Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Les Monnaies Locales Complémentaires en France, où en sommes-nous?

arton162-e34f2

 

La monnaie n'est pas neutre, pour certains elle peut même devenir une drogue.

 Dans un système basé sur le paraître, en posséder peut les rassurer. Cependant, si certains peuvent en manquer , ils peuvent aussi créer de la monnaie et l'adapter aux besoins de leur réseau, car n'oublions pas que la monnaie doit reposer en priorité sur la valeur des échanges

Voir la double face de la monnaie cliquer ici

Communiqué De : Philippe Derudder <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Date : 15 décembre 2012 16:42:10 HNEC
À : destinataires inconnus:;
Objet : LIENS POUR Film : la monnaie, du pouvoir d'achat au pouvoir d'Être

bonjour, Plusieurs personnes me signalent qu'il n'est pas très facile de trouver les séquences du film car elle sont mélangées avec d'autres vidéos.
Pour vous aider  à vous y retrouver voici le liens des 7 parties :

1/7 - cliquer ici 2/7 - cliquer ici 3/7 - cliquer ici  4/7 - cliquer ici  5/7 - cliquer ici  6/7 - cliquer ici 7/7 - cliquer  ici

Amicalement Philippe

rubon1-3ce14

Premières assises nationales des Monnaies Locales Complémentaires cliquer ici 

 

Voir en complément


Monnaies Locales Complémentaires comment ça marche? cliquer ici

Ce n'est pas le travail qui manque c'est la monnaie cliquer ici

Une monnaie express sans sortir de l'Euro cliquer ici
En français, allemand, anglais, espagnol, etc, un article sur les monnaies locales pour sauver les pays de la crise (inspiré des solutions pratiquées en Argentine et en Islande).
En Français cliquer ici En Allemand cliquer ici

Les Lyonnais créent leur monnaie  cliquer ici

Sol violette : l'éclosion d'une monnaie cliquer ici

Après Toulouse , l'agglo de Narbonne démarre une nouvelle monnaie cliquer ici 

Yoland Bresson un moyen de faire le lien entre le besoin urgent d'une Monnaie Locale Complémentaire et la mise en place progressive d'un Revenu d'Existence Inconditionnel pour tous  cliquer ici 

Voir Formons et développons des Groupes d'Instauration de Revenu d'Existence Inconditionnel pour tous cliquer ici

Communiqué MLC suite à certains articles parus dans la Presse

 Membre fondateur de la MLC LA BOGUE du bassin de vie AUBENAS VALS LES BAINS nous tenons à préciser que notre travail recherche- action pour mettre en place des MLC (monnaies locales complémentaires ) ne peut en aucun cas être mis au service de courants politiques( quels qu'ils soient) qui pourraient l'instrumentaliser à des fins électorales.

Une MLC est un outil qui doit appartenir localement à tous nos comtemporains qui désirent favoriser avant tout une économie de proximité.

C'est une monnaie"ASCENDANTE" gérée par ses utilisateurs.

 Il en est de même pour le RIE (revenu INCONDITIONNEL d'existence) qui à nos yeux ne peut se résumer à une revendication poltique ou sociale mais doit être considéré comme un dû, un droit fondamental de tout être humain inscrit dans la Constitution de chaque pays ; nous sommes donc bien loin du moment où il sera nécessaire d'en fixer le montant. Il faudrait avant cela une véritable mobilisation de tous ceux pour qui la question du partage serait prioritaire pour (RE)faire société et cela ne peut dans la durée se limiter au temps d'une campagne électorale...

Nous pensons qu'il est temps "De replacer notre émancipation dans une perspective sécessionniste" RUPTURE Simon

 OPDLM : Observatoire des Pratiques de Développement Local et Mondial

RIE revenu inconditionnel d'existence

www.opdlm.jimdo.com

La Monnaie Locale Complémentaire Ascendante : un lien concret démocratique pour une économie réelle, créative au service des échanges et des besoins essentiels de notre temps .

 L'économie réelle pour l'avenir de notre Pays , de nos Territoires et de l'Europe doit s'élever au dessus de tout parti politique ou de tout groupe idéologique de copinage pour servir chaque être humain et ses besoins essentiels : se nourrir, se loger , se vêtir , se chauffer , se cultiver....

Toutes les institutions subventionnées qui nous coûtent en impôt sans la plupart du temps nous donner en contre-partie : une réelle compétence doit avoir le courage de  reconnaissance des acteurs locaux engagés dans le  développement de la mise en relation indispensable pour une renaisance de notre pays en plein naufrage.

 Depuis 1992, la fracture sociale en France s'est élargit au point de devenir aujourd'hui un énorme gouffre de chômage, de précarité et de misère. Pourtant, cette fracture sociale a été le thème de la campagne présidentielle du candidat Chirac.

 Créer, tisser du lien social n'est donc pas qu'une affaire de paroles en l'air lors des périodes électorales , mais de pratiques bien concrètes à développer à la base même de l'action du développement par la mise en relation constante des compétences, des moyens et des outils: un vaste chantier en sorte à mettre en action dynamique sur un territoire.

Ce vaste chantier demande de se mettre en avant individuellement et de s'engager continuellement . C'est aussi consacrer beaucoup de temps au bénévolat pour ouvrir des prospectives d'à venir par la gestion des informations et leur mise en circulation, la constitution permanente des fiches de contacts.

 Toute cette mise en oeuvre, devient l'affaire des réseaux sociaux travaillant inlassablement sur Internet pour faire évoluer un toujours mieux de l'être humain, du respect de la Vie et de l'Ecologie en transformant la politique prisonnière des partis, le monde social enfermé dans le copinage ou tout groupe idéologique confondant nouvelle économie territoriale et  petit commerce de survie.

 C'est pour servir les biens communs de tout être humain que la Constituante devient l'espace s'élèvant au-dessus de la petite politique de parti ou de clan. Elle recueille les doléances venant des idées de la base en lien direct avec les besoins essentiels ou la mise en pratique des moyens pour répondre à cette demande productive. Elle s'engage dans une réflexion et propositions de réforme des territoires en partant de ces doléances. http://www.pouruneconstituante.fr/

 Si beaucoup de groupes, d'institutions , de partis politiques se mettent eux aussi en avant c'est souvent plus pour obtenir encore des subventions publiques en Euros. La dette devenant une affaire d'Etat et Nationale annonce d'ore et déjà une pénurie de plus en plus aigüe et si nous prenons conscience que le système est bâti sur le modèle de gagnants et de perdants nous risquons de cruelles surprises. Les gagnants se situant sur le sommet rétréci  de la pyramide avec ceux qui veulent toujours gagner plus et les perdants sur la base de plus en plus vaste de ceux qui en ont le plus besoin mais qui en manque; le pire comme le meilleur est possible.

  Grèce : les banques se sauvent, le désastre est toujours là

http://www.cadtm.org/Grece-les-banques-se-sauvent-le

L' image du paraître ne suffit plus dans un monde complexe ; et la phrase célèbre de Martin Luther King prend aujourd'hui tout son sens prophétique dans un contexte à la fois gobal et local en alternative perpétuelle : Nous devons tous apprendre à vivre ensemble comme des frères ; sinon nous allons tous mourir comme des idiots.

 CONCLUSION

Aujourd'hui : le travail ne manque pas, c'est bien la monnaie qui disparaît . Comme elle est à la base d' une bonne économie bien réelle faite d'échanges florissants, quant elle vient à manquer il faut la créer. Reconstuire des réseaux d'échanges avec une nouvelle création monétaire est une nécessité.

Autant en créer une qui réponde aux besoins dit d'Existence et à la mise en oeuvre des biens communs nécessaires, sans retomber à nouveau dans les intérêts conflicuels de luttes de pouvoir des chefs que ce soit dans les partis politiques, les institututions ou tout autre groupe ne mettant pas en avant la formation de collectifs donnant aux micro association et entreprise l'égalité du pouvoir.

 Proposition de tête de réseau pour la Monnaie Locale Complémentaire Ascendante

Si nous voulons une MLCA circulant dans un respect des différences de comptétences et des mises en complémentarité de ces différences afin d'ouvrir le champ d'un développement d'une économie réelle et démocratique , nous pouvons opter pour un collectif réunissant les micro-associations et entreprises selon le principe que la valeur ne se mesure pas aux nombres d'adhérents .

Ainsi chaque association et entreprise serait = à une voix chacune.

Les habitants peuvent accèder à ce collectif et adhérer à une ( voire plusieurs ) association ou entreprise de leur choix, et de ce fait pourront accéder au vote via leur association.

 La mise en place du plan quinquennal de la Chine confirme la nécessité de la mise en place d'une Monnaie Locale Complémentaire Ascendante.

En anticipant sur l'avenir de l'économie planétaire, nous ne pouvons ignorer aujourd'hui le plan quinquennal du géant chinois. Pour l'instant , ce plan qui tend à relocaliser les intérêts locaux des Chinois afin que chacun ne soit plus utilisé comme ouvrier de l'atelier du Monde à bon marché n'a pas encore eu tous les effets escomptés. Nous soutiendrons moralement la valeur du travail de tous les êtres humains sur la planète quand elle se conjugue à l'intérêt du respect de l'environnement face à la valeur fictive de l'économie productiviste servant uniquement les intérêts des actionnaires.

Cette évolution qualitative passe aussi par l'abandon de l'atelier de productivisme chinois pour la reconquête qualitative locale, ce qui aura qu'un effet positif sur tous les pays de la planète pour aller dans le Bon sens tous ensemble de reprendre en mains l'économie locale de nos Territoires.

http://fr.cntv.cn/francais/special/12e_plan_quinquennal/Accueil/index.shtml


Voir monnaie ascendante et monnaie descendante cliquer ici

La Grèce est-elle vraiment sauvée? cliquer ici 

«Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques»

L'ancien ministre de l'Economie argentin, Roberto Lavagna, a sorti son pays de la crise en 2002, en se passant des services du FMI. Il préconise la même solution pour la Grèce.

L'ancien ministre de l'Economie argentin Roberto Lavagna, 69 ans, est le principal artisan du redressement de l'Argentine engluée dans une terrible crise économique il y a dix ans. Lorsqu'il prend ses fonctions, en avril 2002, le peso vient d'être dévalué de 70%, le pays est en cessation de paiement, la dette privée s'élève à plus de 72 milliards d'euros, l'inflation annuelle flirte avec les 125% par an, le chômage explose, les petits épargnants sont ruinés et les troubles sociaux ont déjà fait plus de 30 morts dans le pays. 

Lire la rubrique : pour un audit citoyen de la dette

 OPDLM : Observatoire des Pratiques de Développement Local et Mondial

MRIE mouvement pour un revenu inconditionnel d'existence

La Bogue cliquer ici

www.opdlm.jimdo.com

 Vous êtes convaincus de la nécessité d'une monnaie locale complémentaire ? Vous souhaitez vous aussi vous lancer?

Voici l'historique de la mesure : Pour voir le site cliquer ici

La mesure : historique rapide (par Michel)

  • A l’issue du Forum Citoyen en octobre 2009 : le projet de mise en place d’une monnaie locale fut un des deux projets citoyens qui vit le jour… et qui aboutit.

  • Première réunion publique : elle rassembla une trentaine de personnes (dont Philippe Derudder, auteur engagé à chercher des solutions alternatives afin de mettre l’économie au service de l’homme et de la planète, ainsi que Philippe et Françoise Lenoble, initiateurs de l’« Abeille », monnaie locale circulant déjà dans le Lot).

  • Mise en place de groupes de réflexion pour réfléchir aux valeurs portées par la monnaie locale, qui trouvera son nom parmi l’une de ces valeurs « la Mesure », sans nécessité de mettre en place un vote, c’est-à-dire au consensus, ce qui constitue un excellent souvenir pour tous ceux qui étaient présents.

  • Assemblée générale constitutive de l’association « Commune Mesure » en décembre 2010, ce qui permettra de régler les aspects plus concrets du projet (émission de billets…).

  • Lancement de la monnaie le 28 mai 2011.

La Mesure a donc huit mois de « vie ».

2- Diverses structures, divers modules existent au sein de Commune Mesure (par Michel)

  • Des plénières : il s’en est tenu 7 depuis le début, pour prendre des décisions sur les modes de fonctionnement de Commune Mesure.

  • Une assemblée générale annuelle. (décisions statuts ?)

  • Groupes de travail (argumentaires aussi bien pour les utilisateurs que les prestataires, organigramme du projet, rédaction d’une charte…) pour la période avant mai 2011. Groupes de consolidation et d’exploration depuis le lancement de la monnaie.

  • 3 pilotes au départ, 4 désormais.

  • Un collectif de gestion (pas de conseil d’administration, pas de bureau) de 11 membres : 5 fondateurs*, 1 à 3 prestataires, 1 à 3 utilisateurs). * fondateur = membre super actif

Rq de Michel : pas de structure pyramidale, diverses formes de procédures (sociocratie, décisions au consensus, « main courante » sur le site : ce qui constitue un contrôle de la démocratie car pas de démocratie sans contrôle) : NOUS EXPLORONS…

Rq de Pierre: toutes ces « instances » sont ouvertes à tous BIENVENUE AUX IDEES  NOUVELLES.

3- Financement par la CRESS (par Annie)

CRESS = ?

  • Intitulé du dossier soumis à la CRESS : « ? », autrement dit : comment faire pour que la Mesure ne soit pas une monnaie locale pour les gens, pour les bobos qui ont déjà des euros ? Pour que ce soit une monnaie sociale et solidaire.

  • 1er volet : rencontre et recherche de partenariats.

  • 2ème volet : financement solidaire de microprojets.

Pour l’instant, l’ « entrée temps », autrement dit la possibilité de se procurer de la Mesure sans euro est mise de côté, car il s’agirait là d’une véritable exploration.

4- Budget prévisionnel 2012 (par Yanouch)

5- Soutien de la Maison de Quartier (par Francis Maquin)

  • Le projet de monnaie locale rejoint le principe qui est au centre de la Maison de Quartier Saint Nicolas : la participation des habitants (dans la lignée du FCR qui s’est tenu à la MDQ).

  • La MDQ apporte un soutien supplétif (locaux, photocopies, etc.).

  • La MDQ apporte un soutien financier (poste de Pierre).

Rq de Francis : 80 % du financement de la MDQ vient de la municipalité, on peut donc dire que sans le savoir, la municipalité soutient Commune Mesure.

Rq de Michel : ce soutien de la MDQ fait vraiment « la différence », c’est un vrai « plus » : d’autres associations nous envient…

5- Bilan d’activité : La Mesure en quelques chiffres (par Michel)

  • Une trentaine de réunions des groupes de travail.

  • Une dizaine de plénières.

  • Une dizaine de réunions du collectif de gestion.

  • Environ 45 comptes rendus.

Les groupes de travail « Consolidation » (recherche / moyens d’agrandir le nombre d’utilisateurs, mise en place d’une communication efficace…) et « Exploration » (innovations de la Mesure) se réunissent 2 fois par mois, chaque deuxième et quatrième lundis du mois : OYEZ, OYEZ ! CHACUN PEUT Y VENIR !

6- Essaimage (par Michel)

Il s’agit de la tentative d’impulser des projets du même type :

  • En participant à des rencontres nationales (dont celle qui fut organisée à la MDQ en juin 2011).

  • En allant animer des conférences dans diverses villes à la demande de ceux qui veulent à leur tour initier une monnaie locale… (cf. site national / les projets en France)

Attention ! Ce type d’essaimage prend du temps et sous-entend une certaine exemplarité. Notre tendance est plutôt actuellement de proposer aux personnes intéressées de se déplacer, de venir en quelque sorte en « stage », de venir plusieurs jours (logés…), de rencontrer des prestataires et des utilisateurs…

  • En étant présents sur les marchés, en organisant des cafés-repaires, en rencontrant ARCHER, gros représentant de l’économie sociale et solidaire.

  • En présentant la monnaie à des groupes politiques.

  • En publiant des articles dans des revues telles que « L’âge de faire », « Silence », « La gazette des communes »…

  • Exemples d’essaimage : « la bogue » en Ardèche, puis un projet à la demande du maire de Grigny.

  • rq de Bernard Bruyat, initiateur de « La Bogue » en Ardèche, présent à l’AG : nous avons quasiment copié-collé la Mesure, ce qui nous a fait gagner beaucoup de temps, et nous venons d’essaimer à notre tour : en nous quasiment copiant-collant, un groupe d’Aix en Provence vient d’initier une monnaie locale l’« Allumette »… !

7- Gestion au quotidien de la Mesure (par Pierre)

Il s’agit de tenir à jour le réseau : vérifier l’approvisionnement en Mesure et en annuaires de la Mesure des prestataires, discuter avec eux, écouter leurs remarques, leurs suggestions, de les inciter à dépenser leurs mesures plutôt que de les reconvertir en leur indiquant les prestataires qui peuvent devenir leurs fournisseurs… c’est un travail nécessaire et qui prend beaucoup de temps.

Il s’agit également de continuer à faire connaître la Mesure par différentes actions :

  • Permanences à la BIOCOOP organisées par Jean-Claude Bideaux : occasion  de présenter la Mesure et de compter quelques adhérents de plus à Commune Mesure.

  • Coups de pousse : occasion de diffuser l’information (plus que de vouloir convaincre) à toute une rue et à ses prestataires.

  • Il serait souhaitable d’avoir un article régulier dans le « Roman Magazine ».

Faisons le point à l’heure d’aujourd’hui :

  • 45 prestataires et une dizaine supplémentaire à venir dans les prochains jours…

  • Il s’agit aussi de rechercher des fournisseurs en commun ; par exemple, faire l’inventaire des fournisseurs locaux de la BIOCOOP afin de les contacter pour leur présenter la Mesure : ainsi la Biocoop pourra payer ses fournisseurs en mesures et ainsi ne pas reconvertir toutes ses mesures.

  • 90 utilisateurs : ce n’est pas assez, nous relançons le chantier : avec des « écoles de la Mesure », en étant présents sur le marché forain (mais ce n’est pas évident de réussir à obtenir une autorisation régulière de présence sur le marché).

Il faut aussi pouvoir compter sur nous, tous les utilisateurs : pour que nous soyons le relais de l’information à faire circuler autour de nous mais aussi pour que nous utilisions vraiment la Mesure au quotidien.

Un prestataire peut également faire ce travail d’information auprès de ses clients, voire auprès d’autre prestataires.
Pour agrandir le réseau, il y a les nécessaires « ambassadeurs », les nécessaires « essaimeurs » mais il y a également

LA NECESSAIRE IMPLICATION DE TOUS.

8- Témoignages

Il est possible d’utiliser la Mesure même avec de petits moyens, même s’il faut bien reconnaître que certains prestataires sont chers pour les petits budgets.

  • Le message n’est pas encore assez clair. Il faudrait de plus un appel clair : un prospectus et un référent auprès de qui se renseigner, poser des questions de vive voix…

  • Il faudrait aussi centrer les diverses actions sur le local avant de penser à l’essaimage.

  • Il faut peut-être se dire qu’il y a davantage d’utilisateurs, car une adhésion est prise par une famille : une adhésion peut renvoyer à plusieurs utilisateurs.

9- Rapport financier 2011 (par Yanouch)

10- Situation de la Mesure au 31/12/2011 (par Pierre)

Sur 14 231 € échangés en mesures :

  • reconversion : 7 009 €

  • en circulation : 7 022 €.

L’inconnu étant le coefficient multiplicateur d’un billet.

Il est important de nous donner les moyens d’évaluer notre monnaie : c’est une « espérimentation », certes mais l’évaluation s’avère importante.

Vote du rapport moral et vote du rapport financier : Votés à l’unanimité.

TROU NORMAND (slam en mesure par Jean-Claude Bideaux).

11- Tableau prévisionnel sur 2012 (par Pierre)
- Pour anticiper.
- Pour asseoir le débat en ce qui concerne la fonte, le taux de reconversion…
12- Projets / fonds de réserve (par Michel)
Différent du fonds de garantie, car innovation / argent qui dort.
Culot / fonds de réserve.
Fonds d’investissement.
Utiliser 10%, 20%, jusqu’à 50% du fonds de réserve, pour financer des projets / profil ESS.
Abandonnant les microcrédits Ä capital risque Ä on aide en investissant
Avoir des partenariats / quel type de production ? questions… MAIS besoin de validation par l’AG :
Vote pour : orientation d’une partie du fonds de réserve ? En sachant que fin juin 2012, nouvelle AG
Tel projet, on peut le faire, alors quelle partie du fonds de réserve, quel % ?
Il faut donner mandat de poursuivre, de valider cette exploration…
Vote : oui, à l’unanimité.
13- Reconversion (par Michel)
Seuil pour déclencher le processus de reconversion : par exemple 10 000 mesures en circulation.
Seuil / nombre de prestataires = 50 : nombre suffisant pour ne pas pénaliser les premiers prestataires.
Taux de reconversion : 2,5%
Vote à l’unanimité moins une voix (une abstention, aucun vote contre).
14-Fonte (par Michel)
Fonte de 3% tous les 6 mois.
Instaurer « la journée de la fonte ». Commencer un 1er avril.
Vote : oui à l’unanimité.
15- Collectif de gestion (par Yanouch)
Présentation de ceux qui quittent ?
5 fondateurs : Jean-Claude Bideaux, Yanouch Hennetin, Mireille Carlin, Patrice Floury et Michel Lepesant
1 à 3 prestataires : Rémi Echinard
1 à 3 utilisateurs : Nicole ?, Claire ?
Vote : oui à l’unanimité.