Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Comment réagir et s'organiser face à notre empoisonnement quotidien?

Fusion Bayer Monsanto Photo Le canard

La mystique républicaine, c'était quand on mourait pour la République, la politique républicaine, c'est à présent qu'on en vit. Charles Péguy La fleur du matin

La malbouffe cause plus de morts par an que le sexe, l'alcool et le tabac réunis

Une étude met en lumière les conséquences sanitaires de la malnutrition et prévoit une augmentation du taux d'obésité, même dans les Etats touchés par la sous-nutrition endémique. ( lire la suite )

Le fondement de l'économie agro-alimentaire : pour se libérer des semenciers, des agriculteurs redécouvrent le maïs population

Un agriculteur qui veut planter du maïs ne peut qu’acheter des semences « hybrides », propriété des semenciers. Mais une alternative existe maintenant : le programme « l’Aquitaine cultive la biodiversité » développe les maïs paysans — dits « population » - et sans brevet... ( lire la suite)

De l'alimentation à notre vie individuelle et sociale ,  l'économie marchande empoisonne la partie humaine qui est en nous.

Elle envahit le temps de notre vie à gérer des situations dont nous ne maîtrisons pas la cause puisque le système est pensé pour que nous devenions : « être humain »,  un bon produit à consommer . Voulons-nous suivre cette économie nous rendant esclave ou voulons nous prendre un peu de notre temps pour concevoir une économie à Valeurs Ajoutées Humaines ?

L'économie devient malade dès l'instant où l'un de ces quatre facteurs - monnaie, capital, immobilier, travail - est considéré comme une marchandise. Il s'agit donc de trouver des formes qui permettent de les sortir de ce domaine. Alors l'économie cessera d'être spéculative. Elle s'affranchira de tout ce qui est devenu virtuel en elle. Michel Laloux (voir la suite »

C'est en concevant des services publics Citoyens que nous penserons ensemble à trouver de réelles solutions à nos problèmes présents et à venir  

Depuis une vingtaine d'années, le démantèlement des services publics progresse rapidement. Est-il inéluctable? Pourquoi les discours et propositions des défenseurs des services publics n'ont-ils pas une force suffisante pour l'enrayer? Cette question ne devrait pas être escamotée. Il est incontournable de se mettre en face de cette réalité: l'idée de services publics uniformes, sur tout le territoire et réglés par un État central, n'a plus la force interne qui ferait rempart aux partisans de la privatisation. Nous devrions donc nous poser la question: la façon dont nous avons conçu la notion de service public est-elle conforme à la démocratie? N'est-elle pas un obstacle à la réalisation même d'un idéal qui nous est cher?

Poser cette question, c'est s'ouvrir à une autre façon d'envisager les services publics. C'est mettre en marche son imagination sociale vers d'autres possibles. Michel Laloux
(lire la suite

L'information et la formation sont indispensables pour prendre conscience de la situation réelle et de l'avenir à nos vies individuelles et sociales .

Suite à la journée de transition citoyenne à Caylus 82 du Samedi 24 Septembre 2016 et à l'Assemblée Générale de l'association Lien en Pays d'OC du Dimanche 25 Septembre ; un cycle de formation-informations de Novembre 2015 à Février s'organise.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter par tél : 05 63 67 02 36 et par mail L'association Lien en Pays d'OC Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (voir la suite

Vous trouverez à la suite des articles d'informations et de formations afin de concevoir la nécessité de penser par nous même une économie vivante nous libérant d'un système archaïque basé sur l'esclavagisme.  

De l'arsenic, du plomb et du nickel détectés dans des aliments pour bébés

Neuf polluants, dont des métaux lourds et des PCB, sont présents dans l'alimentation des enfants en bas âge, à des doses pouvant représenter un risque, a averti mercredi l'Anses, dans une étude d'une ampleur inédite. ( lire la suite

Douche froide : la liberté des semences une nouvelle fois condamnée !

Lettre circulaire de Nature&Progès du 16 Septembre 2016

Chers Amis,

Au début de l’été nous vous avions annoncé la bonne nouvelle : un article 11 rédigé et défendu par notre avocate Blanche Magarinos-Rey était adopté, à l’issu de plusieurs remaniements rédactionnels et d’un difficile compromis politique, en vote final, dans la loi Biodiversité par l’Assemblée Nationale.( lire la suite

"On mange 100 % bio... au prix du non-bio" : comment 20 familles ont créé leur groupement d'achat-Coup double : en achetant à plusieurs et en direct, ils réduisent les prix et soutiennent les producteurs locaux.

À Champagné Saint Hilaire, un village dans le sud de la Vienne, 20 familles se sont regroupées pour acheter en gros des produits biologiques. Coup double : en achetant à plusieurs et en direct, ils réduisent les prix et soutiennent les producteurs locaux.

Comme chaque troisième vendredi du mois depuis sept ans, les membres du groupement d’achat de Champagné Saint-Hilaire se sont réunis à 20h30 pour partager les denrées qu’ils ont récupérées chez leurs producteurs. Cette fois-ci ça se passe chez Gisèle, au lieu-dit Le Courtioux. Elle accueille tout le monde dans son salon. "Quand il y a du fromage à découper, on vient un peu avant ! Découper, peser, ça prend plus de temps". Mais pas de meules à partager ce mois-ci.

Elles arrivent dans quinze jours. Lait, farine, légumes, épices, légumineuses, viande, pain, miel, sucre, bière, tisanes, riz, savons, huiles essentielles… Chaque membre du groupement d’achat est responsable d’un ou plusieurs produits, gère les commandes et l’approvisionnement. Près d’une trentaine de produits alimentaires et domestiques au total, consignés dans le catalogue rouge posé sous la table basse. Intérêt économique sans conteste ( lire la suite

Vaccins : Pas de raisons d'en avoir peur !

Philippe David dit ce qu'il pense et vous affronte sur le terrain des idées. Chaque jour, notre journaliste redevient un citoyen comme les autres. Il prend position, fait des choix et affronte deux invités en désaccord avec lui.Qui va l'emporter ? Philippe ou ses invités ? C'est vous qui décidez. 

Réagissez au 0 826 300 300, sur le Facebook Sud Radio et sur twitter Sud Radio. (écouter l'émission

Les entreprises veulent des gens intelligents qui n'utilisent pas leur capacités de réflexion

C’est une des réalités cruelles du monde du travail: alors qu’à chaque rentrée, des jeunes gens brillants et (sur-)diplômés font leurs premiers pas en entreprise, ils se rendent rapidement compte que si c’est grâce à leur intelligence et leurs capacités de réflexion qu’ils ont été recrutés, personne ne s’attend à ce qu’ils utilisent ce potentiel une fois en poste. ( lire la suite)

CETA : l'autre dangereux traité de libre-échange.

La semaine dernière, nous avons noté des signes plutôt encourageants quant à l’abandon du TTIP - l’infâme accord commercial entre les États-Unis et l’Union européenne. Seulement voilà, ce n’est pas le seul traité commercial dont nous devons nous méfier : le CETA, un important accord de libre-échange entre le Canada et l’Europe, en tous points semblable au TTIP, est toujours en cours. (lire la suite

Pas d’Internet, pas d’allocations ?

Y a-t-il toujours un abonné au numéro demandé ? Alerté par de multiples plaintes d’usagers mécontents, 60 Millions de consommateurs a mené une enquête en partenariat avec le Défenseur des droits pour vérifier si trois des grands services publics français savaient encore répondre au téléphone.

Notre test a consisté à faire appeler des caisses d’allocations familiales (CAF), des caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) et des agences de Pôle emploi par des « usagers mystères ». Usagers cherchant à connaître les conditions d’obtention d’une aide financière précise à laquelle ils pouvaient prétendre.

Près de 1 500 coups de fil dans toute la France ( lire la suite)

Les compétences et l’innovation au service des mutations économiques – comment les anticiper au mieux ?
Les Scop, confrontées comme toute autre entreprise à un environnement économique, technologique et réglementaire soumis à des évolutions permanentes, sont contraintes d'adapter leurs organisations et leurs compétences pour maintenir ou développer leur compétitivité. Or, la préparation et l’accompagnement à ces changements doivent intervenir le plus tôt possible comme en témoignent COUSERANS CONSTRUCTION, EMA et AEREM. ( lire la suite

Une révolution douce : l’économie sociale et solidaire

Une révolution douce: l'économie sociale et solidaire. La solidarité à la conquête du monde

Créatrice d’emplois, l’Économie Sociale et Solidaire attire les jeunes générations, et notamment ceux des Grandes Écoles qui lui reconnaissent les valeurs nécessaires pour recoder notre société « déshumanisée ». Claire Fauchille et Anne-France L'Hénaff, co-créatrices d’Humaniteam, un laboratoire de design concevant des produits facilitant l'accessibilité aux handicapés, témoignent de leur choix professionnel où le désir d’être utile a prévalu sur la rémunération.

Cette quête de sens incite à se construire une vie en accord avec ses valeurs. Ainsi, l’Économie Sociale et Solidaire déborde-t-elle sur la sphère privée, en abordant les questions du quotidien comme le vivre ensemble. ( Écouter l'émission sur France culture

Quel pain voulons-nous ? Le nouveau livre de la collection Reporterre

Le pain est en France le symbole du produit simple et naturel. Qui songerait à demander à son boulanger de justifier la provenance de la farine ou la nature de la levure ?

Pourtant, la plupart des pains que nous mangeons sont le résultat d’une standardisation dangereuse pour le goût et notre santé. Depuis une dizaine d’années, l’industrialisation s’accélère sous la pression des grands moulins et des nouvelles chaînes de boulangeries.(lire la suite

"Le prochain scandale sanitaire va venir de la farine"

Le président-fondateur du groupe MRS (Multi Restauration Services), Gilles Terzakou, part en guerre contre la malbouffe dans la restauration collective, en particulier dans les hôpitaux. Et s'en prend aux pratiques commerciales pratiquées qui, in fine, pèsent sur la qualité des repas servis. Celui qui mise sur une agriculture raisonnée, estime par ailleurs que le prochain scandale sanitaire viendra... de la farine. ( lire la suite

Mouans-Sartoux : le pari gagné d'une cantine bio, locale et anti-gaspi

Cette vidéo a été vue plus de 1 500 000 fois et on comprend pourquoi. ( voir la vidéo

400 variétés de fruits doivent leur survie à Isabella Dalla Ragione

Son travail est de préserver des fruits qui risquent de disparaître. Dans ses vergers en Ombrie, centre de l'Italie, elle a déjà sauvé 400 variétés.

Cette femme est une archéologue pas comme les autres. Elle retrouve des fruits disparus ou oubliés, puis elle les cultive dans son jardin. Isabella Dalla Ragione vit à Città del Castello en Ombrie dans le centre de l’Italie. Sans son travail, 400 variétés de fruits et de plantes comestibles n’existeraient plus sur la surface de la Terre.( lire la suite

Cette petite coopérative fromagère qui paie ses agriculteurs bien mieux que les géants agroalimentaires

Une petite coopérative fromagère de l’Aubrac paie ses éleveurs laitiers bien mieux que les géants agroalimentaires : ses adhérents reçoivent 80% de plus par litre de lait comparé aux prix pratiqués par Lactalis, Danone ou Bel. Quelle sont les clés du succès ? Ici, pas de multiples intermédiaires, ni d’actionnaires. Les coopérateurs misent sur des produits de qualité impliquant en amont de bonnes conditions d’élevage, et œuvrent à la maitrise des volumes. Une partie de l’argent sert également à rémunérer des remplacements pour améliorer le quotidien des adhérents, et aider des paysans à s’installer. ( lire la suite

Tarn-et-Garonne : l'émission Cash investigation met (involontairement) en lumière une ferme et son jambon sans nitrites

Le 13 septembre dernier, l'émission Cash investigation s'est intéressée au rose du jambon, cette jolie couleur obtenue grâce au sel nitrité, un additif qui aide à la conservation. Mais qui serait nocif pour notre santé. Une ferme du Tarn-et-Garonne fabrique un jambon sans nitrites. Une exception...

Les consommateurs éclairés l'ont sans doute découvert la semaine dernière, avec l'émission Cash investigation consacrée à l'agroalimentaire : les sels nitrités utilisés pour la conservation (et accessoirement pour donner une couleur bien rose au jambon) sont mauvais pour la santé. Ils sont même suspectés de favoriser le cancer colorectal. ( lire la suite

72 Utilisations de Produits Naturels Pour Économiser et Éviter les Produits Chimiques….

On ne se prive pas de partager!! Le lien source est une mine d’or. Merci Galadriel.

Un résumé en un tableau les 72 services que peuvent vous rendre 7 produits naturels financièrement accessibles et écologiquement acceptables. ( lire la suite

Informations complémentaires 

L'économie de la connaissance : les matières premières sont finies mais la connaissance est infinie

Le biomimétisme s'inscrit dans cette économie de la connaissance .( lire la suite

On veut savoir ce qu’on mange

Présenté abusivement par les institutions financières internationales comme un financement alternatif destiné aux populations les plus pauvres, les arnaques au microcrédit se multiplient dans de nombreux pays. |1|

Françoise Wasservogel témoigne d’une « alternative réelle », autogérée et basée sur la satisfaction des besoins humains fondamentaux, initiée au Bénin par Émilie Atchaka et ses compagnes.( Lire la suite

La FDA admet finalement que la viande de poulet contient de l’arsenic causant le cancer

Selon l’Associated Press , la FDA a finalement confirmé que les poulets américains étaient contaminés par une drogue nocive suite à un test positif révélant la présence de l’arsenic inorganique. Cet article vous livre toute l’affaire pour en connaître les détails…

Après des années de silence macabre, la FDA est sorti de sa grotte pour admettre finalement que la viande de poulet vendue aux États-Unis contenait de l’arsenic, un produit chimique toxique cancérigène qui est fatale à des doses élevées. Mais la vraie question à se poser est en rapport avec la provenance de cette arsenic. ( lire la suite

Alstom : quand l’Etat gère, ça rame... (lire la suite

Marisol Touraine va-t-elle tuer les cliniques privées ?

Supprimer l’hôpital privé pour contraindre tous les patients à fréquenter un hôpital public en pleine implosion, c’est du suicide !

L’État, un concurrent déloyal ( lire la suite

Des pics de chaleur devenant des records ( lire la suite

Télétravail et mobilité : une opportunité pour entreprises et salariés

Les contours du poste de travail sont de plus en plus flous. L'exigence croissante des salariés de mieux concilier vie professionnelle et personnelle, et l'irruption des nouvelles technologies dans l'entreprise, ont profondément bouleversé notre rapport à la sédentarité. Télétravail, nomadisme, le travail en mobilité poursuit son développement et invite dirigeants et Ressources humaines à s'adapter et à repenser leurs méthodes de management.

Le travail en mobilité, une tendance de fond- Un concept protéiforme ( lire la suite

« Tertiarisation » : La ruine de la France est en marche.

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, la France a connu une transformation radicale. D’une économie basée essentiellement sur l’agriculture, notre pays est passé à une « économie de services ». Cette tertiarisation est présentée, par tous les manuels scolaires d’économie et d’histoire, comme un formidable progrès. La réalité est bien différente. ( lire la suite

Une structure méconnue : la S.A.P.O.

L'économie sociale est à l'ordre du jour. Mais si le secteur mutualiste et les coopératives ouvrières sont des structures aujourd'hui bien connues, la société anonyme à participation ouvrière (S.A.P.O.), créée en 1917, est une forme juridique peu employée.Elle présente pourtant des avantages spécifiques qu'on aurait intérêt à redécouvrir. Comme le montre l'exemple de Climax S.A., entreprise de La Roche-sur-Yon. ( lire la suite) 

La CRIIRAD appelle à se mobiliser contre l’adoption de niveaux de référence très élevés pour la gestion des accidents nucléaires et de leurs conséquences.

Les autorités françaises s’apprêtent à fixer les critères de gestion des zones contaminées après un accident nucléaire (ou après un attentat affectant une installation nucléaire). Quel niveau d’exposition aux rayonnements, et donc de risque, sera pris en référence pour décider de la nécessité ou non d’engager telle ou telle action pour protéger la population ? Très concrètement : jusqu’à quel niveau de risque serez-vous condamné à vivre en zone contaminée ? À partir de quel niveau de risque pourrez-vous espérer être indemnisé et relogé dans un environnement sain ? ( lire la suite

 

Croissance, déficit, impôts… Ce que Bercy prévoit pour 2016 et 2017 ( lire la suite

Sur les côtes bretonnes, la « guerre du sable » a commencé

À Lannion, dans les Côtes d’Armor, ce sont près de 5000 manifestants qui se sont réunis dimanche pour manifester contre un projet industriel d’extraction de sable. Très remontés, les manifestants en ont appelés aux ministres (Macron, Valls et Ségolène Royal en tête) pour mettre un terme à une entreprise qui aurait selon eux des conséquences désastreuses pour l’environnement, mais aussi pour la région et le littoral français. ( lire la suite

Industrie textile, pollutions environnementales et esclavage moderne

Si nous savons que la Chine domine les exportations de textile et que cette production se fait dans des conditions sociales dégradées, nous connaissons moins la pollution environnementale qu’entraîne cette industrie. Dans un rapport récent, Greenpeace révèle des taux de pollution élevés et la présence de cinq métaux lourds dans les eaux de deux villes de la province de Guangdong, au sud-est du pays : Xintang, la« capitale du monde des jeans », et Gurao, une ville industrielle où 80% de l’économie tourne autour de la confection de sous-vêtements. ( lire la suite

Le numérique et l'abondance d'informations disperse-t-il notre attention ?

Le Digital Society Forum, et ses membres se sont associés à BVA pour mettre en place un observatoire du numérique sur le thème : “Quelle place pour le numérique dans la vie des français ?” Le Digital Society Forum est une plateforme collaborative initiée par Orange, Psychologies Magazine et la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération) destinée à donner des clés de compréhension pour mieux appréhender notre vie numérique. Pour 71% des Français, le numérique est plutôt positif

Et si l’écologie devenait enfin une réalité économique !

Certes, la conférence sur le climat #COP21 à Paris l’an dernier n’a pas encore tenue toutes ses promesses. Mais ces rendez-vous diplomatiques, dont la prochaine #COP22, accélèrent une prise de conscience dans les entreprises de la nécessité de réduire la facture énergétique. "Avec, à la clé : des économies souvent non négligeables", constate Frédéric Rodriguez, fondateur et P-DG de GreenFlex, leader européen de la performance environnementale et sociétale. Preuve qu’écologie peut rimer avec économie.

Sandrine Chauvin : L’écologie peut-elle vraiment devenir une réalité économique ? ( lire la suite

Les enjeux éthiques et sociaux du transhumanisme !

On peut définir le transhumanisme comme le mouvement culturel et intellectuel affirmant qu’il est souhaitable d’utiliser les nouvelles technologies et sciences biomédicales dans le but d’améliorer nos capacités cognitives, physiques, notre santé ou encore notre durée de vie, même si cela devait ultimement nous amener à devenir des êtres d’une nouvelle espèce, « post-humains » ; des êtres qui, en termes de caractéristiques telles que l’intelligence, la mémoire, la rapidité, l’endurance ou la longévité, surpasseraient largement toute personne ayant vécu jusqu’ici. ( lire la suite

Téléphone portable: les preuves du scandale sanitaire s'accumulent 

Non, c’est non, l’Agence nationale des fréquences (ANFR), ne veut toujours pas rendre publiques ses mesures de Débit d’absorption spécifique (DAS) (*) citées dans le rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) intitulé Exposition aux radiofréquences et santé des enfants et publié le 08 juillet 2016. L’ANFR a renouvelé son refus à Marc Arazi, qu’elle a reçu vendredi 22 juillet 2016 dans ses locaux.

Pourtant, les mesures de DAS citées dans ces cinq lignes du rapport de l’ANSES révèlent un problème majeur : le fait qu’en fonctionnement normal, le téléphone portable, crée un risque réel pour la santé de ses utilisateurs. ( lire la suite)

Voici les 5 téléphones qui émettent le plus de radiations. Est-ce que le vôtre fait partie de la liste ?

Soigneurs de terres - Le choix de l'agro-écologie

Soixante-dix ans d'agriculture industrielle intensive ont épuisé les sols français. Les rendements baissent et les bonnes terres réduisent comme peau de chagrin. Produits chimiques à gogo et labours agressifs les font disparaître hectare après hectare. Et si la France, vieux pays agricole, se couvrait de champs devenus infertiles dans le prochain quart de siècle ? ( lire la suite

Magazine CADTM : Les Autres Voix de la Planète

« Résoudre l’extrême pauvreté et la faim dans le monde ». Voilà deux cibles qui ne cessent d’apparaître à l’agenda des institutions internationales « bienfaisantes et bien-pensantes » depuis plusieurs décennies. Si ces objectifs sont effectivement d’actualité – 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde dont les 2/3 sont des paysans |1| et plus de deux milliards, selon la FAO, ne mangent pas suffisamment pour avoir une vie active - il convient de se pencher sur les moyens appliqués pour les atteindre. L’Afrique subsaharienne (SSA) est aujourd’hui particulièrement visée par ces problématiques. L’Afrique subsaharienne (SSA) est aujourd’hui particulièrement visée par ces problématiques. ( lire la suite

Expérience des effets anti-cancer d'aliments

Des molécules présentent dans des fruits et légumes ont les mêmes effets que certains médicaments de chimiothérapie.

Extrait : "Notre poison quotidien" de Marie-Monique Robin, Arte.

Des tonnes de poissons morts à Nissan-lez-Ensérune, près de Béziers (lire la suite

 

 

 

 

 

 

site internet montauban