bas celle qui subit la vie chère les taxes qui s’ajoutent aux taxes .

En plein effondrement social-écologique et économique d’autres moyens sont indispensables pour faire face à la situation que vivent mal de plus en plus d’ administrés . Afin de sortir des taxes et des lois qui n’ont jamais pu et su régler les problèmes sociaux puisque d’en haut, les ministères et empilages d’institutions des pouvoirs publics n’ont pas été capables de régler les situations de plus en plus complexes ne respectant pas davantage les 3 idéaux Liberté-Egalité et la Fraternité dans son ensemble, une gouvernance en tire profits et intérêts privilégiés par clans et copinages superposés.

L'Etat doit garantir en priorité le financement de la défense des citoyens en évitant de financer les privilèges.

Une militante du mouvement des gilets jaunes agite un drapeau français,lors de la manifestation parisienne sur les Champs-Élysées.

photo CHRISTOPHE PETIT TESSON/ MAXPPP

Les "Gilets jaunes", la démocratie et la résistance à l'oppression sociale…voir la suite

Un favoritisme fiscal que rien ne justifie-Le fléau de l’assistanat

par Christian de Brie 

Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, zones franches, exonération de la taxe foncière, facilités comptables, niches et allégements en tous genres : au fil des décennies, les pouvoirs publics ont taillé un environnement fiscal et réglementaire sur mesure pour le patronat, sans aucune contrepartie. L’État-providence fonctionne donc très bien… pour les entreprises.

ll y a plus de cinquante ans, commentant la réduction de moitié de l’impôt sur les bénéfices des sociétés, le patron des patrons de l’époque lâchait : « Les carottes n’intéressent pas le patronat. » Depuis, les chefs d’entreprise n’ont cessé d’en croquer par pleins paniers, jusqu’au dernier président du Mouvement des entreprises de France (Medef), M. Pierre Gattaz, fanfaronnant en 2015 qu’en échange de quelques bottes supplémentaires (le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, CICE) on allait créer un million d’emplois. Les carottes ont été livrées. Pas les emplois. Lire la suite

 

L’assistanat des riches nous coûte un « pognon de dingue » !

 

Par Jean Gadrey Professeur honoraire d'économie à l'Université Lille 1

L’aide sociale et les minima sociaux coûtent environ 70 milliards d’euros par an aux finances publiques, soit 3 % du produit intérieur brut (PIB). Ces prestations contribuent de façon décisive à réduire la pauvreté et les inégalités.

Face à cela, le coût de « l’assistance aux plus riches » pourrait être de l’ordre de 150 milliards d’euros par an hors fraude et évasion fiscales, et de l’ordre de 250 à 300 milliards au moins en incluant ces deux derniers coûts, comme le développait un billet de blog récent. Voir la suite

Justice fiscale, justice sociale : des impôts justes pour un service public de qualité !

Les agent.e.s des Finances publiques s’adressent à vous

Justice fiscale, justice sociale : des impôts justes pour un service public de qualité !

Hausse de certains impôts et de nombreux tarifs, sentiment d’une fiscalité de plus en plus injuste et d’un service public de plus en plus dégradé et absent des territoires, salaires et pensions ne permettant plus de vivre correctement, conditions de vie et de travail dégradées…, les raisons de la colère ne manquent pas dans la période. Il faut donc mener un combat pour une réelle justice fiscale et sociale.

Oui, il faut des impôts et des cotisations sociales...

...mais il faut surtout un système plus juste ! Voir la suite

Les riches détruisent la planète. À bas les riches.

Par Hervé Kempf (Reporterre)

L’exaspération populaire manifestée par l’explosion des Gilets jaunes exprime le ras-le-bol de l’injustice. Elle ouvre la voie à une politique écologique et sociale. Mais l’autoritarisme menace. lire la liste

 

La fracture entre les élites et le peuple est bien intégrée dans la gouvernance millefeuille. Quelles solutions pour une gouvernance démocratique voir les articles de l’association pour une constituante

 

Mille-Feuille d’institutions = millefeuille de problèmes + Développement de la dette publique

La grande cause de ces problèmes est de séparer les 3 piliers fondamentaux du développement durable pour demander des subventions publiques compensées par des taxes , surtaxes et impôts indirects payées par tous les consommateurs y compris les plus pauvres.

 

Fusion des régions , gaspillage de l’argent public , confusion et blocage de la vie sociale-économique et écologique .

Après avoir participé à de nombreuses réunions en tant que conseiller bénévole de la société civile du Plan d’Equilibre Territorial Pays Midi Quercy , j’ai constaté que les pouvoirs publics conseillés par des associations et entreprises ayant besoin de finances étaient privilégiées alors que les associations de la société civile portées par des bénévoles et se finançant par elles mêmes n’étaient peu ou pas entendues dans leurs propositions sociales écologique et économiques .

L’argent lorsqu'il est considéré comme une arme du pouvoir et non comme un sang ayant besoin de circuler dans le corps social  ne permet pas une transition basée sur la recherche de l’équilibre de la vie et de la santé d'une société  . La transition entre société civile , associations entreprises et pouvoirs publics ne se fera pas  sans repenser l’argent comme un véhicule circulant entre les trois fonctions de la société Liberté-Egalité-Fraternité

Imaginons que le sang dans le corps humain reste figé dans le cerveau , dans la tête , et qu’il ne descende jamais dans les jambes les bras et les poumons , le corps resterait inerte , c’est bien ce qui arrive lorsque l’argent ne circule plus que dans le pouvoir d’en haut ….

Fusion des régions le grand gaspillage émission sur France Inter  voir la suite

Fusion des régions. Le coût de fonctionnement de la région Occitanie a augmenté d’un milliard d’euros

Coût d’une séance plénière du conseil régional d’Occitanie : 137 170 € par jour voir la suite 

L’explosion des échelons administratifs ruine la France lire la suite 

Pièces à conviction Panique à la mairie : quand les élus dérapent  lire la suite

Patrick Lacoste urbaniste à Marseille : "il faut arrêter avec l'indolence [envers les marchands de sommeil]"

Sur France Inter

Patrick Lacoste, urbaniste, membre de l’association Centre-ville pour tous à Marseille, est l'invité de Mathilde Munos

La mairie de Marseille a été perquisitionnée et de nouveaux quatre immeubles délabrés préventivement évacués : le drame de la semaine dernière constitue-t-il un déclic ? La mairie essuie une pluie de critiques. Qu'a fait le maire Jean-Claude Gaudin en matière de logement en 23 ans de mandat ?

Patrick Lacoste : "C’est une équipe entière qui est en cause. A Noailles, il n'y a pas d’école et pas de centre social. Il y a une forte responsabilité de l’Etat. Écouter l’émission

Eudes Baufreton sur RMC « Il faut arrêter de tout subventionner »

Eudes Baufreton, directeur de Contribuables Associés, a plaidé pour un contrôle drastique des subventions aux associations dans l'émission d'Eric Brunet du 4 octobre 2017.

L’État et les collectivités locales doivent cesser de verser des subventions aux associations de toutes sortes : l’argent public, c’est notre argent ! Écoutez l’intervention d’Eudes Baufreton au micro d’Eric Brunet en cliquant ici

La dépense publique explose : savez-vous ce qu’il en est chez vous, dans votre commune ?

L'Argus des communes de Contribuables Associés évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant. Plus la commune est dépensière par rapport à la moyenne des communes de même taille, plus sa note est faible. Pour plus de détails, voir la méthodologie.

Trop de dépenses publiques fait augmenter les impôts et la dette.
"Les dépenses d'aujourd'hui sont les impôts de demain et la dette d'après-demain." Si vous voulez éviter les hausses d'impôts locaux et l'endettement de votre commune, surveillez les dépenses de la municipalité !

L'intercommunalité est parfois l'occasion de dépenser encore plus.
Cet échelon supplémentaire dans le millefeuilles de nos collectivités locales a été mis en place théoriquement pour faire des économies. En réalité, les dépenses des intercommunalités ont tendance à s'ajouter à celles des communes. voir plus

Richard Armenante  Journal TOP ALERTE le journal qui dit la vérité

    Les Politiques continuent à dépenser sans compter , ils ne veulent pas réduire non seulement les privilèges mais les déficits. Trop de gabegie pas la peine de vous les rappeler..

le ridicule ne tue plus  lire la suite

Emmanuel est magicien, il a fait de la France un paradis fiscal… pour “NOUS”

Par Artémisia Collège

Hallucinant : Auriez-vous l’idée de confier à un renard la gestion de votre poulailler ?

Ou comment JP Morgan vient de faire main basse sur l’or de la Banque de France…

C’est pourtant ce que nos élites viennent de faire, dans l’opacité la plus totale : donner les clefs de nos coffres gorgés de l’or du peuple de France à la banque US JP Morgan… Laquelle va s’installer directement dans les sous-sols de la Banque de France pour administrer l’or détenu. Situation évidemment surréaliste.

Liliane Held-Khawam, économiste : « Le marché global de la dette représente aujourd’hui 230 000 milliards de dollars. Autrement dit, le triple du PIB mondial. À côté de cette dette inconcevable, plus d’un quadrillion (1 million puissance 4) de produits dérivés, véritable arme de destruction massive du système financier global, alimentent les circuits de la haute finance internationale. Plus personne ne peut rembourser une telle dette. Plus personne ne contrôle l’émission d’argent scriptural par les institutions financières privées.  voir la vidéo

Macron peut-il sauver Macron… et la République ?

TRIBUNE. Englué dans le conflit des Gilets jaunes, le président doit donner un grand coup de pied dans la fourmilière, préconise Thierry Consigny*.

La fin radicale de tous leurs privilèges

La moindre dépense publique, n'oublions jamais qu'elle est payée par une retraitée qui touche moins de 1 000 euros par mois, un étudiant qui n'a pas de quoi se loger, une mère célibataire caissière dans un hypermarché qui ne sait pas comment elle va boucler sa fin de mois. Lire la suite

Taxe sur les carburants en 2018 : le gouvernement transfère 577 millions d’euros du budget de l’écologie vers le budget général

Par Alexandre Poussart

C’est un choix budgétaire qui devrait faire bondir les écologistes et énerver davantage le mouvement des gilets jaunes.

La droite sénatoriale tacle le gouvernement  voir la suite

Toute l'incohérence  d'un système basé sur les profits  de la gouvernance de ceux qui sont en haut de la pyramide

Comment les subventions à l'énergie " verte " transfèrent la richesse aux riches

Nicolas Loris
18/07/2018
Version originale

Lorsque les Golden State Warriors, qui ont remporté trois des quatre derniers championnats de la NBA, ont signé les All-Star Demarcus Cousins, les experts du sport à travers le pays ont offert la même opinion : Les riches viennent de s'enrichir.

À bien des égards, il en va de même pour les subventions à l'énergie.
Les programmes fédéraux en matière d'énergie promettent des objectifs politiques ambigus tels que l'atténuation des changements climatiques, la stimulation de l'innovation ou la réduction de la dépendance à l'égard des sources d'énergie étrangères. Mais elles mènent souvent à des situations qui aident les riches aux dépens des Américains à revenu moyen ou faible. C'est parce que lorsque le gouvernement fédéral s'engage dans le secteur de l'énergie, il transfère des milliards de dollars à la production et à la consommation de sources et de technologies politiquement préférées - et beaucoup d'entre elles impliquent que les pauvres transfèrent de l'argent aux riches.
Par exemple, une étude récente de l'Institut de recherche du Pacifique a révélé que
plus de 99 % des subventions pour les véhicules électriques vont aux ménages dont le revenu est de 50 000 $ ou plus, et près des trois quarts vont aux ménages dont le revenu annuel est de 100 000 $ ou plus. Voir la suite

Fiscalité « écologique » Le matraquage fiscal se colore de vert !

Par que choisir

Si la grogne des automobilistes fait le plein face à l’explosion des prix à la pompe, et que de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une baisse des taxes, le gouvernement s’arc-boute sur la légitimité de la fiscalité « écologique » pour réorienter les comportements…. Ne cèderait-il pas lui aussi au « green washing », en colorant en vert l’explosion d’une myriade de taxes principalement destinée à renflouer les caisses de l’Etat et trop marginalement à des mesures environnementales ? Lire la suite

 

La formidable arnaque à la taxe carbone et aux taxes sur le carburant automobile

Par Ac Floraison

Abandonner les carburants polluants, oui, mais pour tous les transports et non sans avoir créé avant une autre filière, notamment à base d’hydrogène produit à partir de l’éolien et du photovoltaïque ! Quant au malus dit écologique pour les voitures, basé sur le CO2, alors que les vrais polluants sont les particules fines, le soufre et les oxydes d’azote… Et quid du fret et de l’aérien ? voir la vidéo

Suppression de la taxe d’habitation: vers une hausse de la TVA?

Par Maxime Perrotin

 

Pas de nouvel impôt pour compenser la suppression de la taxe d’habitation! Le gouvernement arrivera-t-il à tenir sa promesse, alors que la mesure pourrait coûter 26 milliards en 2020? Mais quid de nouvelles augmentations? Certains impôts locaux et nationaux pourraient flamber. Les classes moyennes, à nouveau dans le collimateur de Macron?  Lire la suite

La TVA est-elle juste ?

Par Observatoire des inégalités

Les taxes indirectes telles que la TVA, la taxe sur les produits pétroliers, etc.., représentent près de 17 % des revenus des plus démunis, deux fois plus que pour les ménages les plus aisés.

La France est l’un des pays riches où la fiscalité indirecte - les taxes comprises dans le prix d’un bien ou d’un service - voir encadré - est la plus élevée. Ces taxes - dont l’essentiel est constitué de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - représentent plus des deux tiers des recettes de l’Etat et un quart de l’ensemble des prélèvements obligatoires [1]. Elles représentent une part deux fois plus élevée du revenu des ménages les plus pauvres que de celui des plus riches. Lire la suite

 

Résistance au développement de la dette publique qui génère l'effondrement écologique planétaire-Offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques -Rien n’est bon dans « subvention »-

Pourquoi la France est en déficit depuis 1975 ?

Par Daniel Moinier

Ecrivain, expert économie pour : Economie Matin, Lyon Entreprises, Politicnews; Conférencier.Tests Psycho Recrutement

Le présent volume réunit les récents travaux de recherche menés par l’auteur. Une analyse richement documentée de l'histoire économique et politique de la France depuis 1975 a été effectuée. Elle retrace les grandes étapes allant des « Trente Glorieuses » aux « Trente Peureuses » en passant par les « Trente Piteuses ».

La corrélation entre augmentation de la durée de vie et diminution du temps de travail a conduit au niveau de catastrophe que l’on connait aujourd’hui. Face à ces effets dévastateurs pour l'avenir du pays, il est appelé à la mise en œuvre de réformes radicales. Les mesures entreprises misent en place jusqu'ici par les gouvernements successifs ne sont pas parvenues à résoudre la situation de crise.

Il est proposé des solutions concrètes telles que la suppression des aides superflues ou encore l'allongement du temps de travail pour relancer la croissance et revenir à une France au minimum sans déficit.
Voir la suite

Contre le surendettement, vous reprendrez bien un peu de dette ?

Par Simone Wapler.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives fleurissent, comme prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette.

10 ans après la crise financière mondiale, les folies collectives se multiplient comme les dettes et le crédit.

« La folie est quelque chose de rare chez l’individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques. » Nietzsche

Les socialistes et les économistes ont souvent une caractéristique commune : comme ils pensent « collectif », ils en arrivent à défendre des choses absurdes à l’échelon individuel.

En France, la limitation de la durée du travail à 35 h partait de la folie du « partage du travail ». Mais si vous dites « si je travaille moins, tout le monde sera plus riche » vous passez pour un crétin.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives poussent comme des champignons à la fin de l’été : prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette, la « guerre des monnaies », la « guerre commerciale »lire la suite

Rien n’est bon dans « subvention »

Nathalie MP

Rien ne va plus pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Acclamée à son arrivée rue de Valois pour son professionnalisme et les prix littéraires obtenus à la tête de la maison d’édition Actes Sud fondée en 1978 par son père, auréolée d’une sensibilité de gauche très appréciée dans les milieux culturels, elle doit maintenant affronter les doutes qui se sont installés à propos de ses capacités de ministre ainsi qu’une sombre affaire de conflit d’intérêts.

C’est ce dernier point qui m’intéresse ici, car il soulève l’épineuse question très française des subventions nombreuses et variées qui s’empilent dans nos dépenses publiques – qu’on veut baisser, paraît-il – en irriguant abondamment ce qu’on appelle encore la « société civile », qu’il s’agisse d’entreprises, d’associations ou de particuliers. voir la suite

Françoise Nyssen : la généreuse subvention touchée par son ancienne maison d'édition

par Capital

En 2017, alors que la ministre de la Culture est aussi l'ancienne présidente d'Actes Sud, l'éditeur a touché plus de 100 000 euros de subvention. voir la suite

Affaire Françoise Nyssen : la subvention de trop ?

Par Nathalie MP.

Les subventions ne sont pas des aides. Ce sont d’abord des arguments électoraux, ce sont ensuite des renvois d’ascenseurs et des instruments de servilité, ce sont au bout du compte des moyens politiques de pression et de censure.

Rien ne va plus pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Acclamée à son arrivée rue de Valois pour son professionnalisme et les prix littéraires obtenus à la tête de la maison d’édition Actes Sud fondée en 1978 par son père, auréolée d’une sensibilité de gauche très appréciée dans les milieux culturels, elle doit maintenant affronter les doutes qui se sont installés à propos de ses capacités de ministre ainsi qu’une sombre affaire de conflit d’intérêts.

C’est ce dernier point qui m’intéresse ici, car il soulève l’épineuse question très française des subventions nombreuses et variées qui s’empilent dans nos dépenses publiques – qu’on veut baisser, paraît-il – en irriguant abondamment ce qu’on appelle encore la « société civile », qu’il s’agisse d’entreprises, d’associations ou de particuliers. Lire la suite

Subventions : ces associations extrêmes que vous financez malgré vous

Par Bill Wirtz.

Chaque année votre argent de contribuable sert à financer des associations hautement politisées. La liste risque de vous énerver…

Une partie importante de la population européenne serait très réticente à donner à des causes antithétiques à leurs croyances. Cela a poussé de nombreux acteurs non-gouvernementaux à paraître relativement neutres aux yeux du public. L’Union Européenne, cependant, soutient financièrement des organisations qui font activement du lobbying à Bruxelles.

Afin d’illustrer ce point, examinons quelques exemples d’ONG hautement politiques qui bénéficient de subventions de l’UE. lire la suite

Un tiers des dirigeants du CAC 40 sont issus de la sphère publique

Par Laurie Debove
18 juillet 2018 

Face à cette imbrication publique/privée de plus en plus forte, que devient réellement le rôle de régulation de l’Etat ? Est-il encore en mesure de faire respecter les intérêts publics et d’encadrer les comportements des multinationales ? lire la suite

 

Les biens communs permettent d'éviter de prolonger indéfiniment l'effondrement écologique par le développement de la dette publique

 

 « On n’arrivera pas à changer les choses si on ne remet pas en cause l’inégalité » Hervé Kempf

Tout est prêt pour que tout empire voir la vidéo

Solution proposée par Lien en pays d'OC : offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques

Un service payant aux administrations publiques subventionnées qui pourront éviter de redistribuer l'argent public aux associations et entreprises qui ne sont pas engagées dans les outils de biens communs et s'opposent ainsi à l'éthique et l'équitable fondement social écologique économique réunis dans les 3 piliers fondamentaux du  développement durable.

Lien en Pays d'OC aujourd'hui

L’association Lien en Pays d’OC a pour activité l’information et la mise en relation pour inter-connecter les réseaux sur l’alimentation de qualité , les besoins existentiels-essentiels et les entreprises durables dans une économie ouverte sur la coopération.

Cette activité n’est pas marchande , l’association ne reçoit ni subvention publique , ni cotisation elle est entièrement financée par des bénévoles volontaires en évitant ainsi le gâchis de l’argent public pour des services inadaptés.

La lettre citoyenne

Pour annonces services  et aménagement du territoire
le petit journal manquant à la communication locale

Les services publics restent inadaptés lorsqu’ils ne sont pas capables de répondre à la crise sociale qui se développe régulièrement par ignorance de l’intelligence coopérative du coeur.
L’intelligence du coeur conjuguée à celle de la raison peut permettre aux pouvoirs publics descendant du haut vers le bas d’admettre que les échecs répétés de leurs gouvernances verticales ne peuvent être compensés par des taxes qui s’ajoutent sans fin pour une classe transversale qui subit en bas .

La chasse à l’argent ne suffit pas si la démarche ne s’accompagne pas d’une  « écoute de  l’autre » autrement dit « mieux s’écouter pour mieux s’entendre ».  Lire la suite

 

Gouvernances en fusion dévoreuses d’argent public ou réseau citoyen interconnectant les 3 piliers social-écologie-économie respectant le développement durable

Comme toute entreprise et institution publique ; l'activité de l'information, de mise en relation pour inter-connecter les réseaux d'une alimentation de qualité , les besoins essentiels et les entreprises durables dans une économie ouverte sur la coopération a besoin de financement .

Ce financement est proposé par l'échange d'un service: permettre  aux habitants, aux entreprises , aux associations tournées vers les biens communs , aux institutions, aux élus de participer à la coopération d'un développement durable en utilisant un service citoyen qui se présente sous la forme d'une lettre ( petit journal ) « La Lettre citoyenne pour annonces et services» 

Cette lettre papier serait  prolongée par un envoi électronique et  ouvrirait  des relations entre les personnes motivées par les biens communs, l'économie réelle d'existence, la résistance face à la fracture sociale , la coopération fraternelle  sur des fondements de base comme l'alimentation de qualité économique et démocratique

Cette lettre diffuserait l'information des aides possibles aux personnes en difficulté qui en ignorent l'existence ou craignent de les demander , elle permettrait de créer des emplois pour l'intérêt public dans les secteurs oubliés par l'économie marchande ( comme les échanges d'informations et l'inter-connection des réseaux

Sans le développement de l'Egalité : facteur de croissance sociale, écologique et économique nécessaire à l'émergence d' une gouvernance issue de la responsabilité de la société civile , la transition ne pourra se réaliser dans la Paix.

La responsabilité civile sociale intègre l'éthique et l'équitable et de multiples compétences associatives citoyennes conscientes et prévoyantes du danger de l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...voir la suite

Appel aux élus et maires de France voulant travailler avec la société civile éthique équitable et évolutive la réflexion de la diminution de la dette publique favorable au développement de l'Egalité comme facteur de croissance sociale, écologique et économique.

La tradition française  fondée sur les 3 idéaux Liberté -Egalité-Fraternité ne pourrait plus évoluer sans cette dynamique de l'Egalité.

Les administrations publiques découlant des mairies, communauté de communes , des pays, du départ , de la région , de l'europe..

constituent un millefeuille lourd , coûteux et inadapté à la mise en place d'outils diversifiés capables de gérer les biens communs face à l'effondrement provoqué par l'accroissement de la dette publique et de l'écologie planétaire qui en découle ….

Le bénévolat doit être rémunéré lorsqu'il est utile aux biens communs un des grands principes de l'Egalité des droits de l'Homme.

S.O.S. MAIRES- Autonomie et résilience des communes rurales *****

Les maires ont des intérêts aux  valeurs tangibles proposées par la société civile. Pourquoi ? voir ici

Appel aux élus, maires et citoyens voulant agir pour que l'Egalité devienne un lien social dynamique face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ... Cet effondrement peut toucher chacun d'entre nous à tout moment..

Suite au Congrès des maires de France ( voir ici ) , la proposition de la société civile éthique et équitable évolutive est d'apporter une vigilance à la demande d'aide financière de l'association des maires de France à l'Etat .

Cette aide publique ne doit pas servir des élus opportunistes oubliant les projets essentiels et existentiels qui seront indispensables face à l'effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d'emplois qui en découlent ...

Des coopérations globales et locales

Pour traiter des inégalité plus globales commençons par traiter les inégalités locales dans un même territoire

Nous pouvons observer sur le même territoire des inégalités entre deux villages d'un même territoire séparés seulement de 14 kms,  l'un sera confronté à un élevage intensif alors que l'autre uniquement concerné par d'autres projets dits " touristiques " .... ne prête aucune attention à cette incivilité polluante .... lire la suite

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive  voir la suite

Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution...lire la suite

Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -Informations complémentaires -

Respecter le bon sens du développement durable lire la suite

Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution...lire la suite

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous voir la suite

Face au danger de l'effondrement, développements coopératifs ou faillites coopératives ? voir la suite

La paix indispensable pour la vie sociale et le climat, les armes tuent les hommes et polluent même 100 ans après la fin des guerres

 

De Patrick Jimena 11 Novembre  voir ici 

 

Commémoration du centenaire du 11 Novembre ( 1918-2018)

L’armistice du 11 Novembre 1918 sonnait-il la victoire des armées ou celle des multinationales de l’armement ?

Ceux qui ne voulaient «  plus jamais ça » n’ont pas été entendus puisque 21 ans après l’armistice du 11 Novembre 1918, le 3 Septembre 1939 la guerre éclate de nouveau pour se prolonger jusqu’au 8 Mai 1945.

La paix durable souhaitée aujourd’hui trouvera-t-elle les moyens de se construire ? Elle serait souhaitable car les guerres ne sont ni bonnes pour les vivants , ni pour le climat….. comme vous le constaterez avec les articles qui suivent .

Une paix durable ne peut se décréter d’en haut , car les commémorations si elles sont nécessaires ne sont pas suffisantes. Nous pouvons constater la difficulté même locale d’être entendu . Les idées coopératives ne peuvent s’accorder lorsque certains, loin des réalités globales et des besoins essentiels en période d’effondrement social-écologique et économique, veulent conduire des projets dépassés en entraînant derrière eux tout un village .

Un site-blog " Penser l'effondrement social-écologique-économique pour sortir du système d'exploitation de la vie "  est actuellement mis en service . cliquer ici

Il diffusera des informations, il mettra en lien des intervenants incontournables , des projets tournés vers l’avenir…

Il permettra à chacun , à chaque groupe de se relier à un mouvement en croissance qui propose des concepts d’organisation en permettant de développer des réseaux coopératifs transversaux ….

Ces concepts d’organisation obtiennent des résultats durables dans divers pays.

Celles et ceux qui veulent se tenir informé (e) s peuvent consulter régulièrement ce nouveau  site ou rejoindre ce mouvement en cliquant sur j’aime la page facebook Association Lien en Pays d'OC  cliquer ici 

Bien coopérativement

René Chaboy-Christiane Roques

 

"Que maudite soit la guerre." 15 monuments aux morts pacifistes.

Dénonçant l'horreur de la guerre et implorant la paix entre les peuples, ces monuments érigés après la Première Guerre mondiale sont trop rares.

Par Axel Leclercq

Rien que la Première Guerre mondiale a fait tomber 1 350 000 français. Une hécatombe sans nom qui valait bien un hommage. Seulement voilà, trop souvent, pour que ces morts aient un sens, on a cru devoir célébrer l’art et la nécessité de la guerre. À l’époque, raconte l’historienne Annette Becker dans L’Express, « dire que la guerre en soi est une mauvaise chose et ne devrait jamais exister, c’était renier la mémoire de ceux morts au front. »

Résultat, seules une poignée communes ont osé contrevenir à cet état d’esprit et honorer leurs morts tout en maudissant la guerre. Quelques exemples :

 

Centenaire de 14-18

Jean Jaurès appelait à la paix , il a été assassiné .

Jean Jaurès: les forces de Paix

Le 31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné car il appelait à la paix, un rappel de ses paroles est incontournable en cette année qui célèbre le centenaire de la guerre 14-18.Voici son discours lors de la séance du 20 novembre 1911 et dans un autre billet « Les responsables de la guerre»  prononcé à Lyon le 25 juillet 1914, six jours avant sa mort rejoindre le blog 

Catherine Chabrun

Pédagogue, écologiste et militante des droits de l'enfant -
Juvisy sur Orge - France

Jean Jaurès : l’impossibilité du socialisme républicain ? voir la suite

 

Crosse en l’air le 11 Novembre

par NEMO

« Crosse en l’air » est une expression caractérisant l’acte de rébellion des soldats qui refusent d’exécuter les ordres de leurs officiers en tenant leurs fusils le canon vers le bas et la crosse en l’air. C’est en juin 1907 que les soldats du 17ème régiment de Béziers ont pour la première fois utilisé ce symbole en refusant d’exécuter l’ordre de tirer sur une manifestation de viticulteurs et d’ouvriers des vignes. Au lieu de cela, suivis par une foule importante, ils avaient marché vers la mairie de la ville, crosse en l’air. Aujourd’hui, la chanson « Gloire au 17ème »  rend hommage à ces soldats du contingent qui ont refusé de tirer sur leurs concitoyens, leurs frères.

Les survivants ont été amnistiés pendant les années 1920. Cet épisode tragique a été immortalisé dans les paroles de « La chanson de Craonne », devenue un symbole majeur de la rébellion militaire et du pacifisme.

« Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront,
Car c’est pour eux qu’on crève.
Mais c’est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s’ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l’plateau,
Car si vous voulez la guerre,
Payez-la de votre peau ! »  voir la suite


 

KEMPF HERVE‏ @KEMPFHERVE

11 novembre : on commémore la fin d'une terrible guerre. Sans voir que l'époque mène aujourd'hui une terrible guerre contre le vivant et contre le climat.

  voir la suite

Loin des tranchées : quand les multinationales européennes engrangeaient déjà les profits de la guerre

par Ivan du Roy, Rachel Knaebel

Septembre 1914. Alors que les armées allemandes envahissent le Nord de la France, la mobilisation générale sonne aussi pour les industriels. Le gouvernement charge de grands patrons français de réorganiser l’économie, placée au service de la guerre. Mais pas question pour autant de sacrifier les profits ! Des deux côtés du Rhin, les bénéfices explosent pour quelques grandes entreprises. Une situation qui suscite colères et débats alors que des centaines de milliers d’hommes tombent au front. Plusieurs de ces « profiteurs de guerre » d’hier sont devenus les multinationales d’aujourd’hui. Lire la suite

 

De Agnès Delhaye

Gloire à ce système ploutocratique bien rodé où la vie n'est qu'un business comme les autres...voir la suite

Toutes les guerres tuent et l’armement continue à polluer

Les obus de 14-18 continuent à polluer

Par le Parisien

11 NOVEMBRE. Près d'un siècle après la Grande Guerre, les munitions enfouies sont des « bombes polluantes à retardement », selon une ONG écologiste.

Septembre 2011 : quatre obus sont retrouvés dans des caves parisiennes. Notamment une pièce de 75 mm datant de la Première Guerre mondiale, découverte au bout d'un labyrinthe de terre battue dans le Ve arrondissement de Paris, boulevard Saint-Michel. En août, un promeneur découvrait 80 grenades de 1914 en contrebas d'un chemin, près de la chapelle d'Asfeld (Ardennes). Et, en juillet, c'est en jouant à la chasse au trésor avec sa mère qu'un enfant de 7 ans tombe sur un obus de 80 cm à Forbach (Moselle).

Cent ans après la Grande Guerre, on découvre chaque année de 500 à 800 t de munitions anciennes enfouies sous d'anciens champs de bataille ou parfois exhumées de chantiers. Et ce n'est pas le seul conflit dont on trouve encore des traces.

Une ogive datant de 1870 a par exemple été extraite à seulement 1 m de profondeur en 2011 à Besançon (Doubs) lors de la construction de la caserne des pompiers. lire la suite

En Alsace, les obus de 14-18 se ramassent à la pelle

Par AFP -

Au pied des tranchées de la montagne vosgienne du Hartmannswillerkopf, haut lieu des combats de la Grande Guerre à 20 km de Mulhouse, des démineurs inspectent avec précaution un cylindre de métal rouillé, blotti dans un sarcophage d'humus et de barbelés.

Lors de sa tournée habituelle de ramassage, l'équipe de démineurs fait étape près de cet éperon rocheux, rebaptisé Vieil-Armand par les Poilus. Trente mille soldats français et allemands s'y sont entretués pendant la Première Guerre mondiale. lire la suite

Épaves et pollution, les larmes noires de l’océan

Documentaire Distribution

Au large des côtes du monde entier reposent de véritables bombes à retardement : six mille trois cents épaves de navires coulés pendant la Seconde Guerre mondiale, qui rouillent depuis plus de soixante-dix ans au fond de l'eau. Ces épaves, toujours chargées en carburant, représentent une source de pollution potentielle très préoccupante. Et la menace dépasse de loin les pires marées noires de l'histoire : à titre de comparaison, les 37 000 tonnes de carburant déversées par le pétrolier Exxon Valdez, qui s'échoua en 1989 au large de l'Alaska, ne constituent qu'une proportion infime de ce que pourraient contenir les épaves de la dernière guerre mondiale. voir la suite

 

Henry Rousso, historien, est l'invité d'Ali Baddou à 7h50. Justin Vaïsse, Président du Forum de Paris sur la Paix, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand à 8h20. Dans cette émission il est question des ventes d’armes Écouter

Forum sur la paix: Handicap International rappelle le sort des victimes civiles

Sur la place du Palais Bourbon, Baptiste Chapuis de Handicap International s'adresse aux 27 députés réunis pour l'occasion : « Aujourd’hui effectivement, on souhaite faire passer ensemble un message aux chefs d’Etat et de gouvernement qui interviendront dans le cadre du Forum sur la paix pour leur dire qu’aujourd’hui, la loi des armes ne peut plus être seul maître dans les conflits contemporains. Merci à tous et toutes et on vous retrouve ensemble pour de futurs travaux au sein du Parlement. »  lire la suite

La paix, enjeu d’intérêt public ou instrument tactique ?

Jeudi 8 novembre 2018, par André Bellon

La commémoration du 11 novembre reste un sujet très sensible pour nos compatriotes et devrait donner lieu à un vrai débat sur la politique étrangère de la France.

Certes, Macron se rend sur les champs de bataille et rencontre les populations locales. Certes, il s’émeut avec raison des abominations de ce conflit, des millions de morts ou mutilés et de la débauche d’armement. Mais, restant au niveau de l’émotion, il laisse de côté l’analyse politique de la guerre et de la victoire de 1918.

Or, c’est justement cet « a côté » qui doit intéresser les citoyens car c’est justement cela qui est porteur de sens pour construire l’avenir. Ce n’est pas par hasard que, dans le même temps, le Président de la République décide unilatéralement que nous serions revenus aux années 30. Là encore, jouant sur la fibre de l’inquiétude, il empêche toute analyse sérieuse de la situation en simplifiant à outrance. Il désigne notamment les méchants et, par voie de conséquence, le gentil : LUI.

Le « gentil » a donc alors les mains libres pour définir une vision internationale, la politique française qui doit l’accompagner et accessoirement comment voter aux européennes. Depuis l’origine, sa vision est claire : le rapprochement le plus étroit de la France et de l’Allemagne est synonyme de paix et doit guider la construction européenne. Peu lui importe les contradictions qui traversent l’Allemagne…..lire la suite

Pétain, la boulette qui ne passe pas

Par Jean-Marcel Bouguereau, publié le 9 novembre 2018 à 7h26.

« Le problème, c’est que Macron est président, pas historien, et que sur ce sujet la sensibilité a évolué »

Si on s’en tient strictement à 14-18, Macron a raison. Mais du point de vue de la morale, l’hommage à Pétain était évidemment blâmable. A l’heure des réseaux sociaux, ce qui n’était qu’une boulette a pris des proportions démesurées. Aujourd’hui, contrairement à Talleyrand qui disait que tout ce qui est excessif est insignifiant, tout ce qui, aujourd’hui, n’est pas excessif est insignifiant ! D’où des polémiques sans fin, chacun se jetant sur la phrase où le président disait ne rien occulter de l’histoire de France, affirmant qu’il jugeait « légitime » de rendre hommage à Pétain tout en soulignant la complexité de l’homme, « grand soldat » en 14-18 ayant fait des « choix funestes » en 40-45. lire la suite

 


 

Conscience citoyenne pour la cogestion de l'information, des biens communs dont la sécurité

La Place des citoyens dans chaque commune

« Aidons les paysan-ne-s à s’installer : non à la réforme du VIVEA ! »

Par Confédération paysanne

Pétition adressée à Conseil d'administration de VIVEA, ministre de l'Agriculture M. Stéphane Travert, les parlementaires, l'Association des Régions de France (ARF)

Le nombre de paysan-ne-s connaît une baisse continue depuis plusieurs décennies et tout laisse à penser que le phénomène va encore s'aggraver : 53 % des agriculteurs partiront à la retraite dans moins de dix ans[1].

Pourtant, nombreux sont celles et ceux qui souhaitent s’installer et donc se former pour réussir leur installation et ils sont nombreux à ne pas être issus du milieu agricole. Or, la transition agricole ne pourra se faire qu’avec des paysan-ne-s nombreux sur les territoires.

Mais voilà, se lancer dans un projet d’activité agricole demande du temps, l’accès à des formations professionnelles adaptées pour développer les capacités spécifiques et indispensables pour devenir paysan-ne au sein d’un territoire. Cet accompagnement global doit commencer très tôt dans la démarche d'installation. Voir la suite

Aidons les paysan-ne-s à s'installer en raccourcissant la dette publique

est une des 7 propositions de Lien en Pays d'OC pour redynamiser socialement et économiquement le village de Caylus 82160 ( voire au-delà ) . L'installation des fermes en biodiversité s'appuie sur l'association Terre de liens prolongée par le réseau de distribution Biocoop ; cette initiative garantit un réseau économique alimentaire de qualité compétent soutenu par des consommateurs . Ce réseau permet de créer des emplois dans la production et la distribution.

Lorsque des institutions ou associations demandent de l'aide financière à l'Etat pour aider les paysan-ne-s à s'installer cette manne financière ne permet pas la création d'emplois durables si l'appel au bénévolat est considéré comme le moteur dynamique du projet sans prendre en compte la vision globale de l'économie en lien direct avec les consommateurs engagés dans la recherche de l'alimentation de qualité . La demande d'aide ne peut ni lutter contre le chômage lorsque la création d'emplois c'est à dire la rémunération du travail n'est pas pris en compte , ni lutter contre le développement de la dette . La superposition des institutions ou associations qui s'ajoutent les unes aux autres apporte une confusion à des actions qui peuvent  soutenir des projets éblouissants mais éphémères avec l'argent public  .

En ignorant le développement de la dette publique, un des piliers pouvant éviter l'effondrement de l'économie réelle se fissure dangereusement ….

N'oublions pas de faire la part entre ce qui peut être subventionné et ce qui ne peut l'être durablement

Eudes Baufreton sur Sud Radio « les subventions engloutissent des milliards d’euros » écouter l'émission

Dans la proposition faite par lien en pays d'OC un outil numérique évite à partir des 7 propositions de ne pas consommer d'argent public tout en resserrant le lien direct financier entre les 3 acteurs de la vie économique producteurs -distributeurs et consommateurs en réseau coopératif .

L'intérêt des uns et des autres étant de favoriser au moindre coût une alimentation économique de qualité en biodiversité.

Face à la diversité des pollutions : sociale-écologique-économique : des associations et des groupes citoyens se coordonnent .

voir le monde autrement    https://www.facebook.com/groups/1866732926895184

Caylus&villages voulant s'organiser en biens communs ouverts sur la planète https://www.facebook.com/groups/caylusouvert/

un monde vivant et vivable pour l'être humain et les générations futures  https://www.facebook.com/groups/421004381276693/

Se tenir informé, s'opposer à la gouvernance globale et locale qui entretient ( voire multiplie ) les problèmes ne suffit plus. Le pays a besoin d’institutions saines et démocratiques. Il a, avant tout, besoin de son propre peuple et de sa souveraineté. Voir l'article complet

Cette voie s'appuyant sur l'association pour une constituante permettra d'ouvrir un projet tel que « Conscience citoyenne, cogestion de l'information, des biens communs dont la sécurité »

Au lieu de repousser les SDFs, les aider à retrouver un toit.

Voici le lien de tous les mobiliers urbains anti-SDF que nous allons faire disparaître.

Il n'est pas possible, ni acceptable de laisser faire de telles horreurs, parce que derrière les termes SDF, mendiants, sans-logis, miséreux... Ion oublie, qu'il s'agit d'Humains!
Ci-dessous, le lien google où vous trouverez les mobiliers anti-SDF en place dans plusieurs villes françaises. (beaucoup de villes)  voir la suite

Au lieu de repousser les SDFs, les aider à retrouver un toit.

Dans les 7 propositions de l'Association Lien en Pays d'OC pour le développement social-écologique et économique de Caylus 82160 , la place pour les SDFs n'est pas oubliée.

Le village vieillit, les personnes âgées meurent laissant derrière elles de nombreuses maisons à vendre. Des maisons achetées en économie participative permettraient de loger des êtres humains en leur apportant un toit.

Les villages ruraux se repeupleraient ; les réseaux de soutien pourraient redonner la place dans un second temps aux personnes fragilisées en participant à leur tour à l'économie du village . Ce projet solidaire éviterait aux villages de mourir socialement , économiquement puis écologiquement .

Voir le dossier complet à ce lien

"Le lien entre associations et groupes de citoyens pour les biens communs évite le développement de la dette publique. "   lire la suite

Venez rejoindre le mouvement de l'Association Lien en Pays d'OC

Appel à l'émergence d'un cercle local de constituante   voir la suite

Fraternellement

René Chaboy

Le lien entre associations et groupes de citoyens pour les biens communs évite le développement de la dette publique.

Désurbanisation maximum

Pierre Lacroix présente en aout 2017 son mémoire de fin d’études : "Paysages résilients, Approche systémique du Territoire post-effondrement". Il livre ici ses réflexions sur l'imaginaire de la ville du futur.

Les paysages résilients

En 2017, Pierre Lacroix, dans le cadre de ses études en architecture du paysage à Gembloux Agro-Bio Tech, présente son mémoire de fin d’études : "Paysages résilients, Approche systémique du Territoire post-effondrement".

Une approche systémique de l’accélération des crises environnementales, sociales et économiques permet de dégager une certitude : notre avenir n’est pas linéaire. Une hypothèse désormais réaliste est celle d’un effondrement systémique global dans les prochaines années. Face à un effondrement, de nombreuses questions se posent sur notre capacité à imaginer un avenir encore possible. Lire la suite

Écologie et quartiers populaires

À propos de l’association

Reporterre est le quotidien de l’écologie en ligne. Tous les jours, il publie des articles pour parler d’écologie dans toutes ses dimensions : agriculture, alimentation, transport, climat, alternatives…

Résumé du projet

Dans son idée que l’information doit être accessible à toutes et tous, Reporterre a lancé, en 2015, le projet “Écologie et quartiers populaires” (intitulé dans un premier temps “Climat et quartiers populaires”). En articulant reportages, ateliers médias et rencontres publiques, l’idée en est de donner la parole aux habitants des quartiers populaires, pour qu’ils disent quel regard ils portent sur le dérèglement climatique et sur les questions écologiques. L’objectif à moyen et long terme est de multiplier les reportages.... Voir la suite

"Rien ne va plus , ne faites plus vos jeux "

"L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure". Albert Einstein

Les risques se développent , ils sont à notre porte … En prenant conscience des problèmes majeurs, des accidents qui surviennent partout sur notre Terre, la société civile commence à cogérer les biens communs pour éviter de subir les dangers qui s'ajoutent aux dangers.

La conscience individuelle fondée sur la liberté que ne prend pas en compte certaines minorités, prisonnières de pensées toutes programmées pour prolonger leurs occupations , permet d'ouvrir la troisième voie ….

ACTU 17 : la sécurité commence par l'information l’actualité Police Sécurité Terrorisme en temps réel. https://actu17.fr/

sur Facebook https://www.facebook.com/Actu17

sur Twitter https://twitter.com/Actu17

Des bandes organisées de jeunes ont violemment perturbé la Techno-parade

Par Isabelle Mandraud

Des policiers ont relevé l'existence d'un signe distinctif blanc parmi les agresseurs. Voir la suite

Roberto Saviano analyse les racines du mal dans son premier roman

Le journaliste napolitain Roberto Saviano, connu pour avoir décrit les milieux mafieux dans Gomorra (2006), consacre son premier roman aux bandes de jeunes caïds. Lire la suite

Roberto Saviano, journaliste et écrivain, était l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

Le journaliste italien qui vit sous protection policière publie son premier roman "Piranhas" aux éditions Gallimard. 

L'écrivain est engagé depuis des années sur la question des migrants. Il est devenu l'un des principaux opposants à Matteo Salvini et au populisme de manière générale. Écouter l'émission

Près de Narbonne : Malvesi, un incident anodin ?

Pierre Péguin, 25 septembre 2018

Voici ce qu’on pouvait lire dans la Dépêche du 24 sept dernier

« Trois blessés après une explosion sur le site nucléaire d'Orano Malvesi à Narbonne Les sapeurs pompiers du SDIS sont intervenus mercredi en fin de matinée suite à la détonation d’un fût d’oxydes métalliques de 200 litres, entreposé dans un local fermé du site d’installation nucléaire d'Orano Malvesi. Le personnel en place est intervenu très rapidement et a éteint le feu au moyen de sable. Le risque ayant été rapidement maîtrisé....voir la suite

Voir les articles complets à ce lien sur facebook

Un site avec blog « Caylus sans frontières avec les biens communs » est à l'étude avec Lien en Pays d'OC

Coopération entre villes et ruralités : impossibilité dans le contexte actuel avec les pouvoirs publics locaux

L'organisation d'une Fête des possibles avec des intervenants et des stands impliqués dans la coopération entre villes et monde rural dans le secteur géographique de Caylus et alentour avec l'association  Lien en Pays d'OC est totalement impossible dans le contexte de gouvernance actuelle confisquée par les pouvoirs publics locaux . La monopolisation du soutien financier à certains projets par les pouvoirs publics locaux ne permet pas l'émergence diversifiée de projets de biens communs indispensables à l'économie sociale et écologique durable du territoire .

Lien en Pays d'OC dans un premier temps ouvrira un site avec blog « Caylus sans frontières avec les biens communs » pour rechercher la réflexion avec des citoyens engagés dans la construction de la culture d'un Nouveau Monde , l'ancien étant en plein effondrement .

Les circuits courts doivent commencer par le financement coopératif sur un même territoire.

Dans un rayon de 14 kms trois villages : Caylus, Saint Antonin Noble Val et Septfonds dans le Tarn et Garonne gagneraient à coopérer d'une part entre eux et d'autre part avec la société civile en limitant pour certains leurs dépenses 

 La dépense publique explose : savez-vous ce qu’il en est chez vous, dans votre commune ?  voir ici

Eudes Baufreton sur Sud Radio « les subventions engloutissent des milliards d’euros »

Subventions aux associations, épargne, argent public... Eudes Baufreton, directeur de Contribuables Associés, était l'invité d'André Bercoff dans son émission du mercredi 20 décembre 2017 sur Sud Radio. lire la suite

Midi Libre : les dessous d'une subvention hors norme pour le quotidien de Jean-Michel Baylet

Par la lettre A : le quotidien de l'influence et des pouvoirs

  En accordant à Midi Libre une subvention de plus de 3,4 millions d'euros pour une nouvelle imprimerie qui en coûtera 6 millions, l'Etat s'est montré étonnamment généreux avec le quotidien de Montpellier. En piétinant quelque peu la réglementation et ses propres principes. Lire la suite

Compte-rendu de la Fête des possibles à Caylus le 22 Septembre 2018

sur le site Lien en Pays d'OC  ici   ou sur la page Facebook ici  

En attendant que le site avec blog « Caylus sans frontières avec les biens communs » soit en service vous pouvez rejoindre

Caylus&villages voulant s'organiser en biens communs ouverts sur la Planète ici

Ce groupe est administré par l'Association Lien en Pays d'OC ici

René Chaboy est présent sur LinkedIn , Twitter, Viadéo , Horyou

Des concepts de résilience , des outils coopératifs transversaux

Paysages résilients Approche systémique de la ville post-effondrement, par Pierre Lacroix, séminaire du 16 mars 2018   voir la suite 

Plateforme de Lobbying Citoyen

Unissons-nous pour agir

Nous savons tous que les lobbies ont un impact fort sur la législation de nos pays tandis que les citoyens sont de moins en moins audibles.

Divisés sur de multiples plateformes, avec une faible influence sur nos élus, nos demandes et efforts paraissent être comme une goutte d'eau dans l’océan, alors qu'en réalité, nous pouvons entrainer le changement. Face à ce constat, depuis plusieurs mois nous travaillons sur un outil qui permettra aux citoyens de se regrouper autour d’une cause, de s’organiser et d’agir.

Cet outil a deux fonctionnalités principales

Une base de données collective regroupant les contacts de nos élus

Tout comme celles des lobbies corporatifs, cette base de données contiendra les coordonnées de nos élus (numéro de téléphone, email, etc).  Notre différence, et force, est le fait qu'elle sera maintenue et améliorée de manière collective.

Des groupes d’action près de vous

La seconde fonctionnalité de l’outil permettra aux citoyens de créer ou rejoindre des groupes d'action afin d'agir, que ce soit au niveau local, national ou international.
Par exemple les groupes d’action pourront planifier des marches, envoyer des emails communs ciblant des élus, des demandes de référendum ou toute autre action de lobbying participatif. Voir la suite 

Faire bouger les lignes , c'est possible

La Constituante en débat à Nîmes

Vendredi 24 août 2018, par André Bellon

Invité de l’Université d’été de "Territoires" le samedi 30 juin, André Bellon y a fait l’intervention que nous reproduisons ci-dessous.

André Bellon - Moderniser nos institutions - Université d'Été de Nîmes  voir la vidéo

5ème République, 1958-2018

par André Bellon

Voilà 60 ans que fut créée la 5ème République.

Trop de brouhaha autour de cet anniversaire nuisent à la compréhension de la situation d’aujourd’hui.

On peut aimer ou pas le régime né en 1958.

On peut juger qu’il était adapté à des circonstances exceptionnelles.

On peut y voir une certaine idée de la France.

Mais on ne peut évoquer tout cela comme si les défis d’aujourd’hui étaient les mêmes qu’en 1958.

Trois questions nous assaillent qu’il faut accepter de voir en face :

- La 5ème République n’existe plus. Ses équilibres ont été rompus, en particulier par les réformes Jospin (quinquennat et inversion du calendrier), les révisions Sarkozy (rapport du Président au Parlement), …

- L’omniprésence de l’Union européenne affaiblit encore plus le Parlement. Le Président accroit sa puissance sur le plan intérieur dans le même temps où elle s’estompe sur le plan extérieur.

- La volonté populaire, pourtant inscrite dans la Constitution, n’est plus respectée. L’idée gaullienne d’un rapport direct entre un Président et un peuple perd tout son sens lorsque le peuple est méprisé, n’existe plus en tant que corps politique.

Notre exigence de l’élection d’une Constituante n’est donc pas un rêve de démocrate en chambre. Notre pétition https://chn.ge/2wjkz1n n’est pas une facilité de plus. Elle est la réponse concrète à cette situation dramatique, à l’effondrement du pays et à un pouvoir ubuesque. Le pays a besoin d’institutions saines et démocratiques. Il a, avant tout, besoin de son propre peuple et de sa souveraineté. voir l'article complet

Les partis politiques ont-ils fait leur temps ?

par Christian Maurel

En cette période d’incertitude et de crise politique, il nous a paru particulièrement intéressant de publier cet article de Christian Maurel en tant qu’élément de débat.

La réalité dont nous parlons et qui fonde notre propos n’est pas de nature conjoncturelle (une défiance démocratique passagère) mais bien structurelle - même s’il y a fort à parier que le dépérissement de ces partis politiques, dans leur forme actuelle, ne soit que progressif et que leur passé glorieux ne dure encore longtemps.
Les signes de cette crise profonde, qui pourrait les condamner au discrédit, à leur étiolement et à leur perte, sont nombreux. Ils sont ceux d’une démocratie représentative délégataire à bout de souffle  lire l'article complet

1940 : un effondrement tout récent de notre histoire à ne pas oublier car il fait partie de notre culture
Le Moment 1940. Effondrement national et réalités locales

Le « moment » 1940 veut rendre à cette année singulière, qui va de la « drôle de guerre » à « l’étrange défaite », toute son incertitude, en partant du Loiret, observatoire privilégié pour cette période. Les Orléanais, comme les Français de 1940, ne savaient pas ce qui allait advenir : ils n’avaient envisagé ni la débâcle, ni l’exode, ni la défaite. Cet ouvrage s’intéresse donc aux moments indécis et, en priorité, aux deux grands effondrements, militaire puis politique, et articule le national et le local, en jouant sur les échelles d’analyse. lire la suite

Les Français la mémoire courte le devoir de mémoire est nécessaire dans une société en plein effondrement pour réfléchir à vendre sans devenir un vendu.Voir les citations

Accéder à la terre, un parcours du combattant

Le monde agricole a changé depuis le début du siècle dernier, la petite paysannerie de subsistance s’est effacée et a laissé la place à des exploitations modernes et mécanisées. Ces changements ont bouleversé le paysage agricole.

La France compte de moins en moins d’exploitations : en 20 ans, leur nombre a diminué de moitié pour atteindre 515 000 en 2017. D’autre part, les exploitations existantes sont de plus en plus grandes : de 1970 à 2010, la surface moyenne des exploitations agricoles françaises est passée de 21 à 55 hectares. Lire la suite

Climat les solutions pour demain

De Bioshère : Qui sommes-nous ? Créée en 2004 dans le sud de la France, Bio-sphère est une équipe dynamique, qui a développé et mis en scène de manière innovante, les sept grands défis du Développement Durable : Défi 1. L'accès à l'eau potable Défi 2. Le maintien de la biodiversité Défi 3. L'alimentation durable Défi 4. Le gaspillage alimentaire Défi 5. La gestion des déchets Défi 6. La transition énergétique Défi 7. Le changement climatique site

Nouveau Monde (52 mn)
Par Films Documentaires
Nouveau Monde est un road-movie écologiste. Pendant 4 ans, le réalisateur a parcouru la France à la recherche des personnes et des initiatives locales qui portent l'espoir d'une société plus solidaire, un monde meilleur pour ses deux enfants. De l’intelligence collective à l’économie circulaire, des monnaies locales à l'idée d'un revenu de base, ce film nous guide à la découverte de ce Nouveau Monde.
Participants : Michel Bauwens, Jean François Caron, Emmanuel Delannoy, Thanh Nghiem, Yann Richet, Jeremy Rifkin voir la suite

Sélection de livres en environnement, écologie, nature et sciences par notre Planète info  voir ici

Intelligence artificielle : opportunités et risques

Par PORTNOFF André-Yves , SOUPIZET Jean-François

L’intelligence artificielle (IA) bénéficie depuis quelque temps d’une attention sans précédent. Pourquoi ? Parce qu’elle accomplit un véritable bond en avant sous l’effet combiné de quatre facteurs : l’essor des communications permettant désormais, à l’échelle planétaire et à la vitesse de la lumière, de transporter toutes les formes d’expression, la puissance de calcul (qui se mesure en millions de milliards d’opérations par seconde), l’explosion des données disponibles et le progrès des algorithmes apprenants. Ainsi, affirment André-Yves Portnoff et Jean-François Soupizet, émerge tout un écosystème nouveau.

Quelles peuvent être les applications de l’IA ? Elles sont déjà innombrables, allant de la traite des chèvres aux services bancaires en passant par les véhicules autonomes, le marketing numérique, les villes intelligentes, la santé, les sabotages…lire la suite

Quel travail méritent nos vies ?” Une vidéo terriblement inspirante.

Pauline a tout quitté pour découvrir d'autres façons de vivre, d'autres façons de travailler. Exemple avec Gregor qui, lui aussi, a quitté son job et son ancienne vie.

Par Axel Leclercq

Quand le travail occupe chaque espace de notre vie, qu’il nous oblige à courir sans cesse vers un objectif devenu flou et qu’il nous fait sentir tel un hamster prisonnier de sa roue, condamné à toujours avancer pour toujours rester sur place, c’est qu’il est temps de faire une pause, de prendre du recul et de s’intéresser à d’autres façons de vivre et de travailler… C’est ce qu’a fait Pauline, et le fruit de ses rencontres est des plus inspirant.

Lire la suite “Quel travail méritent nos vies ?” Une vidéo terriblement inspirante.

Pauline a tout quitté pour découvrir d'autres façons de vivre, d'autres façons de travailler. Exemple avec Gregor qui, lui aussi, a quitté son job et son ancienne vie. lire la suite

Ressource en eau : un rapport éclairant malgré les annexes censurées

Un rapport qui mérite d’être publié dans son intégralité

Grâce aux nombreuses visites sur le terrain, le rapport Bisch est riche en enseignements. Il démontre par exemple une fréquente sous-évaluation des risques liés au surdimensionnement (des retenues risquent de rester vides car implantées sur des territoires déjà largement équipés en stockages), ou encore l’absence de véritable stratégie pour réaliser des économies d’eau dans tous les secteurs. Il montre également que la démarche « projet de territoire[1] » mérite d’être consolidée dans de nombreux cas : beaucoup de projets ne sont en réalité que du greenwashing de projets d’équipements très anciens, reflétant une approche dépassée de la gestion quantitative de l’eau. Pourtant, comme le confirme ce rapport, une démarche « projets de territoire » bien conduite peut être une véritable stratégie d’adaptation au changement climatique. Florence Denier-Pasquier, secrétaire nationale de France Nature Environnement et membre de la cellule d’expertise, souligne que « cette approche permet une transformation culturelle essentielle : un véritable projet de territoire permet de passer d’une utilisation illimitée et incontrôlée de la ressource en eau, à une co-construction à la bonne échelle de nouvelles règles de partage de ce bien commun qu’est l’eau. Ce rapport vise non pas à dire ‘pour ou contre l’irrigation’, mais plaide bien pour une approche multi-usage et respectueuse du bon fonctionnement des milieux aquatiques. Il faut cesser la course effrénée à la construction de barrages, non adaptés à la disponibilité réelle des ressources en eau, et au passage très consommateur d’argent public ».

Sortir par le haut des divisions liées à l’usage de l’eau

Comme l’a rappelé le Premier Ministre, la méthode des projets de territoire ne peut exonérer le monde agricole de la nécessaire adaptation des productions et des pratiques agricoles au changement climatique. « Les questions que posent les usages de l’eau et la préservation des milieux aquatiques face au changement climatique sont cruciales et concernent la société toute entière. La création de retenues d’eau à des fins d’irrigation agricole, qui s’ajoutent aux milliers de stockages et barrages existants sur le territoire, génère de graves dommages environnementaux sans pour autant constituer une solution durable pour l’agriculture. Les forts points de blocage sur le terrain nous engagent à sortir de l’ornière et à ne pas reproduire le scénario catastrophe de Sivens », rappelle Florence Denier-Pasquier.

Après le drame de Sivens, l’Etat avait déclaré que tout nouveau projet de barrage ou de retenue d’eau devait être co-construit avec l’ensemble des acteurs concernés, afin que les projets autorisés répondent réellement à l’intérêt général. L’autorisation donnée cet été par la préfecture du Lot et Garonne pour la construction d’un nouveau barrage à Caussade montre que sur le terrain, on est encore très loin du compte. France Nature Environnement espère que les Assises de l’Eau permettront de stabiliser le cadre national d’une gestion quantitative de l’eau ambitieuse, au service du bon état écologique des eaux. Lire le rapport complet

Communiqués —de France Nature Environnement

  • Taxation des camions : un impératif de santé et d’équité

Les récentes déclarations du gouvernement annonçant une taxation des camions dans les mois à venir a suscité de nombreuses réactions. Quatre ans après l’abandon injustifié de l’écotaxe, alors que les routes se dégradent et que la pollution de l’air s’aggrave, la question de la prise en charge de ces impacts demeure à ce jour non tranchée : qui paye quoi, et comment ? Confrontées à une nécessaire évolution de leur modèle économique, et donc social, les organisations professionnelles s’inquiètent, et s’expriment avec au passage quelques contre-vérités. France Nature Environnement souhaite rétablir les faits et œuvrer pour une mobilité plus vivable et durable.

Beaucoup d’avantages pour beaucoup de pollution et de dégradation des routes Lire la suite

Le krach alimentaire planétaire : mythe ou réalité ?

Ce texte passe en revue les faits afin de donner à cette question une réponse qui est capitale pour le choix de l’orientation à donner dans l’avenir à notre système alimentaire.

  1. Introduction


Le krach alimentaire planétaire est-il un mythe ou une réalité ? La question aurait pu sembler futile il y a deux décennies, tant l’optimisme était général sur la situation alimentaire mondiale alors que les prix des produits baissaient et que la nourriture était abondante. Mais la situation alimentaire mondiale est soudain redevenue un motif de préoccupation il y a dix ans, lors de la crise alimentaire de 2007-2008. voir la suite

Des panneaux solaires pas encore tout à fait verts

Par Anicia Jaegler et Joerg S. Hofstetter (The Conversation)

Alors que les premiers panneaux solaires installés en France arrivent en fin de vie se pose la question de leur recyclage. Mais aussi, expliquent les auteurs de cette tribune, la nécessité pour la filière solaire de considérer le cycle de vie entier des panneaux pour qu’ils deviennent vraiment verts.

Si dans l’inconscient collectif, une énergie renouvelable — produite, par exemple, grâce à la biomasse, aux biofuels, aux éoliennes ou aux panneaux solaires — est forcément verte, qu’en est-il dans les faits ? Car pour qu’une énergie soit authentiquement verte, son cycle de vie entier doit être pris en compte et notamment le recyclage des matières premières. Or, ce domaine est encore en voie de structuration, comme l’illustre le secteur des panneaux solaires. Lire la suite

Aurélien Barrau - Ecologie et nouveau pacte avec le vivant (Climax 2018)

Quand un astrophysicien attaque le monde politique... 12 minutes percutantes d'analyses et de solutions.

« On ne peut pas continuer à faire comme si la pensée écologiste était l’apanage de doux-dingues, et comme si le dogme d’une croissance immodérée était l’apanage des gens sérieux. C’est exactement l’inverse. Il faut que cette idée pénètre la société. Aujourd’hui, prôner une croissance continue revient exactement à dire : "On est face au gouffre, accélérons". On ne peut pas continuer comme ça ». (koreus) lire la suite

Décryptage] Zéro, le nouveau chiffre magique pour le climat

Par Novethic

"Zéro carbone" ou "zéro déchet"… Ce sont les nouveaux mots d’ordre des collectivités et entreprises en matière de lutte contre le changement climatique. Pour espérer atteindre les objectifs de l’accord de Paris, la neutralité carbone est en effet nécessaire avant même la fin du siècle. Mais que se cache réellement derrière ce chiffre magique ? Lire la suite

9 astuces pour démasquer une escroquerie intellectuelle par Carl Sagan

Par Mr Mondialisation

Carl Sagan

Astronome, Scientifique (1934 - 1996)

Sage cosmique, lecteur vorace, romantique incurable et philosophe brillant, Carl Sagan était tout ça à la fois, même si on s’en souvient surtout comme du saint patron de la raison et du bon sens du siècle dernier. Maître suprême de l’équilibre — vital — entre scepticisme et ouverture d’esprit, il a signé The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark (Un monde hanté par les démons : la science, une lueur au bout de la nuit), ouvrage indispensable dans lequel il offre aux lecteurs, quelques mois avant sa mort en 1996, ses réflexions intemporelles sur la science et la spiritualité. L’auteur y décrit également les techniques de raisonnement qu’il applique en toutes circonstances, en particulier aux contrevérités les plus décomplexées qui foisonnent dans notre société. Retour sur ces techniques atemporelles pour une meilleur hygiène mentale. Au chapitre intitulé The Fine Art of Baloney Detection (l’art savant de la détection d’inepties), Carl Sagan explore les nombreux types de tromperies dont nous pourrions être victimes, de la voyance au fanatisme religieux, en passant par la recommandation déloyale de produits par des « spécialistes » rémunérés pour le faire, au carrefour des croyances, des pseudo-sciences et des marchands en blouse blanche sur petit écran lire la suite

Environnement, biodiversité et risques naturels : l'ONF à votre service !

Vous souhaitez mieux connaître votre patrimoine naturel ? Vous souhaitez répondre aux nouvelles exigences réglementaires concernant l'évaluation des impacts environnementaux de vos projets ? Ou bien encore, vous souhaitez prévenir les risques naturels ?

Avec l'ONF, des experts naturalistes, forestiers, écologues, géomaticiens, hydrologues et spécialistes des risques naturels, vous aident à préserver et à entretenir vos espaces naturels :
- biodiversité et ingénierie écologique (dossiers réglementaires, études environnementales, inventaires…)
- compensation
- protection et restauration de cours d'eau
- étude paysagère et génie paysager
- réhabilitation et renaturation de sites
- analyse et prévention de risques naturels (incendies, érosion, avalanches, glissements de terrain…) lire la suite

L’intelligence artificielle au service de la santé : entre révolution et prudence

Quelle est la place de l’Intelligence Artificielle (IA) dans le secteur de la santé ? Si on ne cesse de vanter ses promesses, on entend aussi des voix qui s’élèvent contre ses potentiels dangers. lire la suite 

Langue de bois : la recette d'un discours parfaitement vide de sens

Repérer un discours prononcé en langue de bois n'est pas toujours chose aisée. Voici de quoi mieux décrypter cette technique.

Par Raphaëlle Dormieu

« Ce sont des mots qui ne veulent rigoureusement rien dire mais qui ont l’air de dire quelque chose. En tout cas, ils ne disent pas ce qu’ils ont l’air de dire, et ce qu’ils disent vraiment, ils ne le disent pas. »

La langue de bois, chacun de nous peut la pratiquer sans s’en rendre compte. L’essentiel est donc de prendre conscience de ses rouages afin de s’en libérer.  voir la vidéo

L'entreprise et la fabrique du bien commun

Par LA TAILLE-RIVERO Marthe (de)  lire la suite

L’essor des populismes. Origines et particularités des mouvements populistes : leur succès politique

Sur futuribles Lire la suite

Hypersensibles chimiques multiples, leur vie est un enfer

Lingettes, parfums, peintures, vernis, colles, meubles, ou tout autre composant chimique transforment leur vie en enfer. Une situation qui les rend d’autant plus fou que leurs symptômes ne sont pas (re)connus. Pourtant, entre deux à quatre millions de français seraient atteints du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple (ou MCS, pour « multiple chemical senitivity« ).  lire la suite 

NASH : la maladie du foie gras humain touche 1 à 2 millions de Français

La NASH, également appelée "maladie du soda", touche 1 à 2 millions de Français. En cause ? Une mauvaise hygiène de vie.

Par Raphaëlle Dormieu

Peut-on tomber malade à cause de la malbouffe ? Si l’on en croit le Dr Dominique Lannes, médecin hépato-gastro-entérologue à Paris, la France pourrait rapidement manquer de foies à transplanter, au rythme où vont les choses. Explications.

De mauvaises habitudes alimentaires peuvent-elle faire des ravages sur notre foie ? En France, une maladie progresse très rapidement depuis quelques années et inquiète de nombreux médecins. Il s’agit de la NASH (stéatohépatite non-alcoolique), plus communément appelée « maladie du soda ». lire la suite

Alternative Santé

Qui sommes-nous ?

Alternative Santé est publié par la société Santé Port Royal / Ginkgo Média, éditrice,  depuis plus de 20 ans les magazines magazines consacrés aux méthodes alternatives de traitement des maladies.

Alternative Santé (100% numérique) est un magazine totalement indépendant des pouvoirs publics et des laboratoires pharmaceutiques. Il est rédigé par une équipe de journalistes indépendants épaulés par des scientifiques, médecins, thérapeutes et chercheurs qui partagent avec notre journal une vision holistique de la santé qui prend en compte tous les paramètres de l'individu.

Vous avez la possibilité de recevoir gratuitement l'édition papier en choisissant l'abonnement "Premium : web + papier"

Le site alternativesante.fr sont agréés par la CPPAP
(Commission paritaire des publications et agences de presse)

N° CPPAP du site : 0320 W 92655

Santé Port Royal-Ginkgo Media 
101 rue de Patay
75013 Paris
Tel : 01 40 46 00 46
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    site

ALTERNATIVE SANTE" – "L’Impatient"

Mensuel de santé " ALTERNATIVE SANTE" – "L’Impatient"est le journal de référence des médecines alternatives. Il défend les droits des patients. Contenu éditorial : prévenir la maladie, notamment par l’alimentation et l’hygiène de vie, découvrir les ressources des médecines alternatives, mieux connaître l'intérêt et les limites de la médecine classique, trouver des réponses pratiques. Lire la suite

Adresses utiles

Bio-sphère

Que Choisir

60 Millions de consommateurs

Biocoop

Terre de liens

Les semences paysannes

Les réseaux résilients villes-ruralités

Futuribles

Compléments d'informations

La difficulté des forêts à se régénérer

Par Goodplanet Info

En 1988, d’importants feux de forêts ont ravagé le parc Yellowstone. Une trentaine d’années plus tard, les images satellitaires de la NASA laissent encore apparaitre les traces de ces incendies et montrent qu’il faut du temps à  la végétation pour reconquérir le terrain perdu.Voir la suite

La Tricyclerie récupère les biodéchets des restaurants pour les composter

30% de nos déchets partent à l'incinérateur alors qu'ils pourraient servir de compost... C'est pourquoi La Tricyclerie a décidé de les collecter !

Par Sarah Vidal

Coline Billon, fondatrice et chargée de développement de la Tricyclerie, a accepté de répondre à nos questions.

Pourriez-vous nous présenter votre projet ?

La Tricyclerie a été fondée en décembre 2015, à l’issue d’une phase expérimentale de collecte en triporteur des déchets organiques de 8 Restaurants du Cœur de Nantes pour les acheminer jusqu’à des points de compostage, dans le but de répondre à un enjeu-clé de territoire : la gestion et valorisation écologique des biodéchets en zone urbaine, et l’impulsion des mobilités douces comme logistique urbaine d’avenir. Lire la suite

Macron, "Champion de la Terre", vu par la dessinatrice Muriel Douru

Ils ont défendu la planète au péril de leur vie. Pourtant, ce n'est pas eux qu'on récompense. Une aberration mise en lumière par ces dessins.

Par Axel Leclercq

En 2017, 312 personnes ont perdu la vie en défendant notre planète et les droits humains (source). Pourtant, Mercredi 26 septembre, celui qui sera sacré très officiellement « Champion de la Terre », c’est Emmanuel Macron… Une distinction ronflante et surréaliste qui fait grincer les dents (et le crayon) de la dessinatrice Muriel Douru.

Notre président sera couronné « Champion de la terre » à l’occasion du One planet Summit à New-York. N’y avait-il pas meilleur candidat ? Muriel Douru (et elle n’est pas la seule) est convaincue que si. En dessins, elle nous explique pourquoi et nous suggère quelques alternatives un poil plus pertinentes et justifiées… lire la suite

"Macron dirige le gouvernement comme s'il était le PDG de Carrefour"

Par Rémi Clément

Pour Benoît Meyronin, professeur à l'école de management de Grenoble, les déboires actuels du chef de l'Etat s'expliquent par une conception trop centralisée du pouvoir... à l'image des chefs de grandes entreprises cotées en Bourse.

Challenges - Comment expliquez-vous les déboires managériaux connus par Macron avec la démission de deux de ses ministres ?

Benoît Meyronin - Dans le cas d’Emmanuel Macron, il y a un malentendu de départ. Parce qu’il est jeune, on lui a associé une image de modernité. Il a été élu sur la promesse d’un renouvellement des pratiques politiques, que l’on ne retrouve pas dans son exercice du pouvoir. Lire la suite