Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Infos à la Une

site internet montauban

Fil des actualités

-Annonce de reprise d’une ferme d’élevage en biodynamie en Ariège- (09290 GABRE)


Une ferme en polyculture élevage biodynamique est à transmettre en Ariège sur la commune de Gabre.
Située dans le massif du Plantaurel, à une demi-heure de Foix, Pamiers et Saint-Girons et à une heure de Toulouse,
cette ferme d’environs 72 ha (prairies naturelles, bois, parcours) cherche un.repreuneur.se.s.
Nous sommes un couple d’éleveur qui accompagnons la ferme de Barané depuis 1984.
Nous avons mis en place un élevage de bovins allaitants en agriculture biodynamique. Voulant être indépendant des

humeurs du marché nous avons commencé très tôt à développer un réseau de clients à la recherche d’une viande de

qualité près de chez eux. Nous souhaitons transmettre ce très bel outil du fait de notre arrivée à l’âge de la retraite.
Après l’expérience d’une association en vue d’une reprise de la ferme il y a dix ans avecune jeune personne non

encore formée, nous avons pris la décision de devenir maître de stagepour les étudiants de la formation CFPPA en

agriculture biodynamique du lycée agricoled’Obernai. Ces expériences ont fait évoluer notre regard quant au potentiel

de reprise de celieu et nous avons aujourd’hui confiance dans sa capacité à être transmis.
Quoi : - Foncier (100 % en fermage dont 72 ha à Terre de Liens et 24 ha à d’autres propriétaires):
*24 ha en prairies naturelles / 20 ha en près et prairies temporaires / 45 ha de près et
pacages / 7 ha de bois pacagés.
- Bâtiments (100 % en fermage à Terre de Liens) :
*Une stabulation (600 m2) de 5 lots de 8 places au cornadis et 5 box individuels.
*Atelier mécanique et stockage de matériel (200 m2).
*Aire d’exercice et plateforme pour stockage du fumier (600 m2).
*Grange à foin de 240 m2avec une capacité de 430 balles (120-120).
- Le troupeau allaitant Limousin (à acheter aux cédant.e.s)
*Un total de 60 à 70 têtes (nées sur le domaine) : 30 mères plus suites, 1 taureau (de
l’extérieur) et bêtes à l’engraissement.
- Le marché : Toute la viande est vendue en direct à 45 familles fidèles depuis de longues
années, à une Biocoop et à deux restaurants.
Vente ponctuelle de reproducteur-trice-s à d’autres éleveur.se.s ;
- Logement : une maison disponible sur le domaine.
Quand :
Nous souhaitons transmettre au plus vite cette ferme d’élevage et en ce sens nous
souhaiterions être contacter par des repreuneur.se.s ayant un projet d’installation déjà muri,
de préférence en agriculture biodynamique.
Comment :
Nous sommes conscients que la reprise de cette ferme d’élevage s’opèrera grâce à la rencontre entre le lieu

et le projet du ou de la repreneuse. Ainsi, ensemble devrons-nous nous laisser le temps de cette rencontre.
M. et Mme. WIJNEN Wilm et Uli – 05 61 69 98 17 (7h30 ou 13h) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quelle place donner au numérique-binaire face à la tripartition de l’organisme vivant ? Salle HUC 15, avenue du Père Huc 82160 CAYLUS (Animé par Jackie GUILLEMET)


Association « Régionale Bio-Dynamie Quercy-Rouergue »
Association « Terre de ressources 82 »
Programme du 17 septembre 2017
Quelle place donner au numérique-binaire
face à la tripartition de l’organisme vivant ?
(Animé par Jackie GUILLEMET)
9 h 30 : Accueil
10 h – 13 h : Exposé et exercices (Pause à 11 h 30)
Le principe du binaire :
Origine et fonctionnement des ordinateurs,
La place du silicium,
Les ondes électro-magnétiques,
Les satellites au service du numérique,
L’accélération croissante de la technologie,
L’extension au domaine du vivant.
La tripartition de l’Homme :
L’Homme tripartite (physiologie),
L’Homme tripartite (qualités de l’âme),
La pédagogie Waldorf-Steiner.
La tripartition de l’organisme agricole :
L’Homme inversé,
La tripartition de la plante et de l’animal,
L’image de l’homme dans la pratique de la biodynamie,
La biodynamie : une agriculture du vivant soutenue par le rythme,
La biodynamie : la place particulière de la silice.
13 h : Repas partagé, tiré du sac,
14 h 30 : (Pause à 16 h 30)
La tripartition sociale :
Les principes généraux,
Exemples d’applications pratiques
Les mensonges du numérique-binaire : Exemples observés.
17 h :
Y-a-t-il des solutions possibles pour l’avenir ?
Echanges, réponses aux questions.
Vers 17 h 30 : fin de la journée.
Plan d’accès
Salle HUC 15, avenue du Père Huc 82160 CAYLUS
Libre participation aux frais.

Tél : 05 65 30 89 07 ou 06 75 25 42 10 – Mel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Choisir entre l'organisation du meilleur ( s'exprimant dans la recherche de la qualité existentielle) ou l'organisation de la gouvernance du pire avec des institutions figées et fatalistes sombrant dans le superflu

La multiplication des fractures entre l'homme et la nature ainsi qu'entre les hommes eux-mêmes est la conséquence du pire refusant de considérer l'esprit vivant capable d'innover d'autres formes expérimentales de société que celle d'une consommation figée,  pensée du haut de la pyramide antique.

Les ateliers de démocratie participative organisés pour la remontée d'idées à des ministères coûteux redescendent en formules toutes faites. Ces formules abstraites ne peuvent que persévérer à fixer les prix dans une économie sans notre avis de consommateur citoyen responsable en continuant à cultiver un superflu dangereux : une technologie qui ne libèrera pas toujours l'être humain.

Une tri-organisation sociale, écologique et économique conjuguée à celle qui permet une recherche économique responsable de qualité entre consommateurs , producteurs et distributeurs qui fixeront eux-mêmes entre eux leur prix, seront capables de financer  des formes libres pour leurs besoins existentiels et les services publics adaptés . C'est le mieux qui est proposé à la fête des possibles à Caylus 82160 le 23 Septembre 2017.  

Démocratie Participative ou Démocratie Évolutive ?

En Économie Distributive, la vie politique et économique sera dépolluée des considérations financières puisque chacun touchera le revenu d’existence égalitaire qui ne dépendra pas de ses activités ni de la publicité1.

Les choix se feront par des consultations démocratiques au niveau le plus local possible et en privilégiant au maximum les modes participatifs. Toutefois, on imagine mal supprimer du jour au lendemain nos instances représentatives actuelles pour un fonctionnement local et participatif pur. Des changements progressifs seront nécessaires, avec des gouvernements décentralisateurs et surtout une évolutivité de terrain : le Colibri S&D donne la parole à Michel Laloux pour présenter une transition possible. Voir plus

 

 

" L'économie prend racines avec les échanges existentiels de la société civile. Un réel changement avec la démocratie évolutive par le bas plutôt qu'une démocratie participative par le haut  le site ici 

L'association Lien en Pays d'OC informe des moyens à mettre en oeuvre pour une consommation responsable de qualité : alimentaire, besoins et services  existentiels  voir plus 

L'organisation responsable d'un meilleur ( s'exprimant dans la recherche de la qualité existentielle) est un objectif permanent à construire : elle implique les consommateurs en recherche de cette qualité qui n'est pas établie une fois pour toute, car celle-ci est évolutive, elle implique des producteurs engagés dans la volonté de répondre à cette recherche pour co-construire la demande responsable existentielle . Les intermédiaires quant à eux ont pour travail d'innover de nouvelles formes de distributions capables de gérer la circulation de méthodes et de produits en assurant leur développement et leur promotion.

Le projet de multi-boutiques qui sera présenté le 23 Septembre 2017 à Caylus lors de la journée de la Fête des possibles propose une organisation tri-partite par la mise en relation pratique de consommateurs, producteurs, et distributeurs voulant ensemble construire une économie responsable de qualité en fixant entre eux : le juste prix de la base fondamentale de l'économie existentielle.

INVITATION à la Fête des possibles le 23 Septembre 2017 à Caylus 82160 salle des associations entrée médiathèque 15 avenue du Père Huc

Programme : " L'évolution sera plus constructive qu'une nouvelle révolution. Fête des possibles pour le mieux plutôt que pour le pire " pour le consulter cliquer ici

Parce que la recherche de la qualité est inscrite dans l'objectif commun de la tri-articulation entre les acteurs de l'économie existentielle, la pratique du lien social et des outils à mettre en œuvre pour la servir, les Nouvelles Technologies de Communication permettent d'assurer la mise directe du contact et la culture sociale réunissant les acteurs de cette tri-articulation.

Dans ce choix de l'objectif social tri-partite au début du processus économique existentiel et libre : les Nouvelles Technologies de Communication, l'argent sont créés au fur et à mesure de l'évolution , ainsi l'organisation responsable de qualité existentielle sera toujours prioritaire.

Dans le second choix l'objectif prioritaire est la recherche d'argent public afin de continuer à faire vivre des institutions qui n'ayant pas en priorité cette recherche de la qualité existentielle évolutive entre les acteurs de la tri-articulation économique réunis, resteront soumises à la recherche permanente d'argent public depuis le désinvestissement des distributions de financements de l'Etat.

La pyramide institutionnel du collectif d'Etat en se désinvestissant des distributions de financements publics, continue toutefois à formuler les concepts de gouvernance dirigés d'en haut ( à la tête d'ateliers de démocratie participative) nouveau leurre favorisant le développement de la continuité du système spéculatif au service du superflu.

Dans cette seconde orientation les consommateurs, les producteurs et les distributeurs séparés, désunis dans l'organisation parce qu'ils ne sont pas impliqués directement entre eux continueront à subir l'augmentation des prix fixés par les grandes productions de matériels de Nouvelles Technologies . Ces grandes productions s'incrivant au début du système de profit ne voulant pas mourir , ne manqueront de prolonger la vente de matériels superflus continuant à fixer les prix d'en haut de la pyramide et à dissoudre l'esprit de qualité de l'être humain indispensable à la responsabilité des besoins existentiels et de lien social. Ces grandes productions de Technologie imposant leurs découvertes comme unique solution conduisent à la faillite les collectivités locales comme elles ont conduit celle de l'agriculture intensive d'exploitation. 

Le lien social ne peut plus être considéré comme une abstraction mais comme une pratique à mettre en œuvre dans la construction d'une économie de qualité existentielle et son développement afin d'éviter le pire . Ce pire s'exprimant dans le refus de la recherche de la compréhension de la vie au-delà de la matière , poursuivra l'imposition de l'ignorance existentielle . En ignorant le respect des formes de vie les plus variées sur la Planète, en imposant l'élimination automatique sans en comprendre leur utilité, ce pire continuera à développer la culture du superflu de technologies préférées à celle de l'existentiel de l'être humain. 

Information : le MABD a le plaisir de vous présenter :le calendrier des semis biodynamique 2018

Disponible à partir de début septembre 2017

Tenir compte des rythmes lunaires et planétaires, grâce au Calendrier des semis, permet d'obtenir de façon naturelle des plantes plus résistantes et des légumes plus savoureux. On y trouvera les dates favorables pour les semis, les repiquages, les récoltes et tous les travaux concernant les fruits et légumes mais aussi des indications pour l'apiculture, la sylviculture et la viticulture.

Le Calendrier des Semis Biodynamique est à l'origine de tous les calendriers lunaires basés sur les «jours feuilles-fleurs-fruits-racines».

Nouveau format : 17 x 23 cm et nouvelle mise en page

118 pages en couleur

Prix de vente public : 10 € TTC voir plushttp://www.bio-dynamie.org/publications/calendrier-des-semis/

 

 

 

" L'évolution sera plus constructive qu'une nouvelle révolution. Fête des possibles pour le mieux plutôt que pour le pire "

Parce que nous consommons tous, la responsabilité de la recherche de la qualité collective qu'elle soit alimentaire ou pour tout autre produit essentiel ou service devient un acte majeur citoyen indispensable à la survie de l'être humain en recherche d'équilibre avec les vies de la nature.

Etant donné qu'une mauvaise qualité alimentaire peut agir d'une manière néfaste: 

- sur notre comportement : manque de volonté, manque d'idées dynamiques constructives …

- sur notre économie : création de chômage et de misères ... cette qualité ne peut devenir que l'atout majeur à intégrer au début du processus économique d'un village ou d'un territoire par la consommation responsable de qualité.

La consommation responsable d'une économie démocratique de qualité collective par un développement durable respectant le lien inter-actif entre social-écologie et économie est un investissement pour l'avenir...

Avec la suppression des financements d'Etat pour réduire la dette publique, les décideurs locaux devront éviter de distribuer leurs subventions à des projets désintéressés par la consommation responsable citoyenne si ils veulent éviter la faillite de leurs territoires.  

L'argent, l'argent...il ne suffit pas d'en rechercher afin d'obtenir des subventions publiques, en périodes de crises sociales, écologiques et économiques, il est indispensable de le gérer avec conscience et responsabilité en faisant les bons choix. 

INVITATION à la Fête des possibles le 23 Septembre 2017 à Caylus 82160 salle des associations entrée médiathèque 15 avenue du Père Huc

Programme : " L'évolution sera plus constructive qu'une nouvelle révolution. Fête des possibles pour le mieux plutôt que pour le pire " pour le consulter cliquer ici

Plus d'informations sur la fête des possibles: projet de société juste et durable sur la page d'accueil du site Lien en Pays d'OC 

Pourquoi ce projet à Caylus 82160 ? Quelle est ma motivation à vouloir le partager ?

Bonjour ,

je suis cuisinier depuis 1967 et j'ai pu mesurer les dangers alimentaires dans ma profession. Après avoir créé en 1984 à Toulouse : un magasin de produits biologiques  avec plats cuisinés que j'ai géré plus de dix années; nous avons fondé  avec des consommateurs de ce magasin Lien en Pays d'OC : une association de loi 1901 : favorisant la relation entre producteurs, consommateurs et la distribution .

Depuis j'ai fait évolué ce projet avec les Nouvelles Technologies de Communication

Je publie régulièrement des informations ( notamment sur les dangers alimentaires ) tout en proposant des projets qui peuvent s'organiser entre consommateurs responsables, producteurs respectant la biodiversité afin de construire des distributions de qualité qui donneront le choix de nous libérer des systèmes économiques imposés par la haute finance en fixant nos prix nous-mêmes de la base : entre acteurs de la vie économique.

Le réseau d'échanges d'informations  accompagné par des médias qui suivent comme nous l'évolution possible de l'économie démocratique, peu à peu se développe.

La proposition du projet de distribution que je souhaite partager avec  consommateurs responsables et producteurs respectant la biodiversité est la suite d'une évolution de parcours professionnel et citoyen

Vous trouverez sa présentation à la suite

"Projet multi-boutiques sur le net pour produits alimentaires de qualité issus d'une agriculture respectant la santé de l'Homme et de la Terre" , puis d'un point de vente physique d'une alimentation de qualité inter-territoires. Ce projet sera présenté lors de la journée de la fête des possibles le 23 Septembre à Caylus. cliquer ici

La qualité alimentaire est une préoccupation de ma compagne et de moi-même; aussi nous avons créé un site que nous finançons avec Christiane Roques afin d'informer le consommateur de tous les dangers et de la nécessité de développer une vision alimentaire globale de la semence jusqu'à l'assiette . *

Vous trouverez sur le site toutes les informations concernant ce projet qui peut se démultiplier sur différents territoires; il suffit de commencer dans des endroits précis. Ces endroits précis permettront à la société civile de gérer par elle-même le juste prix entre producteurs, consommateurs et la distribution innovante qui a un rôle extrêmement important dans l'avenir de la démocratie économique alimentaire par la consommation responsable à développer avec les citoyens sur le net.

N'hésitez pas à visiter le site car vous pouvez nombreux si vous le voulez bien participer à la construction et au développement du projet.

*Si des personnes engagées sont convaincues que l'information libre et responsable est le moteur de l'économie et de la démocratie, vous pouvez demander à rejoindre notre petit noyau pour travailler un plan de financement capable de soutenir des projets non soumis aux subventions.

Cordialement René Chaboy Site : http://www.lienenpaysdoc.com/

Association Lien en Pays d'OC sur facebook 

Défense pour éviter leurres et manipulations, et organisation de la société civile à partir de nous-mêmes et de la consommation responsable de qualité individuelle et  collective.

La démocratie évolutive permet de veiller sur la "gouvernance dominante " actuelle, un leurre pour le peuple car elle est la source d'une fabrique d'inconscience et des misères qui en sont les conséquences. Après les échecs répétés des ministères,  la solution est de ne plus croire qu'en nous-mêmes et à partir de la responsabilité de la société civile pour construire un réel mouvement social-écologique et économique d'une consommation responsable citoyenne. 

Prendre le temps d'imaginer le pouvoir de l'acte citoyen

Dans quel État finirons-nous ? voir la vidéo 

Le site Lien en Pays d'OC propose la pratique du lien social pour construire avec les personnes qui veulent se libérer de la prison du système actuel ce mouvement social-écologique et économique .

http://www.lienenpaysdoc.com/

Si nous voulons participer à l'organisation de la consommation responsable de la société civile  , il est nécessaire d'éviter les leurres et les manipulations qui évitent de penser par nous-mêmes . Une organisation de la consommation responsable est la liberté indispensable pour sortir de nos prisons individuelles et collectives . Prendre le temps d'imaginer le pouvoir de l'acte citoyen

Dans quel État finirons-nous ?

Merci à l'organisation de la conférence du 30 Mars 2017 à Strasbourg qui a pensé à la filmer; ainsi vous pouvez prendre le temps de la regarder et de la revoir autant de fois que vous le souhaiterez. voir la conférence à cette page 

Les subventions publiques que les consommateurs, citoyens et contribuables paient ne peuvent être des prolongations assistées d'un fonctionnement éternel avec lequel rien ne change

Des services publics économiques et démocratiques ne peuvent pas être portés par un système que nous payons  plusieurs fois, qui illusionne sur sa capacité à devenir économique dans 20 ou 30 ans , l'économie responsable organisée par la consommation de qualité le devient immédiatement.

Décripter leurres et manipulations est une initiative première et indispensable à la liberté de consommation responsable de qualité pour le fondement d'une économie démocratique.

S'organiser entre producteurs, consommateurs pour fixer le prix d'en bas afin de ne plus les subir d'en haut , organiser et développer cette consommation responsable de qualité avec de nouvelles distributions adaptées est un projet coopératif adapté aux besoins essentiels

La société civile doit porter elle-même le germe du projet avec retour d'expérience positive pour négocier avec les collectivités des services publics et ne plus subir les échecs qui évitent d'être analysés et de ce fait sont répétés.

Nous pouvons constater que beaucoup d'associations prétendant travailler pour la société reçoivent des subventions publiques pour d'autres intérêts que la qualité individuelle et collective.

Les subventions publiques pour les associations ne sont pas un dû si elles ne construisent pas la liberté d'une consommation de qualité pour les citoyens .

Lorsque l'art de la recherche des subventions publiques passent en priorité avant l'organisation de la qualité individuelle et collective de la production à la consommation, la société n'est plus capable de développer une économie écologique par la pratique du lien social de l'information responsable et le développement durable devient impossible.

Cette démarche prioritaire de recherche d'argent public soutenu par le système dominant et les Etats qui ne demandent qu' à conserver leurs pouvoirs ne permettent pas la recherche de cette qualité étroitement liée à la consommation responsable d'une économie démocratique.

L'argent public ne peut pas être le seul facteur de réussite d'un projet si celui-ci n'est pas lié directement à la consommmation responsable de qualité , reste à définir ce que nous entendons par qualité alimentaire .

Pourquoi une qualité alimentaire économique et démocratique?

Manger plus pour se nourrir moins voir plus 

Pour que la consommation responsable d'une qualité collective puisse s'organiser et se développer elle doit être capable de décripter les manipulations et leurres utilisés cherchant des idées dans les réseaux solidaires pour les acheter avec les subventions publiques distribuées aux têtes du réseau du collectivisme d'Etat. 

Récupérer des idées et les reformuler dans le but d'organiser des ateliers pour maintenir des fonctions inadaptées à servir les consommateurs contribuables est indispensable à la survie de la haute gouvernance de l'économie spéculative

Dans cette orientation les services publics subventionnés progressivement deviennent payants, ce qui est contraire au développement d'une économie démocratique basée sur l'équité et le respect social du consommateur ne mettant pas comme objectif prioritaire l'éducation « à penser la qualité » .

En faisant payer plusieurs fois des produits ou services, en ne donnant pas la priorité à l'éduction de la pensée de qualité individuelle et collective au début d'un processus économique et démocratique ; les services dit « publics  » ne servent plus nos  concitoyens.

S'engager par la consommation responsable de qualité pour ne plus subir et se plaindre du système dominant.

Tout projet inutile est précédé d'une organisation de temps perdu.

Projets inutiles pour les consommateurs, citoyens et contribuables sont utiles pour les maîtres de l'économie spéculative et du collectivisme d'Etat soumis à les servir.

Inverser le processus du temps perdu en temps gagné , évitera de nous faire leurrer par les ateliers modèles exemple « démocratie participative », qui sont déjà pensés par les maîtres de l'économie spéculative pour que rien ne change du haut vers le  bas.

Comment décripter les modèles dans lesquels rien ne change en profondeur, sans que la société civile puisse de la base apporter sa contribution ?

Dans les ateliers préparés de la haute gouvernance de l'économie spéculative en dessus de la tête du collectivisme d'Etat , nous ne pourrons jamais proposer de solutions qui dérangent le fondement même du pouvoir . Le bon chemin de la liberté de la consommation responsable de qualité déplait aux bons valets enseignant la copie-conforme de la pensée du pouvoir descendant sachant appâter avec des discours contre le système mais qui vous prieront de vous taire si ils perçoivent que vous souhaitez inverser ce pouvoir dont ils sont eux-mêmes bénéficiaires.

Le livre noir des projets inutiles

Un article de Reporterre de 2013 toujours d'actualité

On bétonne à tour de bras ! Autoroutes, aéroports, lignes LGV, stades de foot, incinérateurs, centrales nucléaires, lignes à très haute tension...
Des paradoxes apparents de la crise, celui qui conduit les pouvoirs politiques et économiques à reprendre les recettes qui nous ont menés dans l’impasse n’est pas le moindre.

Ainsi de la prolifération des grands projets inutiles auxquels une pensée magique fondée sur le dogme de la croissance attribue la vertu de créer de l’emploi, du pouvoir d’achat et... de la croissance. Qu’importe que cette équation fasse abstraction de la finitude de notre planète et méprise les nécessités fondamentales du vivre ensemble et du rapport à la nature ! voir plus

Un cerveau et une tête pour diriger des millions de Français sont insuffisants

le poids de la pyramide n'évitera pas celui de la dette publique et les projets ne prenant pas en compte : l'économique, le juridique , le spirituel pour un organisme social tri-articulé

Les solutions avec la consommation responsable de la Société Civile  voir plus

La consommation citoyenne responsable de qualité individuelle et collective face aux intérêts des grandes production de poisons et de pollutions est le moyen indispensable de construire notre liberté et survie d'être humain pour nous-mêmes et les générations futures. 

Informations complémentaires

Comment la pénurie de trois vaccins s’est transformée en l’obligation de onze vaccins

13 juillet 2017 / Moran Kerinec (Reporterre)

Annoncée le 5 juillet par la ministre de la Santé, l’obligation des 11 vaccinations avant l’âge de 18 mois fait débat. La députée européenne Michèle Rivasi s’interroge sur la pénurie du vaccin DTP. Et propose des mesures pour rétablir la confiance des Français dans les vaccins. « On est reparti pour un tour », souffle Michèle Rivasi sur les marches du Bureau du Parlement européen à Paris.

Au cœur de son argumentaire, qui ne nie pas le fait que les vaccins sauvent des vies, la députée souhaite démontrer les carences de leur commerce. L’obligation de vaccination est considérée par la députée comme une « infantilisation des citoyens qui ne fait que renforcer la méfiance ».

Le tour de passe-passe transformant la pénurie de trois vaccins en onze vaccins obligatoires  voir plus 

Merci d’avoir signé cette pétition à destination du gouvernement de Macron !

Mais ce n’est que le début.

Il est maintenant urgent d’informer le plus grand nombre de ce scandale. En partageant cette pétition autour de vous, vous pourrez faire bouger les choses. Vous êtes notre seul relais pour obtenir des milliers de signatures, indispensables pour que notre cause attire l’attention des autorités. Merci de partager la page suivante sur Facebook ou directement par email :

 Transférez cet email à au moins 5 de vos contacts

 Cliquez ici pour partager cette lettre ouverte avec vos ami(e)s sur Facebook

Voici le lien à faire circuler : https://petitions.santenatureinnovation.com/macron-vaccination-de-force/



Un grand merci,

Bertrand Goteval

Les coûts astronomiques des feux d’artifice du 14 juillet

Le 14 juillet est souvent l’occasion de faire péter le budget des municipalités. Plus de 15.000 feux d’artifice seront tirés dans toute la France.

En moyenne, les petites et moyennes villes dépensent chaque année entre 2.000 et 3.000 euros pour le spectacle pyrotechnique de la fête nationale. Ce coût se double cette année de lourds moyens alloués aux forces de l’ordre pour sécuriser les espaces de rassemblement. Des milliers de policiers mobilisés avec de nombreux gendarmes, des fan zones dans certains endroits et des blocs de béton pour empêcher tout camion bélier qui voudrait perturber les festivités, le budget sécurité est parfois équivalent au spectacle lui-même ! C’est le cas de la ville de Villeneuve d’Ascq qui débourse près de 50.000 euros pour le feu et la sécurité à égalité dans le budget municipal, d’après la Voix du Nord. Voir plus

14 juillet : d’une fête nationale au défilé militaire… Une dérive nationale...

par Louis Saisi Juriste, Docteur en sciences de l'éducation, Ingénieur de recherche, Retraité

Tous les régimes politiques ont leurs symboles et leurs fêtes : la fleur de lys et la fête de Saint-Louis, sous l'Ancien Régime ; la cocarde bicolore bleue et rouge, aux couleurs de Paris, le bonnet phrygien et le 14 juillet, fête de la fédération, en 1790, sous la Révolution.

Aujourd'hui, en France, depuis 1880, nous fêtons le 14 juillet.

Comment est-on passé d'un 14 juillet, fête nationale de la concorde, au défilé militaire des Champs-Elysées que nous connaissons aujourd'hui?

Notre 14 juillet est-il une fête populaire ou un défilé militaire?

Que fêtons-nous?

La Révolution de 1789 et la liberté? La gloire de nos armées?

Est-ce que notre défilé militaire des Champs Elysées, avec la démonstration de la force de nos armées dans leurs costumes chatoyants et étincelants au soleil d’été, traduit l’esprit du 14 juillet ? La prise de la Bastille? La République?  

On peut raisonnablement en douter... voir plus

L’influence du lieu sur tout ce qui vit (78 mn)

À la découverte de la géobiologie par Joseph Birckner

L’endroit ou nous vivons, travaillons et dormons exerce une influence prépondérante sur notre santé physique et mentale. Nous évoluons en permanence dans un environnement d’ondes naturelles et artificielles dont le spectre électromagnétique est très vaste.
Si certaines sont indispensables à la vie, d’autres peuvent avoir des effets délétères surtout lorsque nous nous régénérons au moment du sommeil. C’est là tout l’intérêt de la géobiologie : vivre en harmonie avec notre environnement. Bon nombre de perturbations, troubles du sommeil, jusqu’au cancer en passant par la dépression peuvent être la résultante d’une exposition régulière à des ondes nocives. 
Après 30 ans de recherche, de pratique et d’enseignement, Joseph Birckner nous fait part de l’état de l’art après un rapide historiques des pratiques dans le domaine tant en Chine, que dans le monde romain. Voir la suite 

Il faut retirer Paris de la course folle aux Jeux olympiques

Par Jean-Marie Brohm, professeur émérite de sociologie à l’Université Montpellier III et Fabien Ollier, directeur de publication de la revue «Quel Sport ?» — 10 mai 2017 à 13:53

Estimant que l'événement aura un impact négatif sur l'économie du pays, des intellectuels et des associations appellent Anne Hidalgo à retirer la candidature de la capitale aux JO 2024.

Madame Hidalgo, il fut un temps où vous estimiez qu’il n’était ni raisonnable ni acceptable de s’engager dans la «course [olympique] au toujours plus qui a laissé des éléphants blancs et des situations d’endettement dans des villes». Vous déclariez : «Je n’ai pas porté ce projet dans ma campagne. Les Parisiens attendent de moi du logement, des équipements, de la justice, de la facilité économique.»

Vous affirmez à présent que le budget des Jeux olympiques 2024, évalué à 6,2 milliards d’euros dont 1,5 milliard à la charge de l’Etat et des collectivités territoriales, sera maîtrisé. Cet optimisme ne saurait cacher que les grands chantiers provoquent systématiquement l’explosion des budgets initiaux. voir plus 

JO de Rio : le symbole de la fin du boom économique

Moins d’un an après les JO d’été 2016, Rio n’est plus que désolation. Les installations sportives sont à l’abandon. Pour le parquet, qui s’est saisi de l’affaire, leur entretien et leur usage post-olympique n’ont pas fait l’objet d’une planification sérieuse. Censé servir de piscine aux habitants de Deodoro, quartier éloigné de la plage, le circuit de canoë-kayak est fermé depuis décembre. Le nouveau maire, Marcelo Crivella, n’a pas renouvelé l’onéreux contrat d’entretien, mais il promet une réouverture prochaine.

Les JO étaient censés enrayer le déclin de l’ancienne capitale du Brésil. Or, les hôtels et tours construits dans l’espoir d’en faire un pôle économique et touristique international sont vides. Conçu lors du boom économique des années Lula (2003-2010), le projet olympique, piloté par l’ex-maire Eduardo Paes, souffre de la récession qui sévit depuis 2015. voir plus 

À nos ami·e·s qui pensent qu’Emmanuel Macron n’est pas le président des banques et de la finance

mercredi 12 juillet 2017, par Attac France

Au lendemain du second tour de l’élection certain·e·s ont reproché à Attac d’avoir immédiatement qualifié Emmanuel Macron de « dernier avatar du néolibéralisme » et « d’ami de la finance, des banques et des multinationales ». En mettant la France en marche vers l’austérité, en enterrant la taxe européenne sur les transactions financières et en déroulant le tapis rouge aux plus riches et aux traders de la City, le nouveau président vient de lever le peu de doute qui subsistait sur son vrai visage.  voir plus 

Si la gouvernance de l'Etat ne peut pas assurer une économie capable de respecter le climat et d'assurer une protection des pauvres, il faut donc que la société civile prenne elle-même en charge les services publics citoyens . Pour cela nous devons changer notre approche de l'économie , une économie issue d'une consommation responsable accompagnée d'une production respectant la santé de l'être humain et de l'environnement qui évitent de demander au système ce qu'il n'est pas capable de faire .

Dans cette vidéo , l'économiste-philosophe Michel Laloux auteur de « Démocratie évolutive » et « Dépolluer l'économie » propose des pistes.

La conférence s'est faite le 30 Mars à Strasbourg mais l'intérêt de l'organisation est de l'avoir filmé ainsi vous pouvez prendre le temps de la regarder et de la revoir autant de fois que vous voudrez

voir la vidéo 

Réforme du Code du travail : une chance pour les entreprises ?

Par Trevor Smith.

Le projet de réforme du Code du travail prétend faciliter la vie des entreprises, en favorisant la subsidiarité dans la négociation collective. Pourtant, le contenu réel du projet risque de ne pas changer grand-chose à la vie des entreprises…

Le projet de réforme du Code du travail est entré dans le vif du sujet ces derniers jours, le texte habilitant le recours aux ordonnances ayant été adopté par la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale le 6 juillet 2017 et le débat s’engageant désormais pour l’ensemble des parlementaires. voir plus 

Découvrez les derniers numéros des enquêtes du contribuable !  cliquer ici 

Terroirs de France, vérités et mensonges

Hors-série - N° 123S - août 2017

Anecdotes insolites, secrets de fabrication, décryptage de produits… Région par région, découvrez l’épopée des mets qui façonnent le paysage gastronomique français.

Au sommaire de ce numéro
Les richesses sevrètes des terroirs

Des volcans d’Auvergne aux châtaigneraies de l’île de Beauté, du bocage normand aux rizières de Camargue, du golfe du Morbihan aux oliviers de Provence, nos régions foisonnent de merveilles gustatives. «60» vous emmène à la découverte de ce patrimoine unique.

  • Auvergne-Rhône-Alpes
    Les trésors des montagnes

  • Bourgogne–Franche-Comté
    Grands crus et bonne chère

  • Bretagne
    Les Bretons ont tout bon !

  • Centre-Val de Loire
    L’empreinte des rois

  • Corse
    Une tardive reconnaissance

  • Grand Est
    Innover dans la tradition

  • Hauts-de-France
    Des richesses méconnues

  • Île-de-France
    Sous les pavés, les légumes

  • Normandie
    Gourmande et décomplexée

  • Nouvelle-Aquitaine
    Les labels lui font de l’oeil

  • Occitanie
    La championne de France du bio

  • Pays de la Loire
    Des produits bruts et nobles

  • Provence-Alpes-Côte d’Azur
    À l’ombre des oliviers

Les labels à la loupe 

AOP, IGP, label Rouge, Saveurs en’Or… Les pastilles fièrement arborées par de nombreux produits sont-elles vraiment des garantes de qualité ? «60» démêle le vrai du faux.

  • Signes de qualité
    Des labels pour les terroirs voir plus