Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

L’agriculture est dans une impasse , le dénigrement n’est pas la bonne solution , des solutions citoyennes existent

L’agriculture est dans une impasse, des solutions citoyennes existent pour participer d’une part à organiser des jardins résilients coopératifs et d’autre part resserrer les liens avec une agriculture qui innove en évitant le piège du modèle dominant fondé sur la pétrochimie  remis en cause dans le  chaos social actuel touchant aussi l' alimentaire ( maladies , pollutions…)

Le manque de confiance de la part de consommateurs  peut se rétablir  en cultivant le lien social dans une co-construction de filières  réunissant producteurs -intermédiaires et consommateur : c'est une solution.

Soutenir les agriculteurs en difficulté souhaitant rebondir en participant à l’agroalimentaire citoyenne coopérative ( autrement dit une alimentation portée par la société civile) qui donnera la place aux consommateurs responsables ( consom'acteurs ) dans les Conseils d’Administration est une autre solution complémentaire dans l’aménagement co-constructif des territoires.

Voir Dénigrer les agriculteurs, c’est se tromper de cible : plaidoyer pour les agriculteurs français

Par la faim expliquée Le problème Périphérique parisien bloqué, Champs-Élysées sous la paille, les agriculteurs français en ont assez d’être dénigrés et de vivre dans la misère. Isolement, pauvreté, faillites, exode, dépression, suicides, sont le lot d’un nombre croissant de paysans français qui constatent que le métier auquel ils consacrent leur vie ne leur permet ni de vivre correctement, ni d’être bien considérés par le reste de la population du pays. Car les agriculteurs sont chaque jour critiqués davantage et pris pour responsables d’une qualité et d’une sécurité sanitaire de l’alimentation qui n’apparaissent guère satisfaisantes ainsi que de l’impact négatif qu’a l’agriculture sur notre environnement. Il arrive même que certains soient traînés en justice par leurs voisins pour les « nuisances » dont ils seraient la source. Le revers de la médaille voir plus

Face aux problèmes sociaux et de dérèglement climatique, le système basé sur la surconsommation et le tout prêt à l’emploi est remis en cause : il ne redonne pas un revenu décent à chacun, pour se nourrir et pour se loger convenablement .

Repeupler les ruralités contribue à " la Résilience alimentaire des territoires et sécurité nationale " Dépeupler les villes pour repeupler les ruralités un projet coopératif citoyen à soutenir Paris et d’autres villes connaissent aujourd’hui des problèmes de circulation conjugués aux manifestations et grèves qui paralysent l’économie . Les ruralités vieillissent et manquent de projets coopératifs . Les maisons nombreuses dans l'attente d'être vendues pourraient avec des organismes comme habitat et humanisme ( ou d'autres initiatives  immobilières sociales ) reloger les populations souhaitant venir en zones rurales ou tout est à entreprendre à l'endroit pour une économie durable . Actuellement , dans de nombreuses petites villes et villages les commerces aidés par les institutions publiques naissent et meurent environ les deux années suivantes , ces commerces n'abordent pas les besoins manquants et se mettent en concurrence avec ceux qui existent; le chômage est ainsi entretenu par manque d'idée coopérative en agissant à l'envers . Voici un projet que vous pouvez soutenir et qu'ensemble nous pouvons faire évoluer car beaucoup de citadins souhaitent venir en ruralité ; leur regard innovant  et leurs compétences coopératives nous permettraient de développer la résilience nécessaire à l’être humain en créant  des entreprises coopératives face aux problèmes sociaux écologiques et économiques qui s’accumulent.

Face aux problèmes sociaux et de dérèglement climatique, le système basé sur la surconsommation et le tout prêt à l’emploi est remis en cause : il ne redonne pas un revenu décent à chacun, pour se nourrir et pour se loger convenablement .

Le but de la campagne  "Alimentation  de qualité et habitat: des besoins prioritaires pour une vie sociale"  est de former un groupe qui relie ces deux besoins essentiels s’alimenter qualitativement et se loger décemment pour garantir une vie sociale dans l’aménagement du territoire .

Anna Chavepayre : « Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages »

Alimentation  de qualité et habitat: des besoins prioritaires pour une vie sociale voir le projet citoyen ici

Merci de soutenir la campagne Alimentation  de qualité et habitat: des besoins prioritaires pour une vie sociale sur Factio. org  en cliquant sur ce lien    pour "Décider  du monde de demain" .
Défendez facilement les causes qui vous sont chères et faites directement pression sur les décideurs.

En complément Résilience et Sécurité nationale avec Stéphane Linou​ voir plus

Jardins résilients, citoyens , coopératifs ...les termes ne manquent pas pour désigner des tendances qui s’annoncent incontournables . Que mangerons-nous demain ? Avec les problèmes climatiques qui s’accentuent : sécheresse pour les uns , pluies diluviennes pour les autres certains pays sur la Planète connaissent déjà les famines .

Les solutions citoyennes sont prévues dans les campagnes sur Factio.org ( plateforme qui permet d’alerter les élus de votre choix ) Vous pouvez les soutenir et y participer .

Merci de soutenir la campagne  Décidons de notre alimentation ! Pour une véritable démocratie alimentaire avec Confération Paysanne sur Factio. org  en cliquant sur ce lien  pour "Décider  du monde de demain" .
Défendez facilement les causes qui vous sont chères et faites directement pression sur les décideurs.

Bien coopérativement

René Chaboy​


Nous ne défendons pas la Nature, Nous sommes la Nature qui se défend- D’une vision mécaniste à une vision organique
Par Laurie Debove
« L’un des changements ontologiques les plus dramatiques de notre époque est la redéfinition d’organismes vivants, en particulier les semences et la nourriture, en machines – machines créées par les entreprises. Nous devons de toute urgence passer du paradigme d’une terre morte à celui d’une terre vivante. Nous devons passer d’un système alimentaire industriel à un système alimentaire agricole et écologique. En le faisant, nous régénèrerons la vie sur Terre ainsi que notre santé et notre liberté. » écrit ainsi le Dr Vandana Shiva dans notre livre "Vivant"
Qu’est-ce que le vivant et comment y avons-nous notre place ? Quels sont le rôle et la fonction de l’humanité dans la grande toile de la vie ? Ce sont ces questions, étroitement liées à un nouveau rapport au monde, que les auteur.e.s et activistes vous proposent d’explorer dans le nouveau livre-journal de La Relève et La Peste : Vivant. Voir la suite

Pourquoi se défendre ? 

Alimentation et poisons ( pesticides et OGM ) réunis sont incompatibles avec la santé publique . Ces deux secteurs ne peuvent être gérés par une même multinationale car elle imposerait un business producteur de crimes contre l'Humanité.

Non à l'imposition de l'alimentation du  monstre à deux têtes Baysanto !

Margrethe Vestager, Commissaire à la Concurrence, Commission européenne

Pétition :

Une fusion entre Bayer et Monsanto serait un vrai désastre pour les agriculteurs. Ce mariage serait une catastrophe pour nos insectes, abeilles et oiseaux. Nous vous demandons de rejeter, avec nous, cette fusion et ainsi prévenir les dommages que causeront ces multinationales. Nous demandons également une totale transparence dans le processus de décision autour de cette fusion.

Pourquoi est-ce important ?

Bayer est l’un des plus grands producteurs de produits chimiques agricoles, d’engrais et de pesticides. Quant à Monsanto, il a une mainmise quasi totale sur les organismes génétiquement modifiés. À elles deux, ces multinationales pourraient avoir un contrôle absolu sur ce que les agriculteurs font pousser dans leurs champs, sur les produits qu’ils utilisent, mais aussi sur ce que nous mettons dans notre caddie, et donc dans notre assiette. Suite 

Le craking, ce nouveau fléau de notre alimentation
    Par Mr Mondialisation
Qu’est-ce que le cracking dans l’industrie agroalimentaire ?
En pétrochimie, le craquage désigne le procédé de raffinage qui casse une molécule complexe pour la diviser en éléments plus petits. Cela permet d’isoler certains éléments du pétrole, qui vont servir à la composition d’hydrocarbures plus légers par exemple l’essence. Le problème, c’est que dans la mouvance des aliments ultra-transformés, cette technique a été adaptée pour l’industrie agroalimentaire. Via ces techniques, il est désormais possible, par exemple, de faire du poulet sans aucune trace de viande de poulet, selon un directeur commercial interrogé dans un reportage d’Envoyé Spécial de septembre 2018. Et les possibilités sont pratiquement infinie…voir plus

Projet de loi Agriculture et Alimentation-Un texte sans grande ambition qui ne réglera pas les crises agricoles

Publié le : 16/05/2018 

Depuis le début de l’année, plusieurs chantiers se sont ouverts dans la suite des Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) : projet de loi, plans de filières et plans thématiques. Alors que le projet de loi agriculture et alimentation est sur le point d’être discuté dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale mardi 22 mai, les organisations membres de la plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire1 alertent sur la stratégie agricole et alimentaire française qui semble se dessiner. Après environ 10 mois de travaux, il est difficile de retrouver l’ambition annoncée des EGA dans les processus en cours. lire la suite

Soja : la grande invasion - VF - Diffusé le 25/02/18 à 20h50 sur FRANCE 5

Le soja s'est aussi peu à peu introduit dans de nombreux produits. Ainsi, pour réaliser des économies sur les steaks, de plus en plus d'industriels remplacent une partie de la viande de boeuf par du soja. Des aliments hybrides souvent servis dans les cantines des enfants. Cette consommation exponentielle ne serait pas sans conséquences sur la santé. Depuis 2005, les autorités sanitaires recommandent d'en limiter la consommation. Par ailleurs, le soja est également un aliment essentiel pour les animaux que nous consommons et il est en grande partie importé du Brésil. Là-bas, la plante est génétiquement modifiée et traitée avec un pesticide très controversé : le Round up voir la suite

Bayer et Monsanto, ces deux géants à l'histoire sulfureuse

En rachetant Monsanto, Bayer met la main sur une société qui multiplie les scandales notamment autour de ses herbicides depuis plus de 40 ans. Mais l'histoire de la société allemande est également émaillée d'affaires concernant ses activités agrochimiques et pharmaceutiques. Accusé d'être impliqué dans un scandale de sang contaminé

A la fin des années 1970 et au début des années 1980, Bayer et plusieurs autres laboratoires ont été accusés d'avoir sciemment écoulé des produits sanguins contaminés par le VIH. En 2011, le groupe allemand et trois autres laboratoires ont indemnisé des hémophiles.

Ces affaires ont écorné l'image d'un groupe, qui lutte contre son histoire et vante une image d'entreprise en plein rédemption avec son slogan "Science for a better life" (la science pour une vie meilleure). Comme le rappelle Bloomberg, la société allemande a déjà dû pour redorer son image fortement dégradée par la seconde guerre mondiale.  Elle est en effet issue du groupe industriel IG Farben, une entreprise ayant collaboré avec les nazis et eu recours aux travaux forcés, notamment. suite 

Glyphosate : Monsanto veut accéder à toutes les communications de la plateforme Avaaz  

Une requête très large

Emails internes, documents de travail, conversations téléphoniques, le géant de l’agrochimie veut avoir accès à tout ce qui concerne le glyphosate, son herbicide phare soupçonné d’être cancérogène… «y compris les noms et adresses mail des journalistes qui ont couvert nos campagnes», avance Avaaz dans un message à Libération. La demande, formulée aux États-Unis le 26 janvier, porte notamment sur les actions de lobbying d’Avaaz auprès des instances européennes entre 2015 et 2017, afin d’empêcher le renouvellement pour quinze ans de l’autorisation du glyphosate (une pétition avait dépassé les deux millions de signatures). Extrêmement large, la requête pourrait même être entendue comme portant sur les pétitions lancées non seulement par l’équipe d’Avaaz, mais aussi par des internautes «lambda». voir la suite 

Retrouvez l'interview de Vandana Shiva :GRAND ENTRETIEN : VANDANA SHIVA : « Monsanto, Bayer, Syngenta… un cartel criminel »

Propos recueillis par Amélia Blanchot

Pourquoi construire ensemble un nouveau monde ? 

Vous dénoncez le modèle agricole productiviste actuel. Quelles solutions concrètes proposez-vous ? L’agriculture biologique est-elle la seule issue ? suite 

L’Alliance des Cuisiniers Slow Food

Slow Food a lancé le projet de l’Alliance des Cuisiniers dans le but d’impliquer le monde de la restauration dans la bataille pour sauvegarder la biodiversité.

En utilisant les produits de l’Arche du Goût, les Sentinelles et les produits locaux « bons, propres et justes », les cuisiniers de l’Alliance établissent des relations directes et durables avec les paysans et les petits producteurs.

Le projet est ouvert : les restaurateurs de toute formation et tradition peuvent adhérer à l’Alliance des Cuisiniers, du moment qu’ils sont intéressés, dans leur activité quotidienne, par la sauvegarde de la biodiversité agro-alimentaire, des savoirs gastronomiques et des cultures locales.

Le coordinateur du réseau des chefs français est Xavier Hamon

 

L’Alliance des Cuisiniers pour la biodiversité et une bonne alimentation

Toutes les cuisines du monde doivent jouir d’une même dignité.
Il est nécessaire de réhabiliter et de faire connaître les produits d’un territoire ainsi que les manières de les cuisiner : ces savoirs courent le risque de disparaître avec la biodiversité alimentaire qui les a inspirés ; ces produits supplantés par l’industrie agro-alimentaire et par une agriculture intensive, esclave de la chimie et conditionnée par le marché mondial.
Je parle d’une gastronomie libérée.

 — Carlo Petrini     voir la suite 

Voici pourquoi la tri-organisation pour une alimentation de qualité prenant en compte les consommateurs- les producteurs et les distributeurs réunis est une nécessité voir la suite 

Les ZADs ( Zone A Défendre) doivent se prolonger par des ZACs ( Zone A Construire ) pour que la consommation responsable de qualité puisse devenir un facteur Démocratique et Economique créateur d'emplois.

La consommation responsable de qualité :  facteur de créativité économique d'emplois

La recherche d'un emploi ou la mise en place d'un projet professionnel sont des besoins sociaux actuels face à la calamité du chômage voir la suite 

La qualité alimentaire exige la transparence sur les étiquettes, engageons-nous avec des scientifiques et des médecins qui mettent en garde : pesticides et OGM voir la suite

Une tri-articulation sociale entre producteurs, distributeurs et consommateurs pour construire son choix avec la création d'une Fondation respectant la qualité alimentaire voir la suite 

Les avantages du développement de la qualité alimentaire s'appuyant sur les principes de la Démocratie Evolutive et de la Tri-organisation sociale entre producteurs, consommateurs et distributeurs -intermédiaires.     voir plus 

La qualité alimentaire: un sujet qui préoccupe dès 1924  voir plus 

La qualité alimentaire démocratique et économique : un atout pour nos villages. voir la suite 

Déclaration pour la Liberté des Semences voir la suite 

 

Médicaments pour enfants Trop sont inutiles ou dangereux

Publié le : 21/02/2018 par Que choisir ? 

Administrer un médicament à un enfant n'est pas un geste anodin. Or ces dernières années, plusieurs études ont mis en lumière un recours excessif aux traitements médicamenteux chez les plus jeunes. En 2005 déjà, une enquête de la caisse primaire d’assurance maladie de l’Aude révélait qu’un enfant sur dix de moins de 15 ans s’était vu prescrire un médicament contre-indiqué pour son âge. Fort heureusement, la tendance est aujourd’hui à la mesure. suite