Infos à la Une

site internet montauban
  • Infos à la une

    Nombre d'articles :
    4
  • Agenda

    image002
    Nombre d'articles :
    0
  • Qui sommes-nous ?

    Nombre d'articles :
    1
  • Accueil

    Nombre d'articles :
    1
  • Uncategorised

    Nombre d'articles :
    2
  • Alimentons nos régions

    L'alimentation fait partie de la culture de nos régions et de la gastronomie française

    arton517-01a5e

    Photo de Pour une constituante voir doléances de René Chaboy

    L'excellent site  EcoAgri 2000 à découvrir en nos temps modernes avec lesquels le bon sens bien souvent disparait.

    Le paradoxe !! Mécanisation à outrance ! Nous en sommes arrivés à ce stupide paradoxe, ce n'est plus la machine qui est au service de l'homme mais l'homme qui est devenu l'esclave de la machine et ceci me fait penser au célèbre film du non moins célèbre CHARLOT, "Les temps modernes".

    Chers visiteurs,


    Je vous rassure tout de suite, je n'aborderai pas les sujets "scabreux" genre "OGM", "poulets aux hormones", "vaches carnivores", "vaches folles", "pollutions dues aux épandages excessifs de lisier", pollutions aux nitrates, "abus de produits chimiques" et nourriture "dioxinée", naufrages à répétition de pétroliers vétustes, marées noires, etc....
    Mais peut être vous demanderez-vous pourquoi un (ancien militant du parti écolo) pourtant passionné de machines et de mécaniques "anciennes" s'insurge contre les engins agricoles actuels ?
    La réponse est toute simple, passionné de vieilles mécaniques à "l'échelle humaine" je le suis certainement et de plus en plus.
    Ecolo, bien sûr mais sûrement plus politiquement car nos représentants, comme tous leurs congénères, tous pays et partis confondus, dès l'accession au pouvoir, renient facilement, trop facilement le pourquoi ils se sont battus. lire la suite

    Livre de 1856 sur le matériel agricole

    Voici un trésor d'un dénommé Auguste JOURDIER, un livre sorti pour sa seconde édition en 1856 où les machines présentées sont non motorisées, forcément sans aucune technologie et auto-construites. Quelques exemples d'illustration voir la suite

    Et si les forêts comestibles étaient la solution ?

    Nous savons tous que pour nourrir de plus en plus d'humains, il va falloir faire des choix quant à notre modèle agricole. Alors que l'on nous fait croire que l'agriculture intensive peut représenter une solution, voire même les OGM qui viendraient sauver l'humanité (quelle blague!), de vraies solutions alternatives existent....et les forêts comestibles représentent une de ces alternatives particulièrement époustouflantes ! Lire la suite

    Le jardin mandala est à la fois très beau et très productif.

    Marc Grollimund pratique et enseigne le jardin mandala depuis 20 ans, et donne de bons conseils dans cet article de Ouest-France.
    Le jardin mandala de la Ferme du Bec-Hellouin, démarré en 2008, sur 800 m2). Potager, ornemental, médicinal... Le jardin mandala ouvre de nouvelles perspectives sur l'organisation de nos cultures.

    En sanskrit, mandala signifie cercle : un support de méditation ancestral pour les bouddhistes qui fait de nouveaux adeptes au jardin. Qu'il s'agisse d'un choix esthétique ou d'une démarche spirituelle, le jardin mandala permet de porter un autre regard sur l'organisation de nos cultures. lire la suite 

    La solidarité entre villes et campagnes, entre le global et le local sont de vieux débats

     La  survie des peuples de la Planète face à l'invasion industrielle spéculative perpétuelle de produits dénaturés est le sujet de plus en plus fondamental lié à notre modèle français . La création de bidonvilles à la périphérie des villes provenant de l'élimination  progressive des fermes et micro-entreprises des territoires ruraux est le sujet social primordial impliquant  fatalement une révision de  la pensée dominante nommant "économie" un gaspillage mondialisé autant des savoirs faire humains que du temps perdu à la recherche du  rare emploi ou de l' information la plus juste.  La survie touche  producteurs, consommateurs et intermédaires, elle invite citoyens des associations de la Société Civile  à une  réflexion sociale indispensable pour l'organisation de la résistance face au développement de la  pollution sous toutes ses formes possibles. La survie interroge citadins, néoruraux et ruraux sur les formes humaines à inventer pour éviter les concentrations des villes et les désertifications de nos campagnes tout en redonnant à l'économie son véritable sens: un investissent créatif plutôt que spéculatif.

    Ces questions étaient déjà au coeur de la réflexion de Jean Jaurès à la fin du XIXe siècle, à l’époque de la « première mondialisation ». Retour sur un débat fondateur pour le socialisme européen.
    Le concept de « démondialisation » divise la gauche et les socialistes français. Peut-on élever les tarifs douaniers sans nuire à la solidarité internationale des travailleurs et renchérir le coût de la vie ?

    La solidarité entre villes et campagnes

    Les premiers textes politiques de Jaurès concernant la question agricole datent du début de l’année 1887 ; il prend alors position dans le débat protectionniste à propos des prix du blé et du pain. L’article de La Dépêche du 29 janvier annonce une intervention parlementaire longue et argumentée le 8 mars suivant. Jaurès pose assez nettement le problème :

    « La question est redoutable, car elle met aux prises, au moins en apparence, l’intérêt des villes et l’intérêt des campagnes : les ouvriers ne veulent pas payer leur pain plus cher, et les producteurs de blé, qui bien souvent sont eux aussi des travailleurs, levés avant le jour, veulent vivre »voir la suite

    Impossible en 2015  d'aborder la nourriture humaine sans s'informer sur  la spéculation des matières premières de la Planète.

    -        

    L'alimentation  fait partie de la culture de nos régions et de la  gastronomie française

     Pour inverser le gaspillage de l'industrie alimentaire cliquer ici

    Menu :

    Hors d'oeuvre

    1 - L'alimentaire, un besoin essentiel

    2- Nouvelles orientations avec les outils coopératifs 

    3- L'agriculture condamnée à l'excellence (voir fichier pdf)

    4-  Recettes bonnes ou mauvaises

    en fichiers PDF:

    5- enjeux sur l'espace agricole (Ph. Pointereau)

    6- Nos produits français, la fin d'un mythe

    7- Le bio peut-il nourrir le monde?

    8- Les produits bio en Chine

    DESSERT

    Le roi et le millas ( folklore occitan)

     Jadis pour meubler les longues soirées d'hiver , on rappelait qu'un jour, le roi Henri IV, déguisé , serait venu jusqu'à Raissac. Tenaillé par la faim, il aurait demandé l'hospitalité à un habitant. Celui-ci offrit au roi du milhas au miel. Le roi le trouva si bon que, revenu chez lui, il fit augmenter aussitôt les impôts des paysans de la région . N'était ce pas justice puisque ces paysans mangeaient mieux que le roi lui-même?

     Extrait du livre : les grandes heures des moulins occitans , paroles de meuniers

    par Bézian Jean et Huguette aux éditions Plon

    Où trouver ce livre?

    Bibliographie sur les moulins occitans

    Curieuse attitude de ce bon roi occitan qui de Pau monta à Paris ? Il donne d'un côté la poule au pot aux paysans ( enfin ce que l'on nous en a dit ) et de l'autre il augmente les impôts sur le milhas?

    A croire que là-haut : rois d'hier et d'aujourd'hui d'où  qu'ils viennent ne pensent qu'à augmenter les impôts? Cette petite histoire est une bonne entrée pour la gastronomie française qui se nourrissait autant des provinces et des recettes venant de nos grand'mères des campagnes provinciales que des cuisiniers de la cour royale.

     La cuisine de la cour du roi à elle seule n'est pas  représentative de  cette gastronomie française et  Après la décapitation du couple souverain,  cette lignée des grands chefs fondèrent  leurs  restaurants pour sortir du  chômage. Eh oui! Le chômage existât déjà à cette époque.....

    Nous attendons la participation solidaire de  nos grandes toques à  cette alimentation locale de la semence jusqu'au recyclage car une forte partie des produits est  hélas encore issue de centrales d'achats de la grande industrie mondiale. La cuisine des grands chefs   ne peut donc être  seule  représentative de  cette gastronomie française ayant un grand  besoin de se relocaliser à partir de la production d'aliments contrôlés par des associations de consommateurs, d'intermédaires et de producteurs.

    Périco Légasse est journaliste et  critique gastronomique. Il célèbre les produits du terroirs à partir desquels est élaborée une cuisine régionale, il publie chez François Bourin un dictionnaire impertinent de la gastronomie qui ne va pas lui valoir que des amis. Voir la suite

     

    1- L'alimentaire, un besoin essentiel,

    préoccupation principale de Lien en Pays d'OC avec les réseaux solidaires depuis 1994

     

     Notre association fondée entre producteurs, intermédiaires et consommateurs a une vision globale de la semence jusqu'au recyclage et de la fourche à la fourchette .

    Elle informe sur  les dangers de l'orientation "grande consommation"et de production alimentaire intensive. Face à cette orientation, nous proposons  certaines solutions , beaucoup d'autres sont possibles , pour que notre alimentation se délivre  des grands lobbies financiers industriels de l'agroalimentaire.

    La production alimentaire locale a devant elle un avenir certain car elle fait partie d'une logique économique et écologique,  au contraire de l'agroalimentaire qui entraîne une surconsommation de matériel, d'energie, par ses logistiques de transports et de conservation alimentaire (congélation , réfrigération, irradiation ) coûteuse ...au détriment de la qualité réelle des produits.

    Nous vous invitons  à signer et faire signer l'appel « alimentons 2012 ».
    Pour prendre connaissance de l'appel :  cliquer ici

    pour signer l'appel

    Des expériences  alliant le privé et le public commencent à s'organiser pour une production dite de filières courtes  moins coûteuses en investissement et en frais de fonctionnement.

    Une doléance sur la question alimentaire a été déposée sur le site pour une constituante ainsi qu'une doléance demandant un plan quinquennal pour sauver la ruralité agricole par un grand emprunt public

     

    Deux mouvements  soutiennent une agriculture  en accord avec l'environnement:

    L'agriculture biodynamique respecte les règles du vivant: elle permet  à des associations de s'organiser localement pour  transmettre un savoir faire : dans   l'agriculture ,   le maraîchage et les jardins.   

    Nature&Progrès est une agriculture biologique, écologique, équitable et durable dans la biodiversité avec des consommateurs engagés pour un environnement de qualité .Un monde sans OGM, sans OMC et sans AGCS dans un réseau alternatif et solidaire.

    Le projet d'une agriculture et d'une production alimentaire plus proche des hommes , nécessite un intérêt pour les problèmes  d'acquisition de terres, les habitudes actuelles de l'habitat viennent s'opposer de bien des façons à cette relocalisation.

    Terre de liens est un organisme permettant l'achat coopératif de terres destinées à l'alimentation locale, il se compose d'une foncière et d'associations régionales . Cette association permet à des jeunes  de s'installer en relation avec un réseau de citoyens investis dans une démarche complémentaire d'intérêts communs.   L' objectif est de favoriser des groupes locaux pour soutenir un projet d'installation ou de développement local. 

     La question alimentaire n'échappe pas à la question des semences, un vaste sujet. Des semences porteuses de la vie peuvent-elles appartenir à des sociétés privées qui s'enrichissent sans limites, ou doivent elles rester à la gestion des biens communs?

    Le réseau de semences paysannes  s'est constitué pour garantir la biodiversité des variétés  

    Ce réseau est relayé par le réseau des semeurs volontaires  

     ***

    La fonction de notre association est d'informer et de participer à la création de réseaux solidaires et alternatifs, nous sommes persuadés , comme vous certainement , que les solutions viendront de nous-mêmes organisés en associations.

     

    2- De nouvelles orientations avec  les outils coopératifs:

     

    Des outils coopératifs au service d'une économie alimentaire locale de qualité permettront:

    - d'alimenter nos régions

    - de faciliter les achats en commun de terre  destinée à l'alimentation , les outils pour des achats de petits matériels (ex:  serres)  pour les jeunes souhaitant s'installer, les échanges de services ( SEL et monnaie locale complémentaire).

    - d'impliquer les consommateurs à devenir partenaires,  travailler en étroite coopération avec les associations de parents d'élèves qui veulent faire évoluer la qualité alimentaire des cantines scolaires pour la santé de leurs enfants.

    - de travailler sur une nouvelle orientation alimentaire et sortir de nos habitudes de production et de consommation d'après guerre : trop carnée, trop lactée et ainsi éviter la suppression constante de nos paysans dirigée par les intérêts du pouvoir mécaniste industriel .

    - de favoriser une agriculture moins coûteuse en énergie et en investissement matériel ( petit maraîchage).

    - d'organiser des rencontres pour la mise  en place de magasins de vente de produits locaux et réguler ainsi l'offre et la demande  en réseau . ( une charte définissant les enjeux du développement de la production locale)

    -  de redéfinir le travail des intermédiaires au service de la citoyenneté: impliqués dans la médiation et le suivi de l'information. Les intermédiaires organiseront des rencontres, des évènements pour que la production   s'adapte à  la demande croissante de la consommation alimentaire de qualité.

    - de sensibiliser par  un travail pédagogique une nouvelle orientation de l'agriculture et du maraîchage à taille humaine et sociale en relation avec des professionnels qui vivent la réalité économique du travail de la Terre et les jeunes  voulant sortir des ghettos des villes , ce sera un moyen de résister à l'exode des jeunes de 18 à 35 ans dans nos zones rurales. Des magasins ou centre d'université citoyenne dans lesquels les producteurs viendront parler de leurs produits, de leur travail et leur besoin en main d'oeuvre.

    - de sensibiliser la mise  en place d' ateliers coopératifs de transformations locaux de manière à éviter d'une part les transports d'animaux sur nos routes et d'autre part valoriser notre cuisine locale.

    - de valoriser les variétés sauvages ex: cynorhodon, des variétes locales (fruits    de vergers abandonnés ex de l'association Renova dans l'Ariège  

    - de faire un appel aux porteurs de projet de petits et moyens magasins souhaitant travailler sur cette vision économique citoyenne de production alimentaire  locale de qualité. Travailler entre ces magasins un fond de solidarité de manière à éviter que les plus gros éliminent  les plus petits.

     - de favoriser des évènements populaires avec la vision artistique de la parodie du système dominant tout en apportant des travaux pratiques de mise en place de solutions nouvelles.

    Vous pouvez télédécharger en fichier PDF L'alimentation de qualité , les adresses nécessaires pour rejoindre nos réseaux . Nous proposons deux  dossiers sur la page "inscrivez vous":

    1) des ateliers cuisine pour contribuer au développement des circuits courts

    2) Le monde des céréales

    (Vous pouvez vous procurer ces deux dossiers en pdf en nous les demandant )

     

    3- L'agriculture condamnée à l'excellence: article de l'expansion.com

    telecharger-la-fiche-pdf 

     

    4-  Recettes bonnes ou mauvaises?

     

    De bonnes recettes

     La pomme de terre n'a plus le monopole des chips cliquer ici

     et de beaucoup moins bonnes

    La tarte aux cerises : la cerise sur le gâteau

    Du Nutella  aux OGM

    Ou la recette Nutella maison

     

    5- Enjeux sur l'espace agricole

     

    telecharger-la-fiche-pdf

    6- Nos produits du terroir, la fin d'un mythe


    telecharger-la-fiche-pdf

    7- Le bio peut-il nourrir le monde?

    telecharger-la-fiche-pdf

    8- Les produits bio en Chine

     

    Inventons une agriculture paysanne et citoyenne d'avenir pour l'économie de la planète

    La culture urgente de la biodiversité alimentaire pour commencer à sortir des crises

    La vérité sur les OGM c'est notre affaire! par Corinne Lepage avocate et femme politique

    Stop aux subventions pour la pollution

    La bio entre business et projet de société : Voir la rubrique "santé en danger"

    Pesticides tueurs d'abeilles : ne laissez pas les lobbys faire la loi !

    Voir Observatoire des habitudes alimentaires

    Pourquoi sommes nous tous concernés?    Voir la rubrique

    Nombre d'articles :
    1
  • Biens communs

    Nombre d'articles :
    1
  • Circuits coopératifs

    Nombre d'articles :
    1
  • Transition

    Nombre d'articles :
    1
  • Thèmes alimentaires

    Nombre d'articles :
    9
  • Thèmes du développement durable

    Nombre d'articles :
    10
  • Nos partenaires internationaux

    Nombre d'articles :
    5