Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

EVERLUM est la solution d'éclairage à leds "low tech" et "long life" répondant à l'ensemble des contraintes énergétiques, sociales, environnementales et climatiques du 21ème siècle.

Un projet porté par EVERLUM voir la suite

Afin de développer notre force de vente, nous avons lancé une campagne de levée de fonds sur WEDOGOOD (cliquer ici )

plateforme spécialisée dans le financement participatif en royalties avec un objectif final de lever 100.000 € avant le 30 Septembre 2018, dont la première tranche a déjà été souscrite pour plus de 40.000 €.

Pour donner du sens à votre épargne, vous pouvez investir à partir de 350 € (*). En contrepartie, vous recevrez pendant 5 ans des royalties versées par l’intermédiaire de WEDOGOOD, calculées sur notre chiffre d’affaires pour une rentabilité évaluée à environ 17%, ainsi qu’une newsletter régulière.

Pour souscrire et recevoir vos royalties, vous trouverez sur le lien suivant le contrat à compléter (dont nous adresserons copie à WEDOGOOD pour enregistrement) à nous retourner par mail (scan) ou par Poste avec votre chèque d’investissement à l’ordre de EVERLUM sa. voir ici 

Si vous souhaitez recevoir notre business-plan ou pour toute question, vous pouvez nous adresser votre demande par mail sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous comptons sur vous pour soutenir notre action à fort impact environnemental et social et pour relayer notre projet auprès de votre entourage et sur vos réseaux sociaux.

Vous en remerciant par avance, bien cordialement,

Mireille GEORGES et Claude NOERDINGER, Fondateurs d’EVERLUM

Un projet porté par EVERLUM voir la suite

En assurant une durée d’éclairage de plus de 12 ans sur sites sans maintenance, sans gaspillage d’énergie, ni production de chaleur, sans éblouissement ni pollution lumineuse ou lumière bleue, la technologie brevetée EVERLUM, fabriquée en France, révolutionne l’éclairage extérieur à leds. Aujourd’hui, avec la lutte contre le réchauffement climatique et la mise en application des lois Grenelle de l’Environnement, Transition Energétique et Biodiversité, EVERLUM est la seule solution d’éclairage répondant à l’ENSEMBLE de ces enjeux environnementaux, face à une concurrence ayant privilégié productivité et obsolescence. Dans ce contexte favorable à notre développement et pour soutenir notre action commerciale avec le déploiement de notre réseau d’éco-conseillers dans toute la France puis à l’Export, nous avons lancé avec succès une campagne de levée de fonds sur WEDOGOOD, plateforme spécialisée dans le financement participatif en royalties pour les entreprises à impact positif. EVERLUM a déjà levé 40.150 € investis par 123 personnes, lui permettant de continuer cette levée de fonds jusqu’au 30 Septembre 2018, pour se rapprocher de son objectif de 100.000 €. Pendant l’été, notre campagne continue, consultez notre projet https://www.wedogood.co/everlum/ Vous pouvez investir à partir de 350 € (*) et recevoir pendant 5 ans des royalties versées par WEDOGOOD, calculées sur notre chiffre d’affaires pour une rentabilité évaluée à environ 17%. Pour souscrire, votre contrat est téléchargeable sur le lien suivant ( cliquer ici) .  Si vous souhaitez recevoir notre business-plan, vous pouvez nous adresser un mail sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Nous comptons sur vous pour nous soutenir dans notre action à impact positif environnemental et social et pour partager auprès de votre entourage et sur vos réseaux sociaux. Vous en remerciant par avance. Bien cordialement, Mireille GEORGES et Claude NOERDINGER, Fondateurs d’EVERLUM (*) A partir du jour de votre souscription, vous disposez de 15 jours de délai de rétractation.

Gouvernance territoriale coopérative entre les villes , les ruralités et les citoyens

Pour une réflexion plus élargie aux problèmes de changement climatique, du chômage, et du développement des biens communs non reconnus par des revenus.

Quand la force de la vie des plantes encourage l'homme à imaginer des réflexions-actions coopératives face au réchauffement climatique et aux conséquences problématiques voire catastrophiques qui suivront.

Les Plantes Courageuses

Par Matthieu Twelve

" Leur vitalité et leur force m’ont vite impressionné ; je les voyais s’implanter et croître dans des endroits totalement insolites et résister à tous les dangers qu’une ville peut représenter.

Elles ont poussé malgré toutes les contraintes entre une fissure de béton, de goudron ou de bitume, près d’une bouche d’égout avec beaucoup plus d’ardeur que nos plantes dites domestiques et s’épanouissent avec une force incroyable surgies de la Terre qui est enfouie sous nos parterres propres et sages"  suite

Si les plantes vivent avec les forces de la nature, l'homme vit la plupart du temps contre elle . Aujourd'hui il ne peut que se rendre à cette évidence , il ne pourra pas dominer entièrement cette nature il devra vivre avec elle en bonne intelligence en développant une pensée coopérative imaginative pour s'adapter aux changements déjà en cours .

Premièrement commencer à agir en acceptant la connaissance des limites et vulnérabilités de nos sociétés.

Présages #10 - Arthur Keller : limites et vulnérabilités de nos sociétés

Arthur Keller est ingénieur en aérospatiale de formation. Il est aujourd’hui consultant et conférencier sur les questions d’énergie, de climat et de transition écologique. Il a notamment été le coordinateur de la commission environnement au parti Nouvelle Donne, et il est membre du conseil d’administration de l’association Adrastia, qui travaille sur l’anticipation du déclin de la civilisation thermo-industrielle. Arthur Keller est également auteur et scénariste, et explore comment le storytelling peut être un outil de pédagogie et de mobilisation autour du sujet de la vulnérabilité de nos sociétés, ainsi que des stratégies de résilience. Voir vidéo youtube

Des labels de Territoire citoyen

Des labels de territoire citoyen ouvriraient une réflexion élargie aux échanges indispensables entre les villes et les champs sur la question du développement durable s'appuyant sur les 3 piliers réunis : social écologie et économie .

voir Respecter le bon sens du développement durable  ici

Ces labels permettraient de développer un lien coopératif entre les élus et les citoyens engagés dans les biens communs proposant des solutions pratiques à tous les problèmes qui découlent de la gouvernance de l'exploitation intensive de la Planète .

Une tri-articulation entre élus décideurs, acteurs citoyens engagés de la société civile et habitants : indispensable au développement économique durable de nos villages. 

Nous sommes tous concernés par l'incivilité, le prolongement des usines alimentaires dangereuses pour la santé exploitant la vie  animale , l'argent public non investi pour les services collectifs  et l'avenir économique du développement durable de nos villages et de nos territoires . Lire la suite

Ces labels de territoire permettraient d'engager une initiative de logement coopératif entre les villes et les ruralités.

Ces labels permettraient aux ruralités de se repeupler , aux habitants vivant toute l'année de construire l'économie locale en donnant leurs avis avant que l'installation d'exploitations intensives polluantes surgissent accompagnées de nouveaux investissements découlant de décisions contraires au développement de biens communs durables . Des plaquettes très attractives ni écologiques , ni économiques et pas sociales sont des leurres qui contribuent au développement de la dette publique si elles ne sont pas reliées à ces labels de territoires s'appuyant sur les 3 idéaux : Liberté-Egalité-Fraternité ….

Comptes publics par la finance pour tous

Les comptes publics détaillent la situation financière de l’État, des administrations publiques, des collectivités locales (communes, départements, régions) et de la Sécurité sociale. Ils fournissent de manière synthétique les ressources, les dépenses et les déficits existants. Ils constituent un élément fondamental de gestion et de prospective.

Ces comptes doivent être réguliers, sincères et donner une image fidèle du patrimoine national. Suite

A Caylus 82 160  et le territoire Quercy-Rouergue voire plus : une solution l'habitat coopératif à expérimenter

Si nous voulons repeupler nos ruralités en voie de désertification sociale et écologique , une solution coopérative de logement …...

Le village vieillit et souffre du manque d'activités sociales, peu à peu sa désertification économique se manifeste,  à cela s'ajoute de nombreuses maisons à vendre

La tendance dominante actuelle est la vente de ces maisons pour la création de chambres d'hôtes

Quel avenir social et économique pour le village si ces mêmes activités liées au développement touristique prolongent entre elles une nouvelle concurrence ? Un village sans projet commun entre les habitants ne peut pas se développer durablement dans une orientation unique .

Dans la ville la population densifiée subit la température plus élevée que dans sa périphérie. Développer des activités de biens communs dans les ruralités en commençant par les logements solidaires et coopératifs pour accueillir de nouveaux arrivants permettrait d'ouvrir un échange entre villes et ruralités par la régulation du bien vivre ensemble des populations.

Villes et changement climatique

par Martine Kis

En ces temps de réchauffement climatique et de COP 21, il est urgent d'agir sur la ville et son îlot de chaleur. Les villes ne sont-elles pas responsables de 60 % à 80 % des émissions de gaz à effet de serre ? Un ouvrage consacré aux villes et au changement climatique présente méthodologies novatrices et bonnes pratiques.

Il est bien connu que la température en ville, particulièrement dans la ville dense, est plus élevée que dans la périphérie. Un phénomène dû à divers facteurs : circulation automobile, minéralisation, déficit d’eau et d’espaces verts et naturels, couleur sombre des revêtements… lire la suite

Pensons au développement social durable au service de l'être humain avant les solutions isolées qui nourrissent à court terme des intérêts seulement financiers ….

Ce volet fait partie intégrante d'un projet de développement proposé par la société civile pour faire face à l'effondrement écologique par la croissance de la dette publique

voir Proposition d'une gouvernance de la société civile intégrant l'éthique et l'équitable dans l'évolution... suite

La coopération entre les villes et les ruralités permettrait de rééquilibrer les surpopulations des villes vers les logements des ruralités et de réels projets de développement durable s'appuyant sur les biens communs.

Ces labels de territoire permettraient d'éviter d'ajouter des labels à des labels aux nombreux labels déjà existants sans ouvrir la réflexion plus élargie aux problèmes de changement climatique, du chômage, et du manque de reconnaissance de nombreux biens communs par les revenus.

La théorie de l'effondrement éveille les consciences d'une gouvernance capable de sortir du système d'exploitation de la nature et du vivant que nous subissons depuis plusieurs décennies . Du fait que ce système s'est emballé et continue de se prolonger beaucoup plus vite qu'une capacité à une gouvernance responsable de s'organiser , cet effondrement continue de se manifester toujours plus .

Le développement des nombreuses conséquences néfastes au bien vivre ensemble continuent à s'élargir à toujours plus d'êtres humains et d'êtres vivants . Il est donc nécessaire d'aborder la question de la dette publique comme une cause de cet effondrement .

Parfois,dans certains villages et villes des territoires la dette publique n'est pas entièrement mise en transparence par la publication des comptes pour reconnaître si un investissement a été utile dans la collectivité ; et, après quelques années, cette dette non prise en considération par les responsables de la gestion publique ne peut être rectifiée ; ainsi l'effondrement continue de se manifester tout en donnant l'illusion que seule la fatalité est responsable, sans jamais remettre en question l'inconscience et l'incompétence, sans entendre les initiatives prioritaires liées aux propositions citoyennes .

Voir la dette publique comme la cause de l'effondrement est le moyen le plus sûr d'inverser le processus....

Communiqué de France Nature Environnement -L'usage de pesticides en agriculture a augmenté de 12,4 %

Les chiffres 2016-2017 sur l’évolution de la consommation des pesticides de l’agriculture française ont enfin été rendus publics : ils indiquent une augmentation de 12,4% par rapport à 2009. Pour France Nature Environnement, c’est un constat d’échec : les plans Ecophyto successifs lancés depuis 2008, dont l’objectif initial était de réduire de 50% l’usage des pesticides pour 2018, se sont avérés inefficaces. Pour redresser la barre, le Ministre de l’Agriculture a annoncé le plan Ecophyto 2+, la sortie du glyphosate en 3 ans et l’interdiction des néonicotinoïdes. Cela suffira-t-il ?

Constat d’inefficacité des politiques : des millions dépensés et la nature ne s’est jamais aussi mal portée lire la suite

Approfondissons la réflexion : la pyramide de la dette masque l'effondrement


 

Pour beaucoup les circuits courts sont devenus l'unique solution mais sans s'appliquer à la dette cette solution reste très superficielle. Si les administrations continuent à s'empiler, la dette ne sera pas raccourcie ( sur ce schéma manquent les partis politiques , les syndicats...)

Les défis : pollution , réchauffement climatique ne peuvent ignorer la pyramide administrative. Lorsque cette pyramide de gouvernance seule décide de réaliser des travaux d'investissements sans publier régulièrement des rapports chiffrés  sans prouver que les travaux ont contribué à servir les biens communs , la dette est oubliée et continue de s 'empiler .

La base de la pyramide de la réflexion pour raccourcir la pointe de la dette

Mathématiquement la base de la pyramide renferme beaucoup plus de têtes et de cerveaux capables de réfléchir que sa pointe . Cette réflexion volontaire seule reste capable de gérer l'économie en période d'effondrement , de changement climatique et de progression des populations.

Pour y parvenir il suffit de vouloir développer cette réflexion, de poser des questions face aux dépenses publiques qui sont souvent faites sans notre avis.

Après cette conférence du 2 décembre 2015 Démocratie & économie : que peut faire la Société Civile ? avec les intervenants Michel Laloux et André Bellon (vous pouvez retrouver les interviews réalisés par la radio locale ) ici  , la société civile poursuit son initiative.

Le poids de la pyramide est très lourde en dette publique et ce n'est pas ce poids qui contribuera à transformer l'effondrement en cours ; sans changer les privilèges divers problèmes nous toucheront les uns et les autres, la coopération de la réflexion pratique reste la solution . Cette coopération de la réflexion pratique est seule capable de multiplier les initiatives adaptées dites innovantes au système de gouvernance copié-collé .

La théorie de l'effondrement appelle à réfléchir sur une gouvernance chercheuse de vérités en dépassant les privilèges

Soigner l’Homme, Sauver la Terre
La Terre et l’Humanité sont à un moment charnière de leur histoire. 
Chaque être humain sur cette planète, qui est notre bien commun, peut par sa conscience et sa responsabilité accompagner la Terre et l’Humanité vers une
évolution positive.
Les maladies chroniques et toxiques, l’autisme, la pollution, la disparition des espèces, la déforestation, les scandales alimentaires… nous montrent à quel point la santé de l’être humain est intimement liée à la santé de la planète.
voir la suite

Paysages Résilients – Approche Systémique du Territoire post-effondrement – Pierre Lacroix

Changements climatiques, érosion des sols et de la biodiversité, pollution, crise des intrants et des énergies, disparition de l’agriculture familiale, déconnexion urbain-rural, menaces à la sécurité alimentaire… Nous sommes actuellement face à une masse d’enjeux complexes et interconnectés que nous n’arrivons plus à appréhender dans leur globalité.

Et si l’on considérait tous ces facteurs ensemble, et pas isolément ?

Une approche systémique de l’accélération des crises environnementales, sociales et économiques permet de dégager une certitude : notre avenir n’est pas linéaire. Une hypothèse désormais réaliste est celle d’un effondrement systémique global dans les prochaines années. voir la suite

La solution pour raccourcir les circuits administratifs :

L'Économique, le Juridique, le Spirituel-Pour un organisme social tri-articulé

Le premier épisode de la série est en accès libre (gratuit)
99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film de cette ampleur consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Première partie : L’argent et l’économie” 
Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Voir la vidéo

Déjà les pouvoirs des privilégiés à d'autres époques créaient des pyramides de dettes vis à vis de la nature et des habitants n'ayant aucune possibilité de prendre des décisions pour le collectif ....

« L’Égypte des pharaons, l’Empire romain, les Khmers de la cité d’Angkor… alors qu’elles se pensaient éternelles, certaines des plus grandes civilisations ont disparu, non pas parce qu’elles avaient perdu leur dernière guerre, mais simplement parce que leur économie avait dépassé les capacités de leur environnement à en supporter les exigences, ou que cet environnement avait trop soudainement changé ». Voir la suite

Températures extrêmes  voir ici

Comment ces civilisations brillantes ont-elles disparu ?

Riches et avancées, ces civilisations anciennes ont mystérieusement disparu. Maladies, changement climatique, défaites militaires... Tour d'horizon de facteurs qui ont effacé ces peuples de… Voir plus

Les pyramides retrouvées dans les sables ou perdues au beau milieu de la végétation de la jungle marquent une réflexion profonde sur leurs abandons .

Leurs ruines témoignent que le pouvoir de la vie a toujours repris ses droits face à leurs inutilités sociales à un moment donné de leur histoire. Lorsqu'un pouvoir de gouvernance minoritaire reproduit le même schéma sans se préoccuper en profondeur de l'avis et de la vie de ses habitants, la chute est fatale ...

Le paternalisme conserve l'habitude de conserver de gouverner  pour que rien ne change...en profondeur

Le paternalisme continue à faire du neuf avec du vieux

Canicule : le retour du paternalisme

Par Ludovic Delory.

En France, les autorités publiques en sont toujours au niveau 1 de la prévention : le paternalisme brut.

Nous avons tous quatre ans. Il fait chaud, le soleil donne, le thermomètre s’emballe. Et personne ne pense à s’hydrater. Personne ne songe à se mettre à l’ombre, à coiffer sa casquette. Personne n’imagine même ralentir ses activités physiques.

Heureusement, maman veille. C’est une déferlante. La préfecture, la mairie, le gouvernement, la police… Comme chaque été, les messages de prévention fleurissent, le niveau 3 est appliqué, suivi de ses conseils de prévention. Lire la suite

Si le paternalisme permet de largement rémunérer des postes pour éduquer les administrés enfants  , pour les citoyens adultes il favorise le bénévolat et le chômage mais pas de rémunérer des emplois durables pour les biens communs.

Travailler plus ou travailler mieux en créant des emplois durables ?

Depuis bien longtemps, des retraités citoyens responsables travaillent bénévolement dans la Société Civile . Rappelons que l'emploi est un travail rémunéré que le système dominant spéculatif est incapable d'assumer pour le plus grand nombre, tout en profitant du bénévolat durable . Malgré la campagne faite pour le " travailler plus ", cette idée n'est pas souhaitable lorsqu'elle assure la conduite de projets la plupart du temps inutiles aux besoins essentiels et prioritaires de nos concitoyens. Travailler mieux pour garantir l'emploi durable à des  besoins essentiels et prioritaires  dans l'approche globale sociale liée à l'économie et à l'écologie devient indispensable pour garantir la place de l'être humain responsable du vivant et se libérer du modèle à "créer toujours plus de problèmes à ceux déjà en cours ".  suite

Les élections et le pouvoir du paternalisme continue …..

Le triomphe du théorème Bellon

Par André Bellon

On m’excusera de baptiser un théorème de mon nom un théorème. Voilà longtemps que je l’évoque et qu’il n’amène que sourires. Et pourtant !

Voici son énoncé : « Dans toute élection, il y a un élu ». Cette assertion qui n’aurait pas déplu à Monsieur de La Palice n’est pas aussi naïve qu’il parait. Car, du moment où il y a obligatoirement un élu, la question n’est plus absolument d’être élu., mais que les autres ne le soient pas.

Conséquence : on peut concentrer toute la campagne électorale, non pas pour valoriser le programme du candidat que l’on soutient, mais pour déconsidérer tous les autres. Il suffit, pour cela, du soutien des médias.

La dernière campagne présidentielle fut l’archétype du théorème Bellon. Commentaires Suite

Benalla : pas une affaire d’État mais une affaire de trop d’État

Par Nathalie MP.

Si les sans-culotte sont nombreux aujourd’hui à monter sur les barricades pour réclamer la tête de Macron, peu nombreux sont ceux, à voir que c’est notre État envahissant et omnipotent lui-même qu’il faut raccourcir.

On peut se trouver en complet désaccord avec la politique de M. Macron – et c’est une réflexion que je me faisais encore hier en prenant connaissance des chiffres du chômage du deuxième trimestre 2018 – sans forcément succomber à l’hystérie collective qui s’est emparée des médias, des oppositions politiques et des réseaux sociaux suite aux révélations sur l’affaire Benalla.  Lire la suite

La parole est à François Ruffin

Pour que les Français comprennent ce principe Macronéconomique : quand on donne aux pauvres, c’est du gâchis. Quand on donne aux riches, c’est de l’in-ve-sti-sse-ment.  Voir la vidéo

Les vrais problèmes du changement climatique

Record : 202 157 avions en une journée . Signe d'une société se précipitant vers un cash climatique

par Laurie Debove

Ce nouveau record fait froid dans le dos… 202 157 avions en une journée. C’est le record enregistré le 29 juin 2018 par le site collaboratif suédois FlightRadar24, soit le plus grand nombre d’avions ayant volé dans le ciel le même jour. Loin de s’en réjouir, il faut au contraire voir dans cette hausse exponentielle le signe d’une société se précipitant vers un crash climatique incontrôlable, et agir en conséquence en mettant en place des garde-fous essentiels. Lire la suite

"On ne pourra pas revenir à un climat normal" : pourquoi il va falloir s'habituer aux épisodes de canicule

Pour le climatologue du CNRS Robert Vautard, les vagues de chaleur que connaissent de nombreux pays "sont une conséquence directe du réchauffement climatique".

Vous n'avez pas pu y échapper : le thermomètre s'affole ces derniers jours. Jusqu'à 38°C sont attendus dans l'Hexagone, jeudi 26 juillet. La France, ainsi que plusieurs pays d'Europe du Nord, vivent depuis quelques semaines un épisode de chaleur particulièrement intense. Mais ce n'est rien comparé à ce que nous connaîtrons d'ici quelques décennies, prévient Robert Vautard, climatologue au CNRS et directeur de recherche au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE). Interrogé par franceinfo, ce spécialiste affirme que "les températures extrêmes que l’on subit cet été vont devenir la norme" Voir la suite

L'Etat finira-t-il pas s'engager face aux immenses intérêts des lobbyies qui empoisonnent nos vies ?

 Les lobbyies des pesticides et l'UE sont intouchables . Le boycott comme seule option

Les pesticides sont aujourd’hui partout : dans notre air, dans notre eau, dans notre nourriture, dans nos meubles… ; et pour cause, ils garantissent nos rendements agricoles et permettent l’accès à la nourriture à faible coût. Pourtant, ils sont dans certains cas hautement dangereux, et sont de plus en plus pointés comme la cause de maladies (troubles de Parkinson, leucémies, myélomes, troubles neurologiques, cancers), à tel point que leurs concepteurs sont aujourd’hui épinglés par la justice, à l’instar de Monsanto, condamné pour avoir provoqué la maladie d’un agriculteur via un de ses produits, le Lasso. Inquiets, gouvernements et sociétés civiles explorent aujourd’hui des solutions viables pour un monde sans pesticides. Lire la suite

Un cerveau et une tête pour diriger des millions de Français sont insuffisants lire la suite

 

 

 


 


 


 

Travaux du jardin : chaleur et manque d'eau au jardin

 

Travaux du jardin : chaleur et manque d'eau au jardin

Ce que les commentateurs météo appellent le beau temps estival n'est pas toujours si beau pour les jardins qui souffrent des excès de chaleur et de manque d'eau. Comme prévu par notre Calendrier des semis biodynamique, la seconde moitié du mois de juin et la première quinzaine de juillet ont apporté de fortes températures et une relative sécheresse, tout du moins pour les endroits ayant échappé aux orages.

Que faire pour soulager les plantes en souffrance ? De façon préventive, rappelons qu'un sol "vivant", riche en humus, sera toujours plus résistant à la sécheresse qu'un sol "mort", minéralisé. 

Et, pour maintenir la vie du sol sous de fortes chaleurs, la première mesure à prendre reste le paillage !

Couvrir le sol avec de la paille, du foin, des résidus végétaux... s'avère primordial pour retenir l'humidité du sol et le protéger de l'ardeur du soleil. Autre vertu : le paillage protègera votre sol des impacts des grosses gouttes des averses orageuses.

Ceci est particulièrement important pour les sols limoneux qui ont une tendance à former une "croute de battance", c'est à dire à se fermer / se "bétonner" totalement après les averses ou les arrosages trop violents. Or la bonne santé du sol provient en grande partie de la relation qu'il peut entretenir avec l'atmosphère. Un sol qui n'accueille plus la lumière, la chaleur et l'humidité de l'air ne peut développer sa fertilité.
Si certains endroits ne peuvent pas être paillés,
le binage, surtout en soirée, peut aider le sol à recevoir l'humidité de la nuit et du petit matin.
Lorsque les arrosages s'avèrent inévitables, mieux vaut apporter une grande quantité d'eau d'un seul coup mais peu fréquemment, que de petites quantités régulièrement. L'eau pourra ainsi s'infiltrer en profondeur et incitera la croissance verticale des racines.

Du côté des végétaux eux-mêmes, le "traitement" à l'aide de certaines tisanes de plantes s'avère efficace pour soulager les légumes des effets de la sécheresse et des températures extrêmes. Il s'agit en particulier des tisanes de camomille et d'achillée millefeuille. En pratique, on utilise entre 10 et 50 g de fleurs séchées ou environ 100g de fleurs fraiches que l'on plonge dans 3l à 5l d'eau frémissante. On laisse ensuite refroidir puis on filtre et on dilue au dixième avant de pulvériser au jardin. Dans les cas difficiles, si les végétaux présentent des signes de brûlures, on peut ajouter des fleurs de millepertuis dans ces tisanes.

Plus original encore, l'utilisation de l'aloe vera : ouvrir une feuille entière et gratter immédiatement le mucilage dans 3 l d’eau additionnée d’un ½ jus de citron (ne pas mettre la feuille dans l’eau, elle contient une substance assez toxique pour les plantes) laisser macérer 24 h à l’obscurité, filtrer et dynamiser avant de pulvériser sur les plantes. (Indications tirées de l'article de Jacques Fourès dans Biodynamis n°99).

Le site du MABD fait peau neuve !

Un nouveau graphisme, une navigation facile, et de nombreux articles accessibles à tous, jardiniers ou professionnels.

Retrouvez toute l'actualité du MABD : publications, formations, conseils...

www.bio-dynamie.org

Egalement sur le site, notre nouvelle boutique en ligne de livres et produits du jardin.

Nouveau ! Pour les jardiniers uniquement, vous pouvez commander les produits du jardin en ligne (préparations biodynamiques, minéraux, etc.).

Pour les professionnels, il n'y a pas de possibilté d'acheter en ligne les préparations et autres produits, mais vous pouvez utiliser comme d'habitude le bon de commande qui se trouve ici.

Congés d'été : il n'y aura pas d'expédition de commandes du 1er au 19 août inclus, vous pouvez néanmoins passer vos commandes, celles-ci seront prises en compte. Les expéditions reprendront à partir du 20 août 2018.

COMMUNIQUÉ : L’agriculture biodynamique, une synthèse scientifique

 

Le développement important de la biodynamie en France (+20 % par an, source : www.demeter.fr/demeter-vent-poupe) suscite un intérêt croissant pour cette méthode de production agricole de la part des agriculteurs, des jardiniers, ainsi que des médias et du monde de la recherche.

La question qui revient souvent est la suivante : la biodynamie est-elle scientifique ? Ses effets ont-ils été prouvés au-delà des dires des praticiens ? Ou bien tout cela n’est-il que fumisterie ?

Nous pouvons parfois lire qu’il n’existe aucunes preuves scientifiques des effets de la biodynamie, et que les biodynamistes refusent la méthode expérimentale. De même, l’origine anthroposophique de la biodynamie, en lien avec son fondateur Rudolf Steiner, est souvent grossièrement caricaturée. Un certain recul semble nécessaire pour appréhende une pensée qui souhaite dépasser le matérialisme, et comprendre le monde dans une perspective plus complexe, comme le fait par exemple Jean Foyer (CNRS) dans son dernier article « syncrétisme des savoirs dans la viticulture biodynamique. Incorporation dans l’expérience et le sensible et trajectoire initiatique », Revue d’anthropologie des connaissances 2018/2 Vol. 12, N°2.

S’il est clair que les fondements de la biodynamie sont basés sur une démarche de connaissance ésotérique (voir le Cours aux Agriculteurs de R. Steiner), c’est-à-dire qu’ils ne proviennent pas d’une démarche expérimentale mais intuitive – et cette démarche est assumée et amplement justifiée par R. Steiner – les méthodes qui en découlent peuvent tout à fait faire l’objet d’études selon la méthode scientifique, et aboutir à des publications reconnues par la communauté. L’expérimentation, la vérification et l’amélioration des pratiques ont toujours fait partie des préoccupations du mouvement biodynamique au sens large.

Nous sommes conscients qu’il manque d’études disponibles en langue française, et que la communauté scientifique francophone a peu traité le sujet jusqu’à présent. Afin de combler cette lacune, le Mouvement de l’Agriculture Biodynamique (MABD) et l’association Les Amis de la Biodynamie mettent à disposition du lecteur la traduction d’une synthèse scientifique sur l’agriculture biodynamique. Cette synthèse actualisée est la plus complète et la plus sérieuse disponible à ce jour à notre connaissance.

Cet article est basé sur la recherche des mots-clés "biodynamic/biologisch-dynamisch" et s'appuie sur les publications scientifiques expertisées (peer review) à partir de 2006. Y sont également compris des thèses et des contributions lors des congrès scientifiques sur l'agriculture biologique depuis 2007 ainsi que des publications dans des médias spécialisés pour praticiens ainsi que des publications issues de la base de donnée Organic ePrint.org.

 
Lire le texte en pièce jointe ou en suivant ce lien

Martin QUANTIN
Mouvement de l'Agriculture Bio-Dynamique
5, place de la Gare - 68000 COLMAR
Tel : 03.89.24.13.36
Fax : 03.89.24.27.41
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
web : www.bio-dynamie.org

La théorie de l'effondrement appelle à réfléchir une gouvernance égalitaire

Soigner l’Homme, Sauver la Terre
La Terre et l’Humanité sont à un moment charnière de leur histoire. 
Chaque être humain sur cette planète, qui est notre bien commun, peut par sa conscience et sa responsabilité accompagner la Terre et l’Humanité vers une évolution positive.
Les maladies chroniques et toxiques, l’autisme, la pollution, la disparition des espèces, la déforestation, les scandales alimentaires… nous montrent à quel point la santé de l’être humain est intimement liée à la santé de la planète.
Ces éléments sont surtout présents depuis les trente dernières années et si rien ne change dans les trente prochaines, l’humanité pourrait aller irréversiblement vers son extinction. 
Ce congrès Soigner l’Homme, Sauver la Terre a réuni différentes personnalités qui œuvrent, chacune dans leurs domaines de compétence, pour un réel équilibre écologique entre l’être humain et la planète.

14 conférences avec la participation de : Annick de SOUZENELLE - Dr Vandana SHIVA - Isabelle FILLIOZAT - Dr Jean-Louis ETIENNE - Bertrand VERGELY - Pr Barbara DEMENEIX - Dr Nicole DELEPINE - Marianne SEBASTIEN - Raphaël COLICCI - Philippe DAUTAIS - Dr Guy LONDECHAMP - Susan GEORGE - Pr Gilles-Eric SERALINI - Dr Olivier SOULIER Voir la suite 

La théorie de l'effondrement appelle à réfléchir sur une gouvernance chercheuse de vérités en dépassant les privilèges

L'effondrement social-écologique et économique activé par le changement climatique n'a rien d'illusoire : le climat est mesurable physiquement , il se manifeste dans différents endroits de la Planète par un déséquilibre toujours croissant : températures en hausse, épisodes de sécheresses et de pluies diluviennes, orages de plus en plus violents complétés par des catastrophes soudaines ayant cette force de nous toucher les uns et les autres …., c'est ce changement qui précipite l'effondrement.

La réflexion pour une gouvernance chercheuse de vérités pratiques dépassant les privilèges doit aboutir à un questionnement sur les collectivités et leurs habitudes à gérer les demandes d'aides publiques sans analyser les résultats des échecs précédents . L'économie ne fonctionnera pas mieux dans quarante ans si nous ne commençons pas dès aujourd'hui à favoriser de nouvelles compétences et à mesurer les échecs .

Sans les relations directes avec la gestion des biens communs, le développement de la dette se poursuit sans tenir compte du déséquilibre climatique . En continuant à servir en priorité d'anciens privilèges pour que rien ne change , la gouvernance « privilégiée » oublie la dette publique et évite la priorité commune .... au lieu de favoriser de nouvelles compétences sociales écologiques et économiques pour faire face à cet effondrement.

Une étrange démission

Par André Bellon

Ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale

Auteur de « Ceci n’est pas une dictature »

Un vent d’Ancien régime souffle sur la France avec ses courtisans, ses favoris, ses privilèges, son arbitraire. La situation oscille entre un pouvoir ultra autoritaire et la cour du roi Pétaud.

Un peuple désorienté se sent de moins en moins en République, de moins en moins en démocratie. Car il y a un peuple, car il y a une aspiration républicaine. La grande manifestation après le massacre de Charlie hebdo en fut une projection. Les rassemblements spontanés dans toute la France, et symboliquement sur les Champs Elysées, à l’occasion de la victoire à la coupe du monde de football en furent une autre de même que les déclarations des joueurs affirmant leur attachement à la France et à la République. On peut évidemment gloser sur le côté « populiste » de tels gestes. Mais laisse-t-on aux citoyens d’autres voies pour affirmer leur existence, leur fraternité, leurs aspirations ?

Les citoyens sont de plus en plus coincés entre un pouvoir central qui ignore leurs droits et des communautaristes qui veulent les renvoyer à des identités parcellaires. lire la suite

La grande contradiction de la constitution

Ugo Bernalicis : "Le message d'impunité qu'envoie Emmanuel Macron est dévastateur" 

sur France inter

Ugo Bernalicis, député France Insoumise du Nord, et membre de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Benalla, est l'invité de Frédéric Métézeau à 7h50. Au lendemain de la première prise de parole d'Emmanuel Macron sur l'affaire Benalla, le député France Insoumise du Nord Ugo Bernalicis, qui fait partie de la commission d'enquête parlementaire chargée de travailler sur cette affaire, voit les propos du chef de l'Etat comme "une provocation" : "Il dit "je suis le seul responsable" alors même qu’au regard de la Constitution il est dit irresponsable, il ne peut pas être inquiété. Il serait temps qu’il se prenne au mot et qu’il vienne s’expliquer devant les Français, ou au moins devant la représentation nationale". Le député rappelle que "nous demandons depuis plusieurs jours qu'Emmanuel Macron puisse être entendu devant notre commission d'enquête (...) C'est essentiel au moment où il dit qu'il est le seul responsable, on voit mal comment il pouvait se dédouaner de ses responsabilités". Écouter l'émission

Liberté-Inégalité-Fraternité ou Liberté -Egalité-Fraternité ? Les incontournables pour construire la société éthique et équitable évolutive lire la suite

Le bénévolat ne peut se développer indéfiniment au service des privilèges

Affaire des comptes de campagne : Anticor dépose plainte

par Anticor

"Que votre intelligence interroge votre conscience ou l'inverse si vous préférez" 

Anticor a déposé une plainte visant les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen, Emmanuel Macron et Benoît Hamon.

Dans une démocratie, le respect des règles électorales est indispensable. Il ne peut y avoir d’élus propres sans campagnes propres. Or, des pratiques contestables ont été mises à jour, lors de la dernière présidentielle. Dans ce cadre, l’association a déposé une plainte contre X – notamment pour détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux – visant les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen, Emmanuel Macron et Benoît Hamon. Pour autant, Anticor ne pointe pas seulement du doigt les candidats. Elle demande que soit également examinée la responsabilité de leur équipe de campagne, des entreprises impliquées ainsi que la CNCCFP. L’association attend que la Justice dise clairement si les surfacturations ou sous-facturations sont légales. lire la suite

Bruno Latour : "Enfin les questions de territoire deviennent de grandes questions politiques" écouter l'émission

Anthropologue un jour, Anthropologue toujours avec Bruno Latour !

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences. Il s'est penché sur le climat et la politique, Laure Adler s'est donc penché sur lui... écouter l'émission

Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »

Entretien avec Bruno Latour

Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences.

Quel monde commun voulons-nous habiter ? Dans son dernier livre, « Où atterrir ? », le penseur Bruno Latour pose la question, en mettant au premier plan les questions politique et écologique. Reporterre s’est entretenu avec lui. Suite

Comment et pourquoi le pouvoir s’attaque à la sociologie

Par Mr Mondialisation

Les observateurs attentifs l’auront remarqué, depuis quelques temps, dans les discours des puissants, relayés par de trop nombreux médias mainstream, la sociologie critique est le nouvel ennemi désigné. Certains allant jusqu’à parler de « culture de l’excuse ». La cause ? En tentant d’expliquer rationnellement l’origine de la barbarie, la sociologie prendrait soi-disant la défense des terroristes lire la suite

Contre le surendettement, vous reprendrez bien un peu de dette ?

Par Simone Wapler.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives fleurissent, comme prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette.

10 ans après la crise financière mondiale, les folies collectives se multiplient comme les dettes et le crédit.

« La folie est quelque chose de rare chez l’individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques. » Nietzsche

Les socialistes et les économistes ont souvent une caractéristique commune : comme ils pensent « collectif », ils en arrivent à défendre des choses absurdes à l’échelon individuel.

En France, la limitation de la durée du travail à 35 h partait de la folie du « partage du travail ». Mais si vous dites « si je travaille moins, tout le monde sera plus riche » vous passez pour un crétin.

Ces derniers temps, les imbécillités collectives poussent comme des champignons à la fin de l’été : prétendre soigner une crise de surendettement en rajoutant encore de la dette, la « guerre des monnaies », la « guerre commerciale »lire la suite

Rien n’est bon dans « subvention »- Résistance au développement de la dette publique qui génère l'effondrement écologique planétaire-Offre de services sociaux-écologiques et économiques aux administrations publiques  voir la suite

Face au danger de l'effondrement, développements coopératifs ou faillites coopératives ? voir la suite

L'Économique, le Juridique, le Spirituel-Pour un organisme social tri-articulé

Le premier épisode de la série est en accès libre (gratuit)
99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film de cette ampleur consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie” ?
Première partie : L’argent et l’économie” 
Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Voir la vidéo

L'image d'une nation qui gagne au football ne donnera pas des revenus pour tous lire la suite

Des coopérations globales et locales

Pour traiter des inégalité plus globales commençons par traiter les inégalités locales dans un même territoire

Nous pouvons observer sur le même territoire des inégalités entre deux villages d'un même territoire séparés seulement de 14 kms,  l'un sera confronté à un élevage intensif alors que l'autre uniquement concerné par d'autres projets dits " touristiques " .... ne prête aucune attention à cette incivilité polluante .... lire la suite

Biomimétisme : Comprendre la nature pour innover, créer et protéger notre Terre

Par Marine Wolf

« Nous ne sommes pas les premiers à construire »

Il y a une petite bête dans le désert namibien qui n’a pas accès à l’eau douce. Pour vivre, elle boit l’eau du brouillard. Elle a des bosses sur le dos de ses élytres, qui attirent l’eau comme un aimant. Quand le brouillard arrive, l’eau est collectée sur le bout des bosses, descend sur les côtés et atterrit dans la bouche de la bête. Si l’on reproduit cette technique pour recouvrir les bâtiments afin qu’ils collectent l’eau du brouillard, cela donne une solution dix fois plus efficace que les filets à brouillard.

Ingénieux, n’est-ce pas ? C’est ce qui s’appelle le biomimétisme  Lire la suite

Travail forcé, pesticides et pression, la face cachée des produits durables chez Lidl

Dans une des plantations visitées, celle de Palmar, 83 travailleurs sur les 100 interrogés indiquaient devoir travailler pendant l’épandage par avion de pesticides sur les champs, « au risque d’être licenciés en cas de plainte ». lire la suite

Lien en Pays d'OC soutient le réseau Biocoop-

Pourquoi soutenir le réseau Biocoop pour entreprendre autrement ?

Soutenir le réseau Biocoop fondé par de réels entrepreneurs économiques permet un réel accompagnement aux porteurs de projets . Lorsque les échecs sont répétés dans nos villages dans des créations de commerce , les personnes qui n'ont plus leurs activités rejoignent la liste des demandeurs d'emplois ou tentent de nouvelles aventures entrepreneuriales isolées toujours accompagnées par les mêmes instances incompétentes qui seules perdurent durablement dans nos ruralités.  La disparition des entreprises, des commerces  ne peut être résolue que par les compétences de réseaux coopératifs respectant une  logique cohérente telle que celle des "Biocoop"

Entreprendre autrement avec Biocoop-Créer mon magasin Biocoop voir la suite

Biocoop, acteur historique du commerce équitable voir la suite 

COMMUNIQUÉ : L’agriculture biodynamique, une synthèse scientifique

Le développement important de la biodynamie en France (+20 % par an, source : www.demeter.fr/demeter-vent-poupe) suscite un intérêt croissant pour cette méthode de production agricole de la part des agriculteurs, des jardiniers, ainsi que des médias et du monde de la recherche.

La question qui revient souvent est la suivante : la biodynamie est-elle scientifique ? Ses effets ont-ils été prouvés au-delà des dires des praticiens ? Ou bien tout cela n’est-il que fumisterie ? Lire la suite

Les normes écrasent les agriculteurs

par Marie Astier ( Reporterre)

C’est la hantise de nombreux paysans : un seul contrôle peut faire basculer leur ferme dans la crise. Pour les aider, la Confédération paysanne a publié un « Guide des droits et devoirs ». Mais beaucoup de normes sont conçues pour les grosses exploitations plutôt que pour les petites fermes.

Il y a à peine plus d’un an, c’est après avoir fui un contrôle sur sa ferme que l’éleveur Jérôme Laronze, 37 ans, était tué par un gendarme. Une série de déboires administratifs avaient poussé l’agriculteur à bout. Se sentant victime de harcèlement, le jour où les contrôleurs, à l’aide de nombreux gendarmes, étaient venus recenser ses vaches en vue de les lui retirer, il était parti en cavale. L’affaire, suivie par Reporterre, s’est terminée par ce que la famille dénonce comme une bavure policière. Lire la suite

Vendre et acheter des livres autrement : c’est vital !

Par Mr Mondialisation

Lire pourrait être considéré comme une activité strictement individuelle. Pourtant, les livres jouent un rôle au niveau du groupe : en faisant évoluer les mentalités, en soulevant des débats collectifs et en scellant des amitiés nourries d’échanges intellectuels. Le livre a toujours fait parler de lui. Il a poussé les hommes à se rassembler et à agir, souvent bien au-delà de son contenu, autour d’idéaux communs. Il est parfois l’étincelle de départ dans les projets de nations entières : pensons aux ouvrages présentant des théories économiques et sociales. Les sociétés se construisent sur la cohérence, la volonté et l’effort collectif en partie grâce aux écrits depuis le début de l’Histoire. À l’époque d’Amazon et de la FNAC qui doit se diversifier au maximum pour ne pas patiner économiquement, les librairies itinérantes, d’occasion, villages du livre et cafés-librairies ne sont pas en reste et font leur part dans la vie du livre. Leur existence dépend pourtant de nous. Aux petits bonheurs des lecteurs… lire la suite