Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

Construire une méthode commune agricole solidaire , économique et démocratique

PH242-022


La surabondance pour tous est illusoire : l'agriculture intensive pour tous les peuples est bien loin de l'assurer sur la Planète .

La France des engagés et acteurs citoyens, en luttant contre les OGM et contre la stérilisation des sols , mise sur l'entreprise communautaire  économique pour le développement  d'une agriculture démocratique soucieuse de la souveraineté alimentaire des peuples et de la santé de l' être  humain.
La qualité de Vie doit passer de l'image virtuelle  à la réalité.

Cette méthodologie de développement a besoin d'appuyer solidement ( les méthodes de permaculture , de biodynamie et de cultures en biodiversité) sur les méthodes de construction des réseaux sociaux d'Economie Sociale et Solidaire et de prendre en compte les doléances de la Constituante afin de respecter la Vie plutôt que les intérêts des grands lobbies industriels.
La semence est le premier maillon de la chaîne alimentaire.
Toutes les plantes agricoles qui nous nourrissent sont issues de semences sélectionnées et conservées de générations en générations par les paysans. Ces semences sont indissociables de leurs savoirs, de leurs savoir-faire et des liens culturels qui unissent leurs communautés. Chaque fois qu’ils échangent leurs semences et ressèment une partie de leur récolte précédente, les paysans créent de la biodiversité grâce à l’apparition puis à la sélection de nouveaux caractères adaptatifs à la diversité de leurs terroirs, des climats, de leurs pratiques et des besoins des communautés humaines. C’est ainsi que sont nées des centaines de milliers de populations de plantes toutes différentes les unes des autres et en perpétuelle évolution.
Pour ceux qui souhaitent rejoindre nos réseaux économiques et démocratiques pour les faire avancer mutuellement .
Voir les sites :
Semons la biodiversité   
Base des Données des Initiatives Economiques et Solidaires (BDIS)     
Association Pour une constituante  

 
Construire une méthode commune inter-territoires : agricole solidaire , économique et démocratique pour sortir de la panne institutionnelle.
Cette méthode donnera aux semences et à nos territoires la liberté d'entreprendre selon nos convictions de citoyens  paysans , consommateurs intermédaires et réseaux de nouveaux médias.

Face au défi culturel, social, écologique et politique : les systèmes français et européen prouvent leurs limites voire leurs incompétences à vouloir régler sans constituante appropriée les  territoires,  en oubliant    les acteurs engagés citoyens.

Nicolas Sarkozy aurait été un bon président de la République française , s'il avait fait évoluer cette fonction d'hyper présidence vers la fonction  équitable de l'Etat . Cette fonction tournée vers l'Avenir du pays et de nos territoires a besoin de se réformer pour réguler la  solidarité entre  nos territoires,  tout en donnant la liberté à chacun les moyens juridiques de s'organiser  par eux-mêmes en innovant leur propre méthode de développement. La France,  l'Europe pourront alors s'organiser  à partir de leur constitution citoyenne engagée.

Rappel du  bilan Sarkozy et du système présidentiel français qui annonce sa panne ou sa propre mort. Sa  Renaissance est cependant possible si les hommes redonnent à la Politique un sens juste et moral.
http://tempsreel.nouvelobs.com/le-bilan-de-sarkozy/20120103.OBS7915/le-bilan-de-sarkozy-hausse-record-du-chomage.html

L'accroissement régulier du chômage prouve qu'il faut rechercher des solutions ailleurs que dans le paraître et les boniments perpétuels .
Semons avant la récolte....et sortons des formules magiques.


L'agriculture française doit métamorphoser sa vision industrielle nationale et archaïque pour  nous sortir des crises à répétitions et sortir du champ de ruines sociaux-économiques résultant des orientations prises dans les années d'après-guerre pour nourrir rapidement l'Europe pendant sa reconstruction.
Ces méthodes intensives  ne fonctionnent plus en France, en Europe et dans le Monde  car elles continuent de faire disparaître un nombre important de paysans tout en désertifiant le monde rural et le monde vivant (  exemple la disparition tragique de  nos abeilles).  Ces systèmes adaptés  à servir les intérêts des constructeurs des gigantesques mécaniques de la chaîne industrielle gaspilleuse d'énergie de la production à la conservation oublient de nourrir convenablement  les êtres humains.

Cette méthode empirique  découlant du concept d'exploitation  détruit la structure des sols , celle de la Vie et de l'Univers en globalité et la  souveraineté  des peuples . Elle  bloque  les créations d'emplois dans les solutions d'avenir liées au  droit des peuples à se nourrir par eux-mêmes ,  à l' innovation et au développement  de nouveaux outils adaptés à soigner la Terre plutôt  que  l'exploiter.

Des solutions d'avenir s'organisent  dans  le maraîchage local et  les petites entreprises agricoles locale liées à la permaculture, la biodynamie et l'agriculture en biodiversité et la mise en réseaux citoyens d'une économie réelle sociale et solidaire  prouvent que d'autres voies sont évidemment possibles.

Ces solutions locales permettront à la souveraineté alimentaire des peuples de se délivrer du pouvoir exclusif de l'industrie financière et des jeux spéculatifs ( confondus avec le vrai travail de l'esprit) imposant  la gestion de notre destin comme une fatalité à toute notre société.

Cette souveraineté alimentaire commune,  Edgar Pisani ancien ministre de l'agriculture  ne manque pas  d'en  prendre parti.   Aujourd'hui avec le recul , il fait  les critiques d'une modernité productiviste prise dans les années 60 et qui amène aujourd'hui famines et catastrophes écologiques sur la Planète.
http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-gautier/031109/quelle-agriculture-pour-l-alimentation-du-monde-la-vision-d-edgar

Voir le rapport publié voici déjà plusieurs années par l'Expansion l'agriculture française condamnée à l'excellence : cliquer ici



Lutter en permanence contre les dérives continuelles d'une science sans conscience est le devoir et le droit de chaque citoyen, afin d'éclairer  l'éventuelle perte de temps qui ne réglerait  en rien les causes profondes des  problèmes sans fin....provoqués par un système qui ne sert qu'une minorité .

La  prévention de notre santé et la  défense permanente commune contre le développement de la  pollution y compris  publicitaires et mensongères sont des intérêts d'êtres humains pour une Société Planétaire de citoyens du Monde.
DANGER ACTA : notre agriculture "vivante" aussi dans le viseur? http://www.terraeco.net/ACTA-quid-des-semences-agricoles,42084.html

L'année 2011 a été marquée par le film de Coline Serreau Pour un désordre global des solutions locales . C'est à partir de nos territoires que les décisions   doivent  lier les savoirs faire  des acteurs locaux engagés depuis des décennies si nous voulons devenir concrets ( et donner  un  sens à ce mot à la mode mais artificiel  et rompre ainsi avec les crises découlant de formules pensées n'ayant aucun lien avec la réalité   des êtres humains pris déjà dans le naufrage collectif .

Une Association pour une  constituante s'est constituée , des cercles locaux se forment pour qu'en France , en Europe et dans le Monde chaque territoire puisse développer son génie à partir de son histoire et de sa situation géographique.  Cette constitante propre à chaque territoire et pays sera le  moyen concret de bâtir  une fraternité universelle en l'enrichissant  des  diversités  spirituelles  avec des projets dont les êtres humains ont besoin pour vivre décemment . Ce sera un moyen de  sortir  de  la politique spectacle  liée aux discours continuels des chefs de partis tournant au ridicule si ces combats ne règlent en rien le temps de travail nécessaire pour consruire  des méthodes liées à  une Economie Sociale et Solidaire Nationale pour nos territoires . Ces combats des chefs rendent   de plus en plus  dangereux  l'évolution de notre Démocratie si ils continuent  à limiter  le temps nécessaire à construire  des projets de biens communs.
Reprendre contact avec la mémoire du Pays et des territoires  dans lequel nous vivons est indispensable  pour rebondir dans un monde en recherche perpétuelle de consciences  individuelles: un moyen complémentaire pour trouver une voie solidaire libérée des seules têtes pensantes aux formules abstraites et irréelles car sans lien avec entre le dire et les moyens nécessaires pour  Faire .  
Pour des raisons historiques et géographiques le Pays d'OC et la France gardent des liens plus directs  avec les pays du Sud et méditerranéens, l'Allemagne quant à elle se retourne plus vers l'Est .
Ceci n'enlève en rien le développement des liens avec tous les peuples . Avec les communications d'Internet les projets de fraternité communautaire planétaire ont la possibilité de ne plus  restées  enfermées au sein de tribus et de partis.

Voir la rubrique: "Pays d'OC terre d'accueil", l' Assemblée des Citoyens du Monde est née venez la rejoindre:  Cliquer ici


L’Association pour une Constituante a effectué depuis plusieurs années un gros travail d’analyse sur la question des collectivités territoriales en parallèle avec des contacts vers les élus locaux

Ce travail a été effectué pour une très grande part par notre ami Christian Berthier. Vous en retrouverez des éléments d’analyse sur le site : Association pour une constituante, 

grâce aux liens ci-dessous:

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article146

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article127

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article375

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article440

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article493




Vous retrouverez également ci-dessous les tracts que Christian a élaborés (et diffusés avec d’autres amis) lors des congrès des élus locaux :

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article346

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article166

http://wwwpouruneconstituante.fr/spip.php?article327


Dans la cadre de l’élection présidentielle, nous avons collectivement décidé, lors de la réunion du 3 décembre à Romainville, de proposer aux élus locaux de les rencontrer aux fins de débattre avec eux de ces questions qui engagent l’avenir de notre territoire. De telles démarches doivent évidemment s’insérer dans la perspective d’une Constituante.
Nous vous adressons en pièce jointe un texte dont le contenu peut servir de base aux contacts avec les élus locaux. Celui-ci a déjà été envoyée sur le forum des cercles et sera mis prochainement sur notre site. Il faut, bien sûr, l’adapter aux réalités locales de votre cercle.
Espérant que les conditions vous permettent le maximum de rencontres et d’échanges fructueux.
Avons nous un gouvernement ? Un gouvernement de qui et pour qui ?
La république française n'est pas les États-Unis.
Son gouvernement devrait rendre compte devant un Parlement élu.
Bonne ou mauvaise, appliquée ou pas, la constitution, loi des lois, statue que l'on gouverne, en premier et en dernier ressort, au nom du peuple français souverain.
Ce n'est pas ce que le bon peuple de France est appelé à contempler aujourd’hui.
L'apparence est bien d'un omni-président, en et hors la France, par la grâce de ces sommets internationaux non élus et qui ne cessent de donner des leçons aux peuples.
Et quelles leçons : plus de rigueur, moins de gaspillage, moins de services sociaux, plus d'impôts et plus de discipline!
Stop! Réfléchissons!
Rien qu'en France, il y a plus de 65 millions d'habitants. Et quelque dizaines de personnes leur font la leçon. De quel droit? Sur quel mandat?
De la main droite, pendant quatre ans, le Président n'a de cesse de réduire un à un les pouvoirs et les moyens des élus et des collectivités locales. De l'autre, il leur transfère des charges non compensées et les encourage à s'endetter auprès des banquiers privés.
Au premier janvier 2012, il faut 20 milliard d'euros de crédits à trouver pour réaliser les budgets et programmes des collectivités locales.
En février, les banques refusent de prêter plus de 10 milliards...et encore, il s'agit des banques "publiques"...car les privées n'arriveraient plus à "se refinancer".
Et que propose l'omni-président ? Trois à cinq milliards de crédits! Une aumône! En fait, il ne peut plus rien faire. Il enfonce l'état dans des impasses qu'il a lui-même créées.
La France prendrait le chemin des États-Unis où les collectivités locales, interdites de crédit fédéral, sabrent dans les programmes sociaux, publics et d'entretien, ramenant en cinq ans le spectre de la misère de masse des années trente décrite par Steinbeck.
Nous y sommes:
L'urgence bancaire nous précipite dans l'urgence sociale et celle-ci dans l'urgence politique, c'est à dire celle du pouvoir.
Plus qu'ailleurs, en France, le peuple devient une foule inorganisée.
Au travers de révolutions, il a préservé un maillage serré d'organes qui le représentent: les 36 000 communes, les 500 000 élus locaux, les 4000 conseillers généraux. C'est ce maillage, ces rapports politiques et sociaux de proximité que, jour après jour, depuis 2007, la Présidence n'a eu de cesse de détruire.Et qui ne s'userait ...que si l'on ne servait pas.
Chaque membre de cercle, chaque lecteur de République ! et du site  www.pouruneconstituante.fr est citoyen dans une commune, sa commune. Il peut y aborder ses conseillers municipaux et même son maire et entamer une légitime discussion sur ces thèmes...faute de quoi, quel serait notre attachement à un constituante ou nous n'aurions eu aucune part.
C'est ce petit pas minimum qu'il nous convient de faire sans nous laisser détourner par les campagnes de l’élection nationale en cours.
Nous rendrons compte de ces démarches, de vos, de nos démarches en ce sens.
Dans cette attente,
Salut républicain
Christian Berthier

Une bonne méthode sera celle de relier le travail d'un gouvernement futur d'une  France démocratique ouverte sur l'Europe et la Planète à celui de nos réseaux de constituante et d'Economie Sociale et Solidaire pour la revitalisation de nos villages et la réorganisation d'une agriculture moins gourmande en eau et en énergie tout en se donnant comme projet commun : la mise en oeuvre de cette souveraineté alimentaire à partir de l'économie  locale .

Cordialement René Chaboy pdt de l'association Lien en pays d'OC
et membre de l'association pour une constituante

L'argent public dilapidé

logoaptv_rouge_silverlife

Communique de presse Non-cumul de mandats : le député Michel Lesage (22) revient sur sa promesse

Source : Auteur Gérard Gautier
Porte-parole:Gérard Gautier
Publié le 15/12/12 6:32
SAINT-BRIEUC/SANT BRIEG—« Le cumul des mandats, plaie de la Démocratie, favorise la professionnalisation, la corruption mais, de plus, limite le nombre d'élus, freine le renouvellement générationnel, la parité sociale et des sexes.»
Agence Bretagne de Presse

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28523
Blanc C’est Exprimé
http://www.blanccestexprime.fr/news.php?item.325.10
403609_205507409546581_100002619704314_343885_1448202865_n 
Les nouveaux chiens de garde ou les informations subventionnées au service des ultra riches

Qui a tué la presse écrite?
http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-bain-qui-a-tue-la-presse-ecrite

Heureusement les couriels citoyens engagés circulent ......

CE COURRIEL PEUT ETRE DIFFUSE

 Bonjour,Je viens de recevoir et pense utile de vous faire parvenir ce qui suit, pour votre information.

 Ils sont tous indécents ! Ne cherchez pas à quoi servent vos impôts !

 Il n’y a pas de crise pour « l’inutile et coûteux Conseil économique, social et environnemental National ! »

 Il ne fait pas de doute que les C.E.S.E. régionaux apportent, eux, beaucoup à la réflexion des Conseils régionaux.

 Depuis de nombreuses années, BCE  demande la suppression du Conseil Economique Social et Environnemental «National» dont le budget était en 2010 de… 37,7 millions d’€uros. Cette institution est forte de ses 231 conseillers qui sont eux-mêmes conseillés par 72 "membres de section."

Du fait de l’existence indispensable et appréciée de cette institution… dans les Régions, le C.E.S.E. National, qui doublonne, ne trouve aujourd’hui sa justification que  dans la volonté d’être, un centre de reclassement d’élus ou de ministres en mal de mandat, et de subventionner indirectement les organisations représentées.

 En effet «La plupart des membres reversent leur indemnité à l'organisation qui les a désignés au Conseil.»  Il s’agit donc d’une double peine pour les contribuables !

(Source : http://www.lecese.fr/index.php/organisation-et-fonctionnement/60-moyens-de-fonctionnement)

 Malgré le courage qu’on lui connaît, du fait de la difficulté que représente la suppression de situations d’amis et autres collègues, il ne semble pas qu’il faille compter sur Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation et de la fonction publique, pas plus qu’il ne pouvait être attendu de la part de ses prédécesseurs,  pour faire disparaître cette « Institution. »

 Gérard GAUTIER

Saint-Brieuc le 13 décembre 2012

 Ce que j’ai reçu


Objet : Suivez la cérémonie de remise des Victoires des Acteurs publics en direct sur Acteurs publics TV

 

 

 

 


Choisis parmi 36 nominés présentés le 5 juillet dernier au Conseil économique, social et environnemental, les lauréats des Victoires des Acteurs publics 2012 seront présentés à l’occasion d’une cérémonie organisée à l’Assemblée nationale en présence et sous le haut patronage de son président, le 13 décembre prochain à partir de 18h00.

Suivez la cérémonie de remise des Victoires des Acteurs publics
en direct sur Acteurs publics TV le 13 décembre à partir de 18h00

En savoir plus sur les Victoires des Acteurs publics

 

 

 

Si vous rencontrez des difficultés pour lire ce message, cliquez ici
Si vous ne désirez plus recevoir de message d'Acteurs publics, cliquez ici


249563_120459454706554_113726578713175_177199_2179974_n Le déficit de l'Etat vu par la réalité des chiffres

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=211:les-elites-de-letat-vu-par-la-france-den-bas-&catid=13:agenda&Itemid=59

 

Ils ne nous représentent pas
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=13&Itemid=59&limitstart=72

 

L'argent public est dilapidé pour payer les amendes du gouvernement.

 La France condamnée par l'Union Européenne à payer 57 millions d'Euro.

Les contribuables vont devoir payer pour les erreurs et le laxisme du gouvernement . Les petites taxes se multiplient, les contribuables sont sans cesse mis à contribution et où va cet argent? ... Lire l'article

 

Les consommateurs ne supportent plus de devoir payer une eau de plus en plus chère pour la rendre potable. Il est impératif de protéger notre ressource et d'endiguer la spirale pollution/ dépollution...  Lire l'article

Pollution agricole des eaux : le citoyen paye plusieurs fois !

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/10/17/2616218_pollution-agricole-des-eaux-le-citoyen-paye-plusieurs-fois.html

 Les factures d'eau qui explosent        Lire l'article

L'eau c'est la vie et pourtant du poison dans l'eau du robinet   voir la rubrique  

La pollution de la biosphère : les causes

Une des causes les plus importantes de la pollution des sols et des nappes phréatiques : l'agriculture intensive http://www.vedura.fr/economie/agriculture/agriculture-intensive


Conséquences 

 Gaspillage et développement de la misère

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=202:gaspillage-et-developpement-de-la-misere-&catid=13:agenda&Itemid=59

 Citoyen trahis non au traité de Lisbonne

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=210:citoyens-trahis-non-au-traite-de-lisbonne-&catid=13:agenda&Itemid=59

 Pour la fin du troisième en pire

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=218:pour-la-fin-du-troisieme-en-pire-&catid=13:agenda&Itemid=59

Pour un audit ciyoyen de la dette
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=13&Itemid=59&limitstart=88

 

419886_354784924544238_205803622775703_1182615_109538656_nNe soyons pas libre qu'une fois tous les cinq ans

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=13&Itemid=59&limitstart=100

Ensemble coopérons

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=163:ensemble-cooperons-&catid=13:agenda&Itemid=59

 

download333html

Evasion fiscale, france forte et bénévoles solidaires sur Internet
http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=265:evasion-fiscale-france-forte-et-benevoles-solidaires-sur-internet-&catid=13:agenda&Itemid=59

  

LE DEFI URGENT DE NOS TERRITOIRES:

Mettre en place des zones d'expérimentation et de mise en pratique d'une agriculture nouvelle et de maraîchage conscientes que la santé des êtres humains est liée à celle de la biosphère . Ce défi est lié au nouvel essor social, culturel, économique, civique et  politique pour les générations à venir

 

Voir le site: Permaculture forêt comestible « Jardins des fraternités ouvrières» en Belgique

http://www.youtube.com/watch?v=P831hBMJB_w

 

Portes ouvertes au jardin bio des fraternités ouvrières en Belgique

http://echonature.over-blog.com/article-portes-ouvertes-au-jardin-bio-des-fraternites-ouvrieres-permaculture-le-28-08-a-mouscron-80851917.html

 



Infos Culture Pays d'OC revitalisation de nos villages

differents_dialectes_oc

Quora la dispariètat ven la retulèla / Quand la différence devient un complément

 

Patrimòni,  le magazine des patrimoines de l'Aveyron et des départements voisins. www.patrimoni.fr

Réédition d'ouvrages "Al Canton
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?breve84

le Centre Culturel  Occitan du Rouergue http://www.ccor.eu/

Les conversations socratiques http://www.arnaud-bernard.net/index.php/conversations_socratiques.html
L'association Escambiar  http://escambiar.centerblog.net/

L'association CORDEA La Talvera  http://www.talvera.org/

Institut d'Estudis Occitans 31 http://www.ieo31.com/

Les JOURNÉES DE LARRAZET

Renseignements : Maison de la Culture 82500 LARRAZET

Tél: 05.63.20.71.22

Forum Social en Provence: salon en Provence cliquer ici

Vous avez-dit Occitanie? cliquer ici

 
Le Partit Occitan est un parti politique autonomiste et écologiste de gauche. Présent en Occitanie, dans les luttes sociales, économiques ou d’aménagement du territoire, il milite aussi pour une Europe des peuples et des régions solidaires. Son combat pour la  langue et la culture occitane va de pair avec la défense de la diversité. Ses élus locaux et régionaux  portent la question occitane sur la scène publique.
 
Le Partit Occitan appartient à la fédération Régions et Peuples Solidaires (avec d’autres partis régionalistes et autonomistes en Bretagne, Corse, Catalogne, Pays Basque, Alsace et Savoie) et à l’Alliance Libre Européenne, qui compte 7 députés au Parlement européen.
 
     

La Letra del POc est la lettre d'information électronique du Partit Occitan. Elle est envoyée tous les 15 jours.

JUNHTEZ-NOS ! / REJOIGNEZ-NOUS !
Vous êtes militant associatif, syndicaliste, militant culturel ou simple citoyen et vous vous sentez concernés par les enjeux locaux et nationaux ? Rejoignez un parti politique progressiste, résolument de gauche, écologiste et autonomiste ! Pour adhérer au Partit Occitan,
il suffit de télécharger le bulletin disponible ici et de le renvoyer à : PARTIT OCCITAN, B. P. 31, 16270 ROMASIERAS


Et si notre épargne permettait la création d’entreprises locales ?

  Commnuniqué de

Aude DUTAY
Coordinatrice
APABA, les bios de l'Aveyron
Carrefour de l'agriculture 12026 Rodez Cedex 9
Tel : 05 65 68 11 52 - Fax : 05 65 68 11 00

« A l’heure où le monde de la finance implose, les épargnants ont la possibilité de choisir des placements dont la valeur ajoutée n’est pas le rendement financier maximum, mais l’économie locale profitable à tous »

Sans ambiguïté, la finance solidaire est bien un dispositif qui permet aux citoyens de se réapproprierl’économie et de l’orienter au service de l’humain et donc de se mobiliser pour enrayer les effets de la crise près de chez soi.

EPARGNE SOLIDAIRE

2 mécanismes de solidarité

Investissement solidaire Partage

Prêt (avec notion de risque) Dons, legs

3 voies d’entrée

Entreprises solidaires Epargne bancaire Epargne salariale

Qui

Particuliers

(personnes morales)

Particuliers Salariés. Employeurs

Comment Actions non cotées

Livrets, assurance vie, comptes à terme, actions non cotées, fonds communs de placement

Actions, obligations

 

Quelques chiffres et définitions :

On épargne pour : la précaution (en cas de difficultés futures), l’irrégularité des revenus ou la recherche

de rentabilité

 11 300 milliards d’euros d’épargne en France dont 2/3 en biens immobiliers

 16 % des revenus des français sont épargnés tous les ans (223 milliards)

 3,5 milliards d’euros investis en épargne solidaire (0,03 % de l’épargne totale)

Définition de l’épargne : mise en réserve d’une somme d’argent qui n’est pas affecté à la consommation

(Petit Robert)

Définition de la solidarité : qui est ou s’estime lié à quelqu’un d’autre ou à un groupe par une

responsabilité ou des intérêts communs (Petit Robert)

Valeur ajoutée

recherchée

Emploi, logement, économie

locale, insertion, écologie,...

Intérêts, sécurité du placement

Déductions fiscales et sociales, une voie de retraite par capitalisation Limites Rendement financier Opacité, éthique

Opacité, remise en cause du

système par répartition

 

Trois formes d’investissement possibles

L’épargne solidaire est très peu développée en Midi Pyrénées et en Aveyron.

Cf. tableau ci‐après

La notion de risque

Le principe de solidarité est prépondérant dans ce type d’investissement. Si l’entreprise périclite, tout le monde « en paiera les frais ». Ceci signifie que l’investissement de départ peut n’être pas restitué en entier. C’est pourquoi les aspects de viabilité économique et organisationnelle sont

étudiés en détail avant le prêt.

Toutefois, tout investissement au capital d’une entreprise solidaire fait bénéficier d’une réduction

d’impôt de 18 % sur le revenu et 50% sur l’ISF si l’épargnant immobilise ces sommes pendant 10 ans,

dans une limite de 50 000 et 45 000 €. Les rendements annuels de placement sont respectivement de

4 et 14 %.

Les dons peuvent être déduits des impôts à hauteur de 66% (dans la limite de 20 % du revenu

imposable).

 

Des exemples dans le milieu agricole

Terre de liens Midi Pyrénées construit actuellement un partenariat avec une collectivité en Midi

Pyrénées portant sur l’installation d’un producteur : Terre de liens achète les terres, la commune

construit les bâtiments et l’agriculteur apporte tout le matériel.

Iés a financé Ethiquable installé à Fleurance dans le Gers. Société Coopérative de Production (SCOP)

crée en 2001, Ethiquable importe et commercialise en grande distribution des produits issus du

commerce équitable. En lien avec 35 coopératives de producteurs d’Amérique Latine, d’Afrique et

d’Asie, Ethiquable propose une gamme de 130 produits bio (café, chocolat, jus de fruits,

confitures...). Soucieuse d’adopter une démarche éthique et responsable, la structure travaille en

collaboration avec les producteurs du Sud pour développer l’agriculture paysanne, ouvrir de

nouvelles filières et proposer des produits accessibles au plus grand nombre.

La Cigale des abeilles a soutenu Gilbert Vanpouille, porteur du projet du jardin de l'Eclème, qui

souhaitait s’installer en maraîchage biologique à Robecq. Sa production est commercialisée

directement par le biais d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne).

Ce projet a été financé à hauteur de 2 300 €.Par ailleurs, Gilbert Vanpouille a bénéficié, grâce au club

Cigales, d'un suivi post‐création par un parrain.

Trois finances solidaires en Midi Pyrénées

Les Cigales : Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire.

 

Terre de liens

Créé en 2003.

Iés : Initiatives pour une économie solidaire

Définition Clubs de citoyens mettant en commun une

partie de leur épargne pour financer et accompagner des petites entreprises

Deux outils sont possibles : la foncière et le fond de dotation

Son objet : limiter la spéculation foncière et aider des agriculteurs à s’installer

SCIC de capital‐risque solidaire en Midi‐Pyrénées, depuis 1998.

Son objet : créer de l'emploi dans des entreprises produisant des biens ou des services

utiles, dans le respect de l'environnement et ayant un mode de relation partenariale

 

Site internet : http://www.cigales.asso.fr

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel. : 01 48 40 96 72

http://www.terredeliens.org

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel. : 09 70 20 31 09

http://www.ies.coop

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel. : 05 61 75 12 97

Importance nationale

En 2012, 220 clubs CIGALES rassemblant un

total d’environ 3 000 adhérents.

En 20 ans, 800 cigales ont collectées 3 million d’euros.

3800 actionnaires pour 11 millions d'euros collectés

Plus de 942 000 €collectés auprès de 684

coopérateurs dont 47 personnes morales (Région MP, Grand Toulouse, organismes financiers, coopératives,

associations, CE)

Caractéristiques

de fonctionnement

Groupe constitué de 5 à 20 personnes pour 5

ans (passé ce délai, groupe de gestion en attente de recouvrement de tous les prêts).

Maîtrise directe des fonds engagés en définissant en interne les critères de sélection des projets et en validant ces derniers.

75 % de fonds locaux pour l’achat d’une ferme par la foncière mobilisation locale

Les entreprises sont sélectionnées sur des critères de création d’emploi, d’utilité sociale, de gouvernance

partagée, de commerce équitable, de

développement durable, de lien au territoire.

Souscription Virement mensuel de 8 à 150 euros (moy : 30

euros) pendant 5 ans sous forme d’action non cotée. Investissement dans le projet : soutien

par la consommation, appui, conseil,…

Action non cotée à 100 € + frais de dossier

(3 à 5 €/action) pour la foncière. Don de terres et bâtiments pour le fond de dotation 76 € l’action non cotée sans frais

Utilisation des fonds

Participation au capital social de sociétés en création à hauteur de la minorité de blocage.

Pas de prêts ni de cautionnement. Possibilité d’apports en compte courants d’associés (sous réserve de posséder au moins 5% du capital).

Location dans le cadre d’un bail rural environnemental

Prise de participation minoritaire en capital (de 5 à 25 %) et en compte courant d’associé, sur une période

de 5 ans, dans des entreprises en création ou en

développement. Accompagnement par 2 coopérateurs bénévoles

 

Récupération de l’épargne

Rachat des parts par l’entrepreneur avec ou sans plus‐value (selon contrat de départ) et reversement aux cigaliens

Remboursement sur demande (somme totale ou partielle) ou cession des parts à un tiers (avec droit de mutation)

Remboursement sur demande : pertes solidarisées

Résultats 56 prêts pour un montant de 273 000 €

(investissement moyen de 4 000 €).

Quarante‐quatre fermes achetées pour 50

familles. MP : 7 fermes , 16 agriculteurs et

440 ha.

Plus d’1 million d’euros investis dans 67 entreprises

et création ou maintien de plus de 700 emplois

(investissement moyen de 13 000 €).

 

 

 

 

 

  

Pour une information démocratique

431547_301078616624689_204743842924834_811242_567240352_n

Vous pouvez écouter ou réécouter La marche de l'Histoire de France- Inter

1789: Les cahiers de doléances : le peuple prend la parole

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-1789-les-cahiers-de-doleances-le-peuple-prend-la-parole

 

Lire : Les patrons de la presse nationale. Tous mauvais de Jean Sern

http://www.acrimed.org/article3930.html

ATTALI C'EST ASSEZ !

Jacques Attali, Simone Harari et Benoît Thieulin, bien connus pour leur conformité en matière de pensée économique, viennent de lancer Lundi 12 Mars 2012 à 15 heures, à la Maison de l'Europe de Paris, une pétition-manifeste pour une «Euro-fédération solidaire et démocratique ».

À les entendre, « le choix est aujourd'hui simple : soit nous, Européens, perdrons notre souveraineté au profit de marchés dérégulés, soit nous la renforcerons en nous dotant d'institutions fédérales, démocratiques, budgétaires et sociales ».

On remarquera d’abord que ces personnages, dont la vision critique à l’égard du système économique dominant n’a jamais été marquée par l’acuité, sont soudain pris d’une inquiétude voisine de la panique à l’idée de la domination des marchés et de la perte de souveraineté.

On remarquera ensuite l’emploi du mot « souveraineté », considéré comme tabou jusqu’alors. Suite www.pouruneconstituante.fr


Des Français vont porter plainte contre Sarkozy à la Cour Pénale Internationnale

http://philippehua.wordpress.com/2012/03/04/des-francais-vont-porter-plainte-contre-sarkozy-a-la-cpi/

Medias et manipulation des informations

par Jean-Pierre Crémoux des Amis du Monde Diplomatique Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bonjour,
Deux évènements récemment mis en évidence doivent nous inciter plus que jamais en cette période pleine d'incertitudes à rester critique et vigilants par rapport aux informations qui nous ont assénées:

- le premier date du 7 décembre 2011 sur TF1 et a été révélé par Canal+ : http://www.politis.fr/TF1-a-bidonne-Le-Petit-Journal-l-a,16434.html
- le second du 9 janvier 2012 par l'AFP qui se permet d'inverser totalement le sens d'un discours de Chavez :
http://www.dailymotion.com/video/xnm7uw_l-afp-en-flagrant-delit-de-manipulation-sur-chavez-et-ahmadinejad_sport
Le document qui suit fait par ailleurs une évaluation de la crise syrienne et là aussi on peut y trouver à partir de la page 33 les techniques de désinformation mises en œuvre; cela mérite d'être lu. (http://www.cf2r.org/images/stories/RR/rr11-syrie-une-libanisation-fabriquee.pdf) Enfin, et suite à ces problèmes, les indignés du PAF (Paysage Audiovisuel Français) ont émis le communiqué de presse ci-dessous :


Les Indignés du PAF (Communiqué de Presse réduit -14 Février 2012)

Le 7 Décembre 2011, le « Petit Journal » de C+ révèle que TF1 a diffusé la veille des faux reportages sur la délinquance urbaine dans l'émission "Appels d'urgence" et provoque la création Les Indignés du PAF. Ces Indignés interpellent le CSA avec un avocat et partent à la rencontre de ceux qui font ou analysent l’information en France pour comprendre comment on a pu en arriver là. 3 points fondamentaux ressortent de leurs entretiens.

 

Définir ou redéfinir…

1. au niveau des principes : les notions de journalisme, d'information et de métier des journalistes, en mettant en avant le principe oublié de bien commun;

2. au niveau des structures : la spécificité des entreprises dans leurs financements et leurs missions, le statut juridique des rédactions et l’organisme de régulation des médias, le cas particulier de l’AFP;

3. au niveau des interrelations : l’équilibre des rapports citoyens/ rédactions/ actionnaires/ Etat dans les instances décisionnaires et de régulation des médias.

Des tables rondes partout en France proposent d’étudier les conséquences de ces points lors la semaine du 20 Mars, une synthèse suivra à Paris Vendredi 30 et un appel citoyen Samedi 31…

+ d’infos: https://www.facebook.com/pages/Les-Indign%C3%A9s-du-PAF/247634308638457

Pour nous rejoindre, organiser une table ronde dans votre ville ou y participer, contactez-nous: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.!

Les Indignés du PAF – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Page Facebook: « Les Indignés du PAF »

Les Contestataires propositifs / Les Pieds dans le PAF

et celles et ceux qui décideront de les rejoindre !

 

APPEL A ACTION NON VIOLENTE CONTRE LE SYSTÈME PUBLICITAIRE 
Collectif des Déboulonneurs Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Le collectif des Déboulonneurs organise des actions directes non violentes et de désobéissance 
civile pour lutter contre le système publicitaire et lancer l’alerte autour des problématiques 
liées à la publicité. 
www.deboulonneurs.org
 
 Pourquoi EcoRev’
vendredi 1er janvier 2010, par La rédaction
http://ecorev.org/spip.php?article891
Revue écologiste de réflexion et de débats, EcoRev’ est un outil au service des acteurs 
et actrices des luttes pour la transformation sociale et écologiste à l’échelle planétaire, 
qu’ils/elles viennent de l’écologie, des mouvements sociaux, de la gauche critique ou 
des mouvements citoyens non partidaires émergents face à la mondialisation libérale.
Depuis Seattle, un nouveau cycle de contestation et de transformation s’est ouvert. EcoRev’ entend 
contribuer à donner un contenu propositionnel au renouveau actuel des forces citoyennes et écolos, 
notamment en entreprenant de réactualiser la pensée anti-productiviste face aux nouveaux défis 
d’un capitalisme globalisé et aux enjeux de la mutation informationnelle.
Fondée en 1999, EcoRev’ est animée par des militant-e-s et chercheur/ses écologistes qui ne se 
résignent ni à l’endormissement de l’écologie dans la gestion, ni à la dilution du paradigme 
écologiste dans une gauche social-libérale.
Il s’agit d’imaginer et de construire l’utopie du siècle qui s’ouvre.
Chaque saison voit un numéro paraître, composé d’un dossier thématique, d’articles variés sur 
des thèmes d’actualité ("pistes"), de recensions d’ouvrages, ainsi que d’un "kit militant".
 
A ECOUTER SUR FRANCE CULTURE :
Eh, Place de la toile, le numérique, c'est politique !
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-eh-place-de-la-toile-le-numerique-
c-est-politique-2012-02-18
18.02.2012 - 18:10
Vous pardonnerez l’intitulé familier de cette émission, mais il rend assez bien la manière dont 
elle s’est construite : un jour, il y a quelques semaines, c’était à la suite de l’émission 
« les technos se mettent au vert », je reçois un message provenant de membres de la rédaction 
d’EcoRev'. EcoRev', pour situer, c’est une « revue critique d’écologie politique ».
Revue trimestrielle placée sous l’égide lumineuse du philosophe André Gorz 
(Lire notamment "Le travail dans la sortie du capitalisme") qui en fut le parrain jusqu’à sa mort, 
revue qui dans la lignée des travaux de Gorz se pose régulièrement la question de la technique 
et du numérique. En substance, disait ce message: « nous on aime bien Place de la toile, ça 
nous intéresse, mais vous n’allez pas assez loin, vous ne rendez pas assez compte des 
bouleversements politiques qui sont potentiellement à l’œuvre dans les sujets que vous abordez, 
vous vous arrêtez juste au bord. » 
Ni une ni deux, je passe un coup de fil et propose à la rédaction d’EcoRev' qu’elle vienne nous 
aider à franchir le pas, à comprendre ce qu’il y avait de vraiment politique à l’œuvre 
dans les questions qu’on aborde ici, qu’elle vienne nous expliquer où sont les germes des 
grandes mutations à venir dans les technologies que nous utilisons tous les jours.
Ces deux derniers ont piloté le N° 37 (été 2011) d'EcoRev' "Réseau(x) et société de l'intelligence - 
Le numérique sème-t-il la révolution ?" [toutes les archives sont en ligne]
Nous nous sommes mis d’accord sur 3 grands domaines (il y en aurait d’autres évidemment). 
Le travail. La production. Et la création. Rien que ça.
Avec Marc Robert, directeur de la publication d'EcoRev', 
professeur de chimie à l’Université Paris 7 
(Denis-Diderot).
 
Anita Rozenholc, aujourd'hui retraitée, statisticienne de formation, productrice télé puis chargée 
de développement du numérique (responsable des nouvelles technologies à l’aménagement du 
territoire pendant 14 ans)
Emmanuel Dessendier, ingénieur de formation, aujourd’hui kinésithérapeute.
 
D'autres pays , d'autres modèles de fonctionnement 
d'Etats pour sortir de notre naufrage national. 
Petit reportage de 7 minutes à la rencontre de différents ministres dont le Ministre de 
la Justice et de l’Intérieur... Diffusé sur la 2.
http://www.youtube.com/embed/bJEkoIwvAL8
 
La France s'apprête d'ici début mars à adopter une "taxe sur les 
transactions financières". 
Victoire ? Pas vraiment, car Nicolas Sarkozy  
malgré la pression citoyenne, a annoncé une taxe au rabais et dont
  les revenus seraient finalement destinés au budget national et à
 "réduire les déficits"... 
En clair : le gouvernement a cédé à la finance et nous vole la taxe !
Action urgente Hollande! Sarkozy n'écoute pas que dira le PS?
A diffuser largement
http://www.taxerobindesbois.org/latest/action-urgente-hollande-sarkozy-n-coute-pas-que-dira-le-ps