Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Les avantages du développement de la qualité alimentaire s'appuyant sur les principes de la Démocratie Evolutive et de la Tri-organisation sociale entre producteurs, consommateurs et distributeurs -intermédiaires.

Lien en Pays d'OC propose le développement de la qualité alimentaire s'appuyant sur les principes de la Démocratie Evolutive et de la Tri-organisation sociale entre producteurs, consommateurs et distributeurs -intermédiaires.

Quels sont les avantages de ce projet de développement durable d'une qualité alimentaire de "la semence reproductible jusqu'à l'assiette ?

Le premier avantage de ce projet de développement durable est d'en faire respecter les 3 piliers fondamentaux : social-écologie-économie sans en perdre une partie voir plus . Ce respect préfère à la Démocratie Participative, la Démocratie Evolutive qui permet  à la Tri-organisation sociale d'une filière alimentaire de qualité entre producteurs, consommateurs et distributeurs -intermédiaires de se mettre en marche à partir d'un nouveau processus incluant globalement social-écologie et économie .

Ce nouveau processus démocratique permet de fixer le juste prix recherchant la qualité qui ne peuvent être définis l'un sans l'autre et sans la participation des 3 acteurs de la filière alimentaire économique .

Cette démarche pratique évolutive de la démocratie permet d'éviter les prix fixés et imposés par des institutions éloignées des réalités pratiques sociales-écologiques et économiques des territoires mais favorisant les intérêts de court-terme de vente de promoteurs de matériels inadaptés au service durable des biens communs.

Cette vente à court -terme de matériels inadaptés au fondement tri-partite durable social-écologique et économique a pour effet principal de dynamiser une dette publique sur le long terme .

La démarche de Lien en Pays d'OC soutient les mi-croprojets responsables portés par les citoyens de la société civile , s'appuie sur la responsabilité de l'argent comme outil d'échanges et permet ainsi d'éviter les projets répétitifs aux lourds investissements qui servent les intérêts de certains promoteurs-techniciens et de certains décideurs dans l'immédiat en alourdissant la dette publique à long terme .

Le développement de la dette publique est un frein à l'économie responsable, aux consommateurs et contribuables associés ainsi qu'à l'avenir social de nos pays sous l'emprise du pouvoir de la spéculation.

Monsieur Malade et la loi santé. Est-ce ce système de santé que nous voulons ???

 

voir http://www.sodi38.com/images/manifestations/mrmalade.pdf

Beaucoup de malades et certains endroits en voie de désertification sociale -économique n'ont pas assez de médecins ; l'alimentation toujours dangereuse que les monopoles industriels continuent à vouloir imposer comme la seule solution économique ne favorise pas la santé . Pouvons-nous attendre que ce système produisant ces aberrations puisse nous sauver de tous ces problèmes s'ajoutant régulièrement les uns aux autres ? Comment le système spéculatif dominant le pourrait-il puisqu'il est incapable d'assurer de lui-même sa transformation interne ?

Si ce système de gouvernance ne peut se remettre en cause, pouvons-nous attendre qu'il aille jusqu'au bout de son suicide ?

Nous pouvons par contre étudier une voie nouvelle : celle portée par la société civile dans laquelle nous pouvons nous engager.

L'association Lien en Pays d'OC en mouvement propose des ateliers coopératifs, un espace de création sociale démocratique élargissant un réseau évolutif

Cette voie dans laquelle l'association Lien en Pays d'OC s'est engagée propose un principe démocratique pour développer une alimentation de qualité s'appuyant sur l'organisme social tri-articulé et sur les micro-projets responsables portés par les citoyens de la société civile . La démarche est évolutive afin de favoriser une économie dirigée vers un objectif: développer la qualité alimentaire

  • en réunissant les producteurs, les consommateurs et les distributeurs-intermédiaires

  • en fixant le juste prix au début d'un processus démocratique.

Cette démarche s'appuie sur la responsabilité de l'argent et permet ainsi d'éviter les projets répétitifs aux lourds investissements qui servent les intérêts de certains promoteurs et certains décideurs dans l'immédiat en alourdissant la dette publique à long terme pour les citoyens . Le développement de la dette publique est un frein à l'économie responsable , aux consommateurs et contribuables associés recherchant la qualité ainsi qu'à l'avenir social de nos pays sous l'emprise du pouvoir de la spéculation.

L'association Lien en Pays d'OC en mouvement propose des ateliers coopératifs, un espace de création sociale démocratique en élargissant un réseau évolutif

Mise en pratique d'un programme d'ateliers coopératifs du développement de la qualité alimentaire. Ce programme démocratique et tripartite est porté par la société civile. 

Dimanche 10 Décembre  2017 de 9 h à 18 h:Caylus 82160 à la salle des associations , entrée médiathèque 15 avenue du Père Atelier coopératif : Création d'une multiboutique pour une alimentation de qualité précédant un point de vente physique    voir le programme ici 

Samedi 7 avril 2018 : prévision des venues de Michel Laloux, économiste-philosophe-enseignant auteur de "Démocratie Evolutive" et "Dépolluer l'économie"  et de Bernard Prieur, maire de Fréchendets et Président de l'association "Paysans des Baronnies" qui s'appuie également sur une organisation tripartite. 

 Démocratie Participative ou Evolutive? Faire le bon choix c'est possible :  actualités de Démocratie Evolutive

Démocratie Participative ou Evolutive ?

Pour l'expérimentation d'une démocratie de la société civile

par Michel Laloux

Michel Laloux est économiste-philosophe-enseignant auteur de

-Démocratie évolutive

- Dépolluer l'économie

De nombreux évènements locaux et mondiaux montrent que nous sommes entrés dans une période de changements voire de bouleversements qui ont un impact dans les domaines scientifiques, technologiques, climatiques etc.. Mais dans chaque cas, nous pouvons nous demander si le changement correspond à une transformation ou s'il procède d'une continuation d'une approche ancienne des choses.

Pour ce qui est de la démocratie, il est indispensable de se poser la question, car le mot changement est bien galvaudé. Quel est le candidat à l’élection présidentielle de 2017 qui ne s’en réclame pas?

En politique,les mots sont vidés de leur sens et deviennent des outils de communication, souvent trompeuse. Par exemple, prenons l’expression Démocratie Participative. Elle a été fortement médiatisée par Ségolène Royal, au temps de la présidentielle de 2007. Depuis, elle est employée dans de nombreux contextes et ceux qui aspirent à une autre gouvernance de la chose publique l’utilisent.

On a même pu le constater lors de la primaire du parti Les Républicains, par la bouche de Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais d’autres qui ont une sensibilité politique opposée comme, par exemple, Les Indignés et les acteurs du mouvement Nuit Debout veulent aussi une nouvelle forme de participation citoyenne. Cette question est dans l’air du temps. Voir la suite 

Dans quel Etat finirons-nous ?

Le rideau est tombé sur la scène électorale française. Une fois de plus on y a joué un jeu de dupes. Une fois encore, de très nombreux citoyens ont été contraints de voter contre leurs choix, à voter pour un projet qu’ils avaient combattus pendant des mois, à choisir entre le pire et le moins pire ; ou bien à s’abstenir, c'est-à-dire à refuser ce non-choix. Mais alors, ils ont été considérés comme de mauvais citoyens. Les plus médiatiques ont été cloués au pilori par la bien-pensance.

Voir la vidéo par Michel Laloux économiste-philosophe-enseignant auteur de

-Démocratie évolutive

- Dépolluer l'économie  cliquer ici 

La démocratie évolutive ( comme son nom l'indique ) évolue et de ce fait porte un travail de réflexion à la rémunération du travail social effectué pour les nouveaux services publics ( les biens communs) en lien direct avec l'économie réelle . En redonnant une reconnaissance à l'épanouissement de l'être humain actif dans la société par un revenu , celle-ci s'enrichira des valeurs égalitaires républicaines .

Le développement de la  filière alimentaire de qualité réduira  le chômage provenant d'un manque d'emplois. 

Dans la filière alimentaire de qualité le travail ne manque pas , c'est l'emploi qui manque . L'emploi étant rémunéré alors que le bénévolat ne l'est pas, dans une perspective prioritaire de santé des biens communs, le chômage sera forcément réduit par le développement des professions émergeant de la tri-organisation sociale entre producteurs, consommateurs et distributeurs-intermédiaires réunis par la démocratie évolutive. 

La démocratie participative appelle à des technologies nouvelles comme moyens de sauver l'écologie et l'économie ainsi qu'au développement du bénévolat par les citoyens dans les réseaux publics-privés pour compenser les difficultés sociales en pleine croissance. Sans attendre le résultat vérifié du coût du matériel investi pour l'économie publique, celle-ci devient la dette portée par tous les citoyens lorsque cet investissement se révèle trop lourd au fil du temps.

Le fait que le choix des fabricants de matériel proviennent très souvent des amis proches des partis politiques au pouvoir , les institutions et associations subventionnées ne doivent pas avoir comme principal objectif celui de prolonger leurs postes car elles donneraient une vision fausse  de la démocratie sociale-économique et écologique.

Cette tendance figée dans le système dominant non basée sur une notion de justice des valeurs morales ne pourrait que favoriser le développement de la crise sociale et économique qui sévit dans notre pays. La décision prise en tenant compte de l'avis des consommateurs et contribuables associés donnera aux institutions et associations subventionnées une véritable fonction démocratique et évolutive adaptée aux besoins des nouveaux services publics pour les biens communs d'intérêt général. 

Rappel : Bernard Prieur et la tri-articulation sociale

Après 20 ans de travail en région parisienne dans le domaine technique et commercial, Bernard Prieur s'est installé en tant qu'agriculteur dans les Baronnies (ferme en polyculture-élevage). À sa retraite, il a créé il y a une dizaine d'années une association de producteurs et distributeurs de produits du terroir : Paysans des Baronnies .

Bernard prieur donne des conférences sur l'alimentation, l'économie associative…

Il est aussi maire de son village et vice-président d'une association des communes de sa région.
Les deux mondes - Quantité et qualité

Paysans des Baronnies est une association qui rassemble depuis une dizaine d'années des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d'aliments de qualité dans les Baronnies, un très beau pays situé au nord des premiers contreforts des Pyrénées. Son but est de mettre à la disposition du plus grand nombre de consommateurs la meilleure nourriture possible, provenant de fermes recherchant la biodiversité, dans une nouvelle économie permettant les prix les plus justes pour tous.

Au cours de rencontres ouvertes à tous (selon la démarche de l'économie associative), se déroulant sur le territoire, différents contrats sont élaborés :

Par ceux qui produisent;

Par ceux qui distribuent;

Par ceux qui consomment la production.

On introduit ainsi les bienfaits du commerce équitable, car les besoins des 3 types de partenaires sont satisfaits ; les intérêts s'équilibrent. Les biens circulent alors à leur juste et vrai prix. L'argent reste dans le pays. voir plus