Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

La place dynamique de l'intermédiaire dans l'organisme social tri-articulé.

Une gestion des affaires publiques par la société civile

La Démocratie Évolutive permet à chacun de développer une citoyenneté créative, favorisant l'émergence de nouvelles formes sociales lesquelles deviennent le reflet des aspirations individuelles et collectives, à un moment donné. Ces formes sociales sont évolutives, à la mesure de la mobilité et de la créativité des citoyens.( lire la suite 

Si la grande distribution a donné une image négative de l'intermédiaire, celui-ci doit retrouver sa place dans une économie nouvelle dynamique co-construite en réseaux coopératifs avec les Nouvelles Technologies de Communication et l'être humain au centre de la prise des décisions.

Imaginons que notre corps soit dépourvu de cœur et de poumons, qu'il ne puisse pas respirer avec ces organes médians ! Que deviendrait notre corps sans les échanges indispensables à sa vie ?

Imaginons une chaise avec deux pieds ! Pourrait-elle garder son équilibre , sa stabilité ?

La particularité de l'homme n'est elle pas de garder sur deux pieds son équilibre au-delà des lois purement matérielles tout en ayant la possibilité avec son pôle médian « coeur-poumon » de vivre et réfléchir à l'évolution de l'organisme tri-articulé : le corps social dont il fait partie ?

Circuits-courts dans une économie alimentaire sans court-circuit avec l'intermédiaire

Dans l'organisme social tri-articulé, l'intermédiaire dans une nouvelle économie avec la conscience de l'être humain au centre de la prise des décisions permet :

  • la mise en relation entre producteurs et consommateurs

  • l'inter-activité entre producteurs et consommateurs

  • la diffusion de l'information que le consommateur recherche mais que le producteur n'a pas le temps seul d'organiser en réseaux

  • de faire remonter les besoins nouveaux des consommateurs qui comme tout être vivant se transforme avec le temps

  • mettre en place de nouveaux circuits de distribution s'appuyant sur des plateformes coopératives numériques

Pourquoi les circuits «courts» sont-ils si souvent les plus longs? (et les plus chers?) Comment les raccourcir réellement? Spécial

Écrit par  Anonymous Triarticulous

D’emblée mettons les pieds dans le plat et posons la question suivante : qu’est-ce qu’un circuit « court », qu’est-ce un circuit « long »?

Pour trouver la réponse à cette question, quelques exemples de situations type, bien concrètes, peuvent s’avérer une aide précieuse et vont s'avérer bien surprenants ! ( lire la suite )

Les circuits courts : avantages et aspects mythiques

Écrit par  Stéphane Lejoly

Et si les circuits courts ne présentaient pas que des avantages ? Un aperçu des dommages occasionnés par certains circuits courts et des pistes de solutions possibles.

Une tentative aussi de répondre à la question : faut-il intégrer les distributeurs au sein des associations économiques ? Lire la suite

L'Ubérisation autrement dit l'Ecommerce numérique actuellement est déjà en pleine activité ( indépendamment que nous y soyons favorables ou pas ) .

Dans le Territoire Pays Midi Quercy, la numérisation d'un espace devient indispensable si nous voulons avec d'autres territoires coconstruire la nouvelle représentation de nos circuits coopératifs et de tous les partenaires qui se joindront à ce mouvement déjà en ébullition.

Travailler avec le Plan d'Equilibre Territorial Rural Pays Midi Quercy en s'appuyant sur le projet de développement durable et alimentaire 2015 -2020 et la tripartition fondamentale ( social-écologie-économie) demande  un projet de fonctions d'un observatoire territorial qui permettra entre élus et membres de la société civile d'engager une prospective de la vie économique durable à partir des connaissances du territoire et des partenaires extra-territroires potentiels et sa diffusion publique. 

Dans cette numérisation de l'espace, nous pourrons mieux évaluer les oppositions ; les grandes mégapoles tendront à l'expansion autant géographique que celle liée au pouvoir politique . De ce fait nous aurons un intérêt à construire un noyau central autour des 3 piliers fondamentaux du développement durable ( social-écologie-économie) ,

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987).
En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.

La fixation des prix autour des trois acteurs de la vie économique locale ( producteurs-intermédiaires-consommateurs) sera complémentaire au respect des trois piliers fondamentaux du développement durable.  

L'avenir économique entre zones urbaines et zones rurales ne peut donc  pour l'avenir de l'être humain et sa conscience de la biodiversité et du respect des différentes vies pour une planète durable, continuer à développer une opposition par l'exploitation des ressources naturelles de l'une pour l'autre mais de construire une coopération durable entre les économies de l'une et de l'autre.

La solution réside dans l'organisation sociale inter-active entre les agriculteurs producteurs , les distributeurs- commerçants et les consommateurs articulés entre eux autour d'un fil conducteur : véritable projet commun anticipant les infrastructures d'une économie libre et l'intérêt des 3 parties autour de l'alimentation de qualité à promouvoir en lien direct avec l'économie globale des besoins essentiels. Les consommateurs ayant de nombreux besoins non satisfaits en milieu rural vieillissant et ayant du mal à accueillir de jeunes entreprises économiques innovantes devront ainsi comprendre l'intérêt qu'ils ont à soutenir les réseaux locaux démultiplicateurs d'un concept de tri-articulation qui se constituent pour entreprendre la coconstruction de l'avenir rural en accord avec le développement durable de la planète : une réalité concrète de la mise en application de la tri-articulation ( social-écologie-économie) .

La particularité de l'association Lien en Pays d'OC est de développer la partie intermédiaire .

L'intermédiaire ne peut être sous dominance d'agriculteurs particuliers (n' ayant qu'une seule vision de qualité , sans aborder le respect , la reconnaissance du travail sociétal dans son ensemble et la répartition du travail) , le travail complémentaire d'avenir du distributeur- commerçant est de considérer ces trois aspects qualitatifs et de diversifier plusieurs labels possibles afin de concevoir l'innovation d'une plateforme de redistribution de produits de qualité en milieu rural pour l'approvisionnement futur des villages en mal de désertification face à la compétition des hyper-mégapoles urbaines  . La disparition et la difficulté des commerces à l'installation durable est à ajouter aux problèmes des agriculteurs paysans dans les zones rurales . Celles-ci pourront, si nous ne nous engageons pas : habitants, citoyens de la société civile et élus à co-construire ensemble une vie économique durable et indépendante des cours mondiaux, disparaître de la carte en subissant les lois des grands lobbies qui exploiteront les ressources naturelles de nos paysages afin de les mettre à disposition de la grande consommation de ces grandes mégapoles en expansions constantes.

Pour cela l'association Lien en Pays d'OC a mis en place un site et développe des réseaux sur internet, ces réseaux permettent d'une part :la veille citoyenne des biens communs nécessaire au respect de l'écologie des générations futures attaquée par les grands lobbies toujours aussi gloutons et d'autre part nourrissent la réflexion pour l'évolution de projet de plateforme de gestion des produits alimentaires de qualité indispensables à la santé et à la création d'emplois ( c'est à dire de travail rémunéré) en relation possible avec la maison de l'emploi et le Plan Local d'Insertion pour répondre à un secteur en pleine demande et une réponse au chômage de longue durée . La liberté et l'indépendance de la vie économique rurale construiront un avenir de croissance basé sur les besoins essentiels de qualité et non sur plus sur des désirs artificiels et superficiels prônés par la gouvernance des transnationales aux profits purement spéculatifs et réducteurs.

L'association Lien en Pays d'OC se donne comme objectif

  • une Réflexion à un plan de financement coopératif durable pour un organisme économique alimentaire démocratique durable sans frontières avec les autres besoins essentiels du territoire rural Pays midi Quercy et ceux de proximité ( voire au-delà) .tout en se donnant comme moyens de faire connaître et de promouvoir l'étude de la triarticulation sociale.

  • L'association fait un énorme travail de diffusion de l'information publique et de mise en relation mais par contre ne peut compter sur des entrées d'argent du fait qu'elle ne vend rien mais fait vendre à des entreprises par son travail de communiction . Le concept d'E commerce Aequitas a pensé de contribuer à rémunérer ce travail non pris en compte par l'économie dominante telle que nous la subissons dans ces injustices en reversant une partie de la vente des produits aux associations de consommateurs participant à construire la vie économique et ainsi permettant en partant de l'existant à financer la production alimentaire de qualité pour l'avenir tout en faisant à leurs frais de fonctionnements . Ne vaut-il pas mieux pour l'évolution du commerce à partir de sa sphère macro-économique profondément ancrée dans les dépenses de publicités ( néfastes dans la consommation d'énergie pour des produits de luxe à faible densité de consommateurs) inverser cette tendance vers la production plus localisée en réseaux de territoire démultipliant et rayonnant vers une économie de besoins de biens communs de qualité respectant l'économie des ressources naturelles ?

L'association Lien en Pays d'OC au service d'une réflexion des biens communs.

L'association Lien en Pays d'OC propose un engagement dans la réflexion de co-construction d'un organisme tri-articulé de la vie sociale-écologique-économique liée au développement durable du territoire qui nous permettra de trouver des solutions à partir des citoyens eux-mêmes.

Cette démarche se heurte à un paradoxe du fait que s'engager dans une réflexion innovante fait peur au plus grand nombre lié aux habitudes des systèmes créant d'autres problèmes aux problèmes plutôt que dépasser cette peur permettant d' organiser la pensée collective au service de solutions.

Du fait que la pensée de co-construire un « Bien vivre ensemble » demande un engagement individuel régulier et du temps à consacrer aux multiples réunions , l'association Lien en Pays d'OC ne peut demander en plus de payer une adhésion comme dans la plupart des associations classiques liées aux « bien être et à la détente » . De ce fait nous ne pouvons pas connaître le nombre d'adhérents bien que la démarche associative s'adresse au plus grand nombre et surtout à ceux qui n'ont pas les moyens de payer une cotisation dans un contexte d'accroissement actif de la pauvreté et de la misère qui peut toucher chacun d'entre nous. 

Ces analyses conduisent à la Réflexion à un plan de financement coopératif durable pour un organisme économique alimentaire démocratique durable sans frontières avec les autres besoins essentiels du territoire rural Pays midi Quercy et ceux de proximité ( voire au-delà) .

La recherche de subventions, de primes et de bénévoles connaît aujourd'hui ses limites dans une société en pleine mutation voulant des emplois ( c'est à dire des travaux rémunérés ) dans le secteur des biens communs.

La mairie de Caylus propose d'accorder une subvention à l'association Lien en Pays d'OC selon des critères de combien avez vous d'adhérents ? Il sera innovateur et judicieux dans un premier temps de proposer à la mairie des services qu'elle pourra fournir comme la mise à disposition d'une salle de manière à avoir un contact direct auprès du public en organisant des permanences ( une fois par semaine ) afin d'informer de l'intérêt à aborder la question de la tri-articulation sociale sous ses diverses approches et différentes facettes . Susciter les questions tout en répondant à apporter des compléments d'informations pour approfondir le sujet est prioritaire . Des projection de films sont proposées. Ces actions d'informations participeront à ce que les élus municipaux , les habitants puissent participer dans le volet des consommateurs afin d'aborder concrètement l'organisation de la tri-organisation sociale ( notamment pour faire face aux problèmes de la maladie par mauvaise alimentation des habitants) et sur la réflexion à un plan de financement coopératif durable de biens communs pour sortir uniquement de la vision subvention sans contre-partie .

Avoir peur du Ecommerce ( commerce numérique) ou l'organiser avec la vision de l'intermédiaire et de l'être humain en son centre ?

Aequitas est un concept multi-enseigne multi-carte, mais aussi multi-support et tout à fait dans le domaine du e-commerce au sens large et à fortiori pour celui de proximité. 

Ce qu'il faut bien comprendre et prendre en compte, plus il y aura de partenaires d'entreprise de proximité,  plus les gens se trouveront vers ces enseignes, et même si ils vont chez les gros au travers des chèques CADHOC ou Kadeos,  du fait qu'ils auront été parrainé par le commerce local, ils contribueront au pouvoir d'achats ces derniers. 

La difficulté intellectuelle est de se dire, j'offre une carte de fidélité mais avec elle lorsque le client filleul va consommer ailleurs avec cette carte, je gagne du pouvoir d'achat et en fonction du contrat de la rémunération.

Pour les associations ou CE, ce n'est que du crédit d'achat transformé en don. Ce don permettra de financer des projets innovants comme celui d'une production alimentaire de qualité locale et durable de la semence jusqu'à l'assiette mais aussi de nouveaux commerces liés à la vie économique et démocratique.

Informations complémentaires

L'e-commerce de proximité

L'avènement probable du commerce électronique de proximité

Au départ, le commerce électronique était essentiellement le fait de starts-up qui ont saisi ce nouveau canal de vente pour se faire une place sur le marché à un moindre coût. Ces dernières années, une deuxième vague d'investissements dans l'e-commerce a été observée: l'implication des grandes enseignes, qui disposent d'un réseau de distribution bien établi, mais qui cherchent à compléter leur dispositif commercial par une présence sur Internet. Par contre, encore peu de commerçants indépendants et artisans vendent en ligne. ( lire la suite)

Intelligence artificielle, achats connectés: l’avènement des nouveaux modes de consommation

La consommation connectée : une nouvelle norme

Les chiffres ne cessent de confirmer un nouveau paradigme : la consommation connectée va devenir la norme dans nos économies numériques.

En 10 ans, les ventes sur internet en France ont progressé de 675% : ce sont désormais 35,5 millions (1) de français qui effectuent leurs achats en ligne, 455 milliards d’euros sont dépensés en Europe (2), le marché mondial de l’e-commerce s’élève à 1200 milliards d’euros, dont 10% de m-commerce.

Les prévisions sont particulièrement heureuses, avec un marché mondial attendu en 2018 de 1900 milliards d’euros, dont 16% de m-commerce. ( lire la suite )

Uberisation de l'économie : la fin des illusions ?

L’actuel conflit entre Uber et ses chauffeurs, qui menacent de bloquer les rues de Paris afin de mettre un terme à la baisse de leurs revenus décidée par la plateforme américaine, éclaire sous un jour nouveau l’ubérisation de l’économie. ( écouter l'émission


 

site internet montauban