Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Alimentation et habitat: besoins essentiels pour une vie sociale

 

Face aux problèmes sociaux et de dérèglement climatique, le système basé sur la surconsommation et le tout prêt à l’emploi est remis en cause : il ne redonne pas un revenu décent à chacun, pour se nourrir et pour se loger convenablement .

Le but de cette campagne est de former un groupe qui relie ces deux besoins essentiels s’alimenter qualitativement et se loger décemment pour garantir une vie sociale dans l’aménagement du territoire .
Anna Chavepayre : « Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages »

L’architecte Anna Chavepayre, lauréate du prix suédois Kasper Salin, insiste sur la nécessité, face à la crise climatique, de revenir à la nature et de réinvestir les villages, plutôt que de végétaliser les villes. Elle participait à la Nuit du Monde Festival au Théâtre des Bouffes du Nord, du 5 au 6 octobre.

Deuxième femme à recevoir le prix suédois d’architecture Kasper Salin, en 2018, Anna Chavepayre est reconnue pour ses positions avant-gardistes en matière d’architecture et d’aménagement du territoire. Voir la vidéo

Le dérèglement climatique en cours risque de toucher beaucoup de personnes qui n’auront pas choisi de ne pas avoir de toits . Un organisme comme habitat et humanisme propose de nombreuses solutions pour les maisons qui attendent d’être vendues dans notre ruralité  voir ici


Le rôle du politique est d’anticiper sur le problème de loger les personnes en difficulté , et de favoriser un projet soutenant une alimentation de qualité pour l’intérêt général qui créerait des emplois ( donc des revenus) tout en évitant les dépenses inutiles non investies dans le SOCIAL


Les politiques rurales doivent accompagner les terrains mis à disposition pour des jardins partagés à ceux qui en auront besoin . Les jardiniers locaux qui possèdent leurs jardins personnels ne feront pas vivre les réseaux de jardins résilients nécessaires à une coopération sociale .Pour que les jardins mis à disposition ne soient pas des coquilles vides qui ne servent pas , il faudra que la municipalité développe avec les réseaux citoyens une politique d’accueil pour les réfugiés climatiques qui viendront d’autres lieux car ce seront eux qui pourront travailler ces jardins et espaces coopératifs.


La misère se développe ….
Les étudiants de plus en plus nombreux à aller aux Restos du cœur

Au total, en 2018, 51 % des bénéficiaires du programme de distribution de repas avaient moins de 26 ans et 39 % étaient mineurs.
Le Monde avec AFP  voir l'article

Avec Habitat et humanisme , nous favorisons le lien entre ceux qui cherchent des logements et ceux qui en sont propriétaires, ainsi qu'avec les personnes intéressées par ces projets sociaux voir Habitat et humanisme antennne de Montauban voir ici

Nous proposons au sein de l’association des accompagnements de jardinage, de cuisine, d’informatique , d’artisanat, de recyclage….aux personnes relogées . Voir plus

Le rôle du politique est d’anticiper sur le problème de loger les personnes en difficulté , et de favoriser un projet soutenant une alimentation de qualité pour l’intérêt général qui créerait des emplois ( donc des revenus) tout en évitant les dépenses inutiles non investies dans le SOCIAL .

Des expérimentations telles que Territoires zéro chômeur de longue durée le permettront .
En quoi cette démarche est-elle innovante ? Découvrir la réponse ici

Emploi : les Territoires zéro chômeur de longue durée, ça marche ! voir ici

 

Dans cette vidéo : Coline Serreau prévenait "Le système économique est conçu pour pomper les richesses du peuple au profit des multinationales". Cet appel à l'action de Coline Serreau, la magnifique réalisatrice de "Solutions Locales pour un Désordre Global" (est un documentaire produit par Cyril Dion, le réalisateur du mythique "Demain") et de "La Belle Verte". Clique sur ce lien pour en savoir plus
 

Il est tout à fait possible de s’engager individuellement si nous rejoignons un réseau coopératif qui passe à l'acte avec ceux qui produisent , ceux qui consomment , ceux qui vendent , ceux qui informent participez à "Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire pour rejoindre la campagne cliquer sur ce lien 

Le travail des biens communs « à partager » pourra être reconnu par son innovation à resserrer les liens sociaux .

Les réseaux coopératifs combinés aux réseaux sociaux permettent des échanges de savoir sur des techniques agricoles , de jardinage, sur l’alimentation, la santé en évitant le tout payant

Des réseaux coopératifs et des outils de communication sont nécessaires pour redonner une santé à une économie malade en alertant les consciences


Le réseau Factio propose d’alerter les élus .
Demain en mains est une revue qui s’appuie sur la déconsommation en consommant mieux . voir ici


Consommons moins mais mieux en commençant par une alimentation sans OGM, Glysophate, pesticides , sans élevages intensifs et en batteries .
La place de l’alimentation reste le pilier fondamental d’une économie réelle.

Que mangerons-nous demain face au dérèglement climatique ? Soutenez Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire en formant des réseaux citoyens coopératifs alimentaires sans OGM, Glysophate , autres pesticides, sans élevages intensifs et en batteries . Voir la suite
Fraternellement
René Chaboy