Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Séminaire : le travail n'est pas une marchandise. Travail , rémunération , chômage et retraite en Economie à Valeurs Humaines

Association « Tant BOURG battant » place de l’église 46120 LE BOURG Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

LE TRAVAIL N'EST PAS UNE MARCHANDISE

Travail, rémunération, chômage et retraite en Économie à Valeurs Humaines

Séminaire à Le Bourg (46120)

Du vendredi 3 mars 9h au dimanche 5 mars 17h

Animé par Michel Laloux et Kristiina Vesmes-Laloux (récréations rythmiques)

A. Contenu du séminaire

Comment ...

transformer notre approche du travail ?

séparer le travail du salaire ?

attribuer une rémunération à une production de valeurs économiques ?

résoudre la question du chômage ?

situer le revenu de base dans une vision globale de l’économie ?

financer les retraites ?

 

« Avec la révolution industrielle, le travail est devenu une marchandise, comme le montre bien l'expression "Marché du travail". A celui qui cherche un emploi on donnera des conseils pour qu'il apprenne à bien se vendre. En économie politique on dira que les salaires sont déterminés, en grande partie, par la loi de l'offre et la demande, même à l'occasion de rapports de forces entre patronat et syndicats.

La première partie de ce séminaire montrera les conséquences, néfastes pour l'économie, d'une telle approche. Il apparaîtra que le travail, tout comme le capital, la monnaie et le foncier, n'est pas une valeur économique et qu'il ne relève pas de ce domaine. Nous chercherons à circonscrire le domaine propre du travail, ce qui nous fournira les bases pour élaborer des outils concrets concernant la transformation du contrat de travail en un double contrat, l'un pour la collaboration, l'autre pour la rémunération. Séparer travail et salaire est une première étape pour faire sortir le travail de la sphère de l'économie.

Nous irons ensuite explorer de nouvelles pistes concernant les variations de la conjoncture qui peuvent mettre les entreprises en difficultés. Comment traverser une mauvaise passe? Nous découvrirons alors un nouvel outil: l'assurance d'exploitation.

Ceci nous conduira au problème grave, mais mal posé, que représente le chômage. Nous verrons que ce n'est pas le travail qui manque, mais la rémunération. La cause réside dans une approche insuffisante de la monnaie, en particulier dans le fait que nos sociétés n'ont pas encore su faire la distinction entre monnaie de consommation, monnaie de financement et une troisième monnaie liée à la contribution et dont l'impôt n'est qu'une caricature. Une monnaie de contribution, telle que nous l'aborderons, permettrait de financer l'économie non-marchande et résorberait tout chômage. Comprendre les trois circulations de la monnaie nous amènera à développer de nouvelles perspectives sur le financement des retraites. Par contraste, les décisions des gouvernants d'augmenter le temps de cotisation et de reculer l'âge de départ en retraite apparaîtront comme relevant de la pensée unique.

Enfin nous regarderons comment situer le revenu de base dans une perspective plus large d’une Économie à Valeurs Ajoutées Humaines. Il apparaîtra alors qu’il y a peut-être mieux à faire pour répondre aux besoins qui s’expriment derrière ce besoin.

Ce séminaire nous fera développer une vision globale de l'économie qui place l'être humain en son centre et s'organise pour le servir plutôt que pour l'asservir. Il est ouvert à ceux qui veulent comprendre la crise actuelle et développer une nouvelle forme d’économie citoyenne. Aucune formation préalable n’est requise. » Michel Laloux.

Pour que nos journées soient équilibrées et que nous ne soyons pas seulement dans la réflexion, nos séances seront entrecoupées de récréations rythmiques et ludiques, animées par Kristiina Vesmes-Laloux.

La nature et les promenades nous apporteront aussi des moments de détentes appréciés. 

B. Informations pratiques

1. Horaires

Vendredi :

9 h – 19 h

Samedi :

9 h – 19 h

Dimanche :

9h – 17h

 

2. Lieu et accès

Le séminaire a lieu dans la salle polyvalente de Le Bourg (46 120), sur la place de l’église.

La commune de Le Bourg se situe sur la D840 à mi-chemin entre Figeac et Gramat.

Si vous venez en train, nous pouvons venir vous chercher à la gare d’Assier (46320).

 

3. Hébergement

Les personnes qui ont besoin d’un hébergement se feront connaître et seront accueillies chez l’habitant.

4. Repas

Pour les repas du midi, chaque participant(e) amène des plats à partager.

Le lieu dispose d’un frigo, d’une plaque électrique et d’un four pour faire réchauffer les plats.

L’organisation prévoit le pain et les collations pour les trois jours.

5. Participation

Nous estimons qu’une participation moyenne de 100€ par personne pour les trois jours permettrait de boucler le budget du séminaire.

6. Inscription

Le nombre de places est limité à 25 personnes.

Merci de vous pré-inscrire par téléphone ou par mail:

05 65 40 84 45

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’inscription sera confirmée après envoi du règlement à:

Serge et Pascale Moulène « Les Tragners » 46120 LE BOURG

Nous nous réjouissons de vous retrouver pour ce séminaire qui sera un moment intense et convivial.

Bien cordialement.

Pour l’Association « Tant Bourg Battant »

Anaïs, Nadine, Odile, Pascale, Serge,

Association « Tant BOURG battant » place de l’église 46120 LE BOURG Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

site internet montauban