Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Transition énergétique : le mirage de la croissance verte

 Transition énergétique : le mirage de la croissance verte

par Pascal Hérard

Un "Green new deal" européen pour lutter contre le changement climatique et relancer l'économie est souhaité par de nombreux acteurs politiques, économiques ou défenseurs du climat. Pourtant, la théorie de la "croissance verte" et ses programmes de production d'énergie par les renouvelables sont contredits par de nombreuses recherches. Voir plus

Le mythe de l’énergie éolienne

Par Antoine Waechter

Dans « Le scandale éolien », Antoine Waechter s’attaque au mythe entretenu par les partisans de l’éolien, qui justifie de coloniser le territoire français sans aucun encadrement public.

  • Présentation du livre par son éditeur :

L’image d’une énergie propre capable de remplacer le nucléaire et utile dans la lutte contre le réchauffement climatique, entretenue par les partisans de l’éolien, est un mythe qui justifie de coloniser le territoire français sans aucun encadrement public. Les aérogénérateurs investissent dorénavant tout le pays avec des machines monstrueuses de plus de 200 mètres de hauteur, dénaturant les plus beaux territoires et dégradant le cadre de vie de milliers de personnes. L’État protège les spéculateurs du vent contre les citoyens qu’il est censé protéger, par le démantèlement progressif du droit de l’environnement et le recul de la démocratie.

  • Antoine Waechter est ingénieur écologue, directeur d’un cabinet de consultants en environnement. Engagé dès l’âge de 16 ans en faveur de la nature et des paysages, candidat à l’élection présidentielle en 1988, il a assumé successivement diverses fonctions électives, du local à l’Europe. Heurté par l’apparition des aérogénérateurs dans des territoires appréciés, il s’interroge dès 2002 sur une filière qui ne répond à aucun des enjeux majeurs de ce siècle et ne poursuit d’autre finalité que la rémunération de ses investisseurs. Auteur de Dessine-moi une planète (1990) et Le sens de l’écologie politique (2017). voir plus

Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes

Par Blandine Vue

Au nom de la transition énergétique, les campagnes s’industrialisent à grande vitesse. L’autrice de cette tribune raconte la métamorphose de la Haute-Marne, autrefois vivante et dorénavant colonisée par les éoliennes, les méthaniseurs, les plantations de biomasse…

Blandine Vue est docteur ès lettres, diplômée en sciences du langage, lauréate de la Fondation Nicolas Hulot pour ses activités pédagogiques de terrain. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont Histoire des paysages (éd. Errance) et un roman, La Colonie (éditions L’Harmattan). Voir plus

Véhicules électriques : 700 000 tonnes de batteries à recycler en 2035
Par Vincent Verier
L’Europe doit créer sa filière de recyclage de batteries pour limiter l’impact de la voiture électrique sur l’environnement. En France, la SNAM, une entreprise spécialisée dans le recyclage, s’y prépare.

Des métaux toxiques, rares, précieux, du plastique mais aussi des acides. Dans les batteries de voitures électriques , on retrouve un peu de tout. Des matières valorisables, mais aussi dangereuses et polluantes . À la SNAM, une des deux principales entreprises françaises spécialisées dans le recyclage des batteries, on se prépare à vivre de grands bouleversements dans les prochaines années. Voir plus

Acheter un Véhicule Electrique , un geste vert ou pas ?

Écrit par Pierre Langlois

Les véhicules routiers auront beau tous être électriques, ça ne règle pas les problèmes de la congestion routière et des stationnements en ville. Par ailleurs, d’ici 2050 l’humanité devrait avoir atteint une population de 10 milliards d’individus sur la Terre, qui voudrons, eux aussi, une part de notre confort pour les transports, entre autres. On se doit donc de changer de paradigme, car on va épuiser toutes les ressources de la planète, très rapidement, et la polluer à outrance encore plus, pour extraire les ressources nécessaires et fabriquer les nombreux véhicules nécessaires, si on continue « business as usual ».

« Chaque jour de la semaine dans les grandes villes du Québec, les Québécois transportent avec eux 25 millions de sièges vides dans leur voiture, dont 14,8 millions dans la région de Montréal. Les problèmes de congestion qui s’aggravent sont causés par une vérité qui dérange : nos routes sont saturées de voitures vides. »

Que dire de plus, sinon qu’il est plus que temps d’agir pour remédier à ce gaspillage de ressources, au lieu de multiplier les routes et autoroutes. La solution est simple, le covoiturage  lire l’article complet

Les véhicules autonomes dans la neige et le brouillard

Écrit par Pierre Langlois  lire l'article